Accueil | Activités | Colloques et Conférences | Vidéos, témoignages, photos … revivez quelques temps forts des 20 ans du Groupe URD

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Vidéos, témoignages, photos … revivez quelques temps forts des 20 ans du Groupe URD

En 2013, le Groupe URD célèbre ses 20 ans. A cette occasion, deux jours de conférence ont été organisés les 30 et 31 mai à Plaisians, dans le siège de l’association en Drôme Provençale. Cet évènement s’est clôturé par une belle soirée d’anniversaire, qui restera un temps fort de l’histoire du Groupe URD...

Durant 2 jours, près de 80 participants ont débattu des enjeux actuels de l’aide humanitaire. Qu’ils soient membres d’ONG, représentants des pouvoirs public français, allemand ou de la Commission européenne, chercheurs, représentants d’Agences des Nations Unies, etc. tous avaient à débattre des mêmes difficultés rencontrées sur les terrains de crises pour rechercher ensemble des pistes d’amélioration pour le futur.

En effet, les situations de crises humanitaires et de catastrophe se multiplient dans un contexte de crise économique, ce qui pousse à toujours mieux utiliser les ressources disponibles. Et s’il faut donc réfléchir à l’économie de moyens et si le secteur de l’aide s’est professionnalisé et structuré ces dernières années, il ne faut pourtant pas oublier l’élan de solidarité à l’origine de l’aide humanitaire et ne pas s’enfermer dans des procédures ou se laisser piéger par la bureaucratisation. Remettre toujours l’humain au cœur de l’humanitaire a été le fil rouge de toutes les discussions durant ces 2 jours.

Découvrez les messages clés ressortis des débats.

 

 Voir les vidéos des débats (captation Webcam)

 

Et de l’ intervention à distance de Mary B. Anderson (fondatrice du CDA - Collaborative Learning Projects et co-auteur de « Time to listen : Hearing People on the Receiving End of International Aid »).

 

 Voir quelques photos de l’évènement

Voir l’album complet

 Quelques témoignages

A l’occasion de cet anniversaire, le Groupe URD a réalisé quelques entrevues avec des personnes qui, à différents niveaux et différents moments, ont eu une importance dans son histoire ....

 

Voici ces quelques interviews ...

  • Alain Boinet, Directeur général et fondateur de Solidarités International - Président de la Coordination Humanitaire et Développement
  • Jean-Pierre Cabouat, Responsable des relations internationales de la Croix-Rouge française de 1990 à 2005
  • Francis Charhon, Directeur Général de la Fondation de France
  • Stéphanie Daniel-Genc, Chargée de mission à la Délégation aux affaires stratégiques du ministère de la Défense
  • Joseph Dato, Directeur d’HUMACOOP, 23 ans d’engagement à Médecins Du Monde
  • Jean de Lestrange, Desk Refugiés Corne de l’Afrique au sein de la DG ECHO
  • Christophe Gadrey, Responsable géographique au sein de la DG ECHO
  • Caroline Grandjean, Adjointe au directeur du Centre de Crise du MAE pour les questions humanitaires
  • John Mitchell, Directeur d’ALNAP
  • Claire Pirotte, Présidente actuelle du Groupe URD, médecin
  • Jean-Baptiste Richardier , Directeur général de la Fédération Handicap International et cofondateur de l’association
  • Rémi Russbach, Vice-Président de la Société internationale de médecine de catastrophe et membre fondateur de la « Geneva Foundation pour la protection de la santé dans la guerre ». Membre du CA du Groupe URD.
  • Laurent Thomas, Sous-directeur à la FAO en charge du département de la coopération technique
  • Jean-Bernard Veron, Responsable de la cellule prévention des crises et sortie de conflits à l’AFD

 Quelques éléments de problématique

Introduction ...

Les 20 ans du Groupe URD, ce sont 20 ans de débats passionnés au cours desquels nous avons tenté d’introduire des approches innovantes, 20 ans d’une prise de parole parfois si différente qu’elle s’est heurtée aux vents dominants.

« Out of the box », c’est donc cette capacité à regarder de l’autre côté des évidences, à refuser les axiomes et les figures imposées, c’est ce goût nécessaire à la prise de risque : autant de « manières de voir » qui caractérisent le Groupe URD et lui sont aujourd’hui largement reconnues dans le secteur de l’aide humanitaire.

Ces deux décennies d’engagement pour un Humanitaire en mouvement [1], ces 20 ans d’une participation active à l’évolution d’un secteur en constante interrogation sur lui-même n’ont par ailleurs pas été faciles. D’abord pour le secteur lui-même qui, tantôt menacé par les tentatives d’instrumentalisation des acteurs politiques, tantôt bousculé par les évolutions internes propres aux organisations a su, bon gré mal gré, évoluer au rythme d’un monde lui-même en changement. Ensuite pour nous-mêmes, le Groupe URD, équipe à taille humaine installée dans les montagnes des Baronnies, qui démontre au quotidien qu’engagements social et environnemental ici et là-bas font partie d’une même démarche engageante et exigeante.

Mais ces 20 ans, ce sont peut-être – et avant tout – 20 ans de réflexions et d’actions au service des populations, au service de l’Humain. Doit-on rappeler en effet qu’au premier rang des principes codifiés par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le principe d’humanité vient se poser en véritable guide du geste humanitaire ? Ainsi, « l’humanitaire concerne au premier chef l’être humain, et met la personne au centre de sa préoccupation. Par “humanitaire”, il ne faut pas entendre une, ou des actions particulières, mais le souci de mettre le bien de l’homme, la préservation de sa dignité au cœur de toute action, et ce, à l’endroit de tout homme [2] ». Placer l’Homme au centre des préoccupations, voilà donc l’essence même de l’action. Et pourtant…

A force de standardisation et de normalisation des pratiques, de professionnalisation, de structuration du « système » et d’injonction à la performance, l’aide humanitaire intervient-elle toujours – et d’abord – au nom de ce principe fondateur ? Doit-on penser, comme nombreux ont été à le souligner ces dernières années, que nous faisons face à un système en pleine crise identitaire, dérivant vers les affres d’un « marketing humanitaire » toujours plus compétitif ? Sans entrer dans le piège – parfois un peu simpliste et réducteur – de certaines de ces analyses, il est néanmoins aujourd’hui nécessaire de prendre le temps de la réflexion et de revenir à ce que notre action est de fait et par essence : humaine.

Ainsi, parce qu’il ne suffit pas d’être au contact des populations pour entrer en relation avec elles de même qu’il ne suffit pas de provoquer mais qu’il faut aussi proposer, nous vous invitons une nouvelle fois à penser en hors du cadre (« out of the box » comme disent les anglophones). Et parce qu’un anniversaire marque une étape et non une fin, la réflexion continue à l’occasion des 20 ans du Groupe URD pour explorer des chemins moins parcourus et envisager, ensemble, une nouvelle intelligence collective, mêlant « intelligence de l’autre [3] » et curiosité, rigueur et imagination, pieds sur terre et tête dans les étoiles de la Drôme provençale…

 Quelques tweets

 

[1] Référence à la revue du Groupe URD, "Humanitaires en mouvement", créée en 2008

[2] Jean Luc Blondel, « L’humanitaire appartient-il à tout le monde ? Réflexions autour d’un concept (trop ?) largement utilisé », Revue Internationale de la Croix-Rouge, n°838, juin 2000.

[3] Terme emprunté à Michel Sauquet, auteur de L’intelligence de l’autre : prendre en compte les différences culturelles dans un monde à gérer en commun, Éditions Charles Léopold Mayer, 2007.