Desde mayo de 2015, ya no podemos mantener la traducción de nuestra página web española.             
Inicio | Actualidad bibliográfica | Calidad de la ayuda

La revista de Groupe URD

Herramientas y métodos

CHS Core Humanitarian Standard (CHS)
Pictogrammme Sigmah Sigmah Software
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Kit de formación: acción humanitaria y medio ambiente
Pictogrammme brochure Manual de la participación
Pictogrammme COMPAS Método COMPAS
Pictogrammme globe terrestre Misión Calidad
Pictogrammme PRECIS Humatem Método PRECIS

Calidad de la ayuda

 Guides, manuels

Manuel de la participation à l’usage des acteurs humanitaires : Pour une meilleure implication des populations affectées par une crise dans la réponse humanitaire, Groupe URD, ALNAP, 2009, 297 P.
Ce manuel donne les conseils les plus détaillés sur ce qu’implique concrètement la participation des populations dans l’action humanitaire. Il se divise en trois parties : la définition d’une stratégie de participation, la mise en œuvre de sa stratégie de participation tout au long du cycle de projet, et une liste d’outils et de ressources complémentaires. Manuel du Compas Qualité, Groupe URD, 2005, 59 P.
Ce manuel est une méthode d’Assurance Qualité spécifiquement conçue pour l’aide humanitaire. Il a deux usages, le pilotage du projet et son évaluation, et a pour but d’améliorer en permanence la qualité du service rendu aux populations affectées par les crises.

Rapid humanitarian assessment in urban settings, Technical Brief, ACAPS, avril 2015, 27 P.
Ce document a pour objectif d’aider à mener une évaluation rapide des besoins humanitaires en milieu urbain dés les premières semaines qui suivent une catastrophe. Il décrit d’abord les caractéristiques de l’espace urbain et leurs implications sur l’évaluation et les activités humanitaires. Puis, il présente le cycle de l’évaluation en identifiant bien spécifiquement les enjeux qui doivent être pris en compte dans la planification et la mise en œuvre de l’évaluation des besoins. De nombreuses études de cas ponctuent le document.
http://www.urban-response.org/resource/20125

Core Humanitarian Standard on Quality and Accountability, HAP International, People In Aid, The Sphere Project, décembre 2014, 24 P.
Ce nouveau référentiel « qualité », la Norme Fondamentale Humanitaire sur la Qualité et la Redevabilité (CHS), place les communautés et les personnes affectées par les crises au cœur de l’action humanitaire. Les neuf critères retenus représentent neuf dimensions différentes et complémentaires de la Qualité de l’aide que s’engagent à suivre les acteurs humanitaires pour améliorer l’efficacité de l’assistance qu’ils délivrent. A chaque principe est associé un critère de qualité, ainsi que des actions clefs complétées par les éléments organisationnels correspondants pour aider à mettre en place ces caractéristiques. Ce guide permet également aux communautés affectées de savoir en quoi sont redevables les humanitaires auprès d’elles. Cette nouvelle Norme Humanitaire est le résultat d’une longue consultation internationale qui s’est inspirée de normes déjà existantes pour les compléter et les améliorer dont, entre autres, celles de HAP, People in Aid, Groupe URD et Sphère.
http://www.corehumanitarianstandard.org/files/files/Core%20Humanitarian%20Standard%20-%20English.pdf

Preventing corruption in humanitarian operations, Roslyn Hees, Marie-Luise Ahlendorf, Stephanie Debere, Transparency International, décembre 2014, 196 P.
Ce manuel cherche à informer toute personne travaillant dans le secteur humanitaire sur les risques de corruption, et donner des outils pour détecter et prévenir ces risques lors des opérations humanitaires. La première partie présente les procédures générales qui aident à promouvoir la transparence, l’intégrité et la redevabilité au sein d’une organisation. La deuxième expose les risques qui peuvent être rencontrés dans les différentes fonctions humanitaires comme par exemple au niveau de la chaîne logistique, des finances, du transport ou des ressources humaines. La dernière section est consacrée aux risques de corruption dans les différentes phases des programmes, de l’analyse des besoins à l’évaluation finale en passant par la distribution aux bénéficiaires.
http://www.transparency.org/whatwedo/publication/preventing_corruption_in_humanitarian_operations

Évaluation de l’action humanitaire, ALNAP, avril 2014, 238 P
Parce ce que la pratique de l’évaluation humanitaire devient de plus en plus cruciale dans un système toujours plus protéiforme et complexe, ce guide fournit une aide utile aux spécialistes et non-spécialistes de l’évaluation. La pratique de l’évaluation a considérablement évolué et de nombreux conseils techniques existent déjà. Toutefois, ce guide pilote d’ALNAP, consolide de façon unique la plupart des connaissances actuelles sur l’ensemble des phases d’une évaluation humanitaire : depuis la décision initiale jusqu’à la diffusion finale.
http://www.alnap.org/eah-fr

Participatory Impact Assessment : A Design Guide, Feinstein International Center, version 2014, mars 2014, 65 P
Le Centre international Feinstein développe et adapte des approches participatives visant à mesurer l’impact des interventions relatives aux moyens de subsistances depuis le début des années 90. Initialement publiée en 2009, cette version mise à jour de ce guide d’évaluation d’impact participative tient compte de la nécessité de continuer à inclure les populations locales dans la définition et la mesure de l’impact, tout en utilisant une approche systématique de la collecte de données. Le guide a été étendu pour couvrir à la fois les projets humanitaires et de développement, et pour tenir compte de l’intérêt croissant pour la participation.
Lire le document en anglais : http://fic.tufts.edu/assets/PIA-guide_revised-2014-3.pdf
Version de 2009 en français : http://fic.tufts.edu/assets/Impact-Guide-French.pdf

Humanitarian Needs assessment, The Good Enough Guide, The Assessment Capacities Project (ACAPS), the Emergency Capacity Building Project (ECB), 2014, 121 P.
Ce guide a pour objectif d’aider le personnel humanitaire à mettre en place des évaluations des besoins en situation d’urgence. Il a particulièrement été pensé pour les équipes locales. Il présente des outils qui peuvent être utilisés pour des évaluations à faire rapidement dès les premières semaines d’une situation d’urgence, mais les principes et les mises en œuvre peuvent s’appliquer à toutes les étapes de la réponse. Le guide est construit autour de trois sections : les différentes étapes qui guident le cycle de l’évaluation, les outils qui sont reliés à des activités spécifiques, et les ressources qui mènent vers des informations utiles.
http://www.acaps.org/img/documents/h-humanitarian-needs-assessment-the-good-enough-guide.pdf

 Rapports

On the road to Istanbul – providing concrete solutions to issues of humanitarian effectiveness at the World Humanitarian Summit, CHS Alliance, September 2015, 116 P.
Cette édition 2015 du Rapport sur la Redevabilité Humanitaire, « Sur la route d’Istanbul », rassemble 13 experts de l’humanitaire pour débattre des enjeux liés à une plus grande efficacité humanitaire. Le rapport présente des solutions concrètes à de nombreux sujets soulevés pendant les consultations régionales en vue du Sommet Humanitaire Mondial. Écrit et revu avec le soutien de plus de 30 pairs extérieurs, le rapport suggère que, pour améliorer l’efficacité, le secteur humanitaire devrait construire et renforcer cinq domaines clés :

  • Une réponse humanitaire, basée sur des principes, qui développe la confiance et facilite l’accès ;
  • Des standards qui soutiennent une assistance appropriée, efficace et en temps voulu ;
  • Une capacité nationale, dont le renforcement est essentiel pour assurer une réponse humanitaire efficace et durable ;
  • Une redevabilité collective, qui nécessite transparence et langage commun ;
  • De bonnes pratiques de gestion, d’une importance capitale pour une aide efficace.
    http://chsalliance.org/resources/publications/har

Managing crises together : towards coherence and complementarity in recurrent and protracted crises, Samuel Carpenter, Christina Bennett, HPG, ODI, juillet 2015, 13 P.
Cet article appelle à l’adoption d’une approche plus collective de la gestion de crises. Les auteurs examinent l’impact prolongé des crises humanitaires sur les facteurs de développement. Ils soulignent également le fait que les deux secteurs (humanitaire et développement) ont toujours des objectifs différents qu’ils tentent d’atteindre par le biais d’une architecture à deux branches. Le financement de l’aide ainsi que les différences culturelles et structurelles entre les deux secteurs constituent selon eux des obstacles majeurs. Pour réduire l’écart entre les deux secteurs, les auteurs recommandent notamment d’assurer une certaine cohérence entre les divers programmes de politique mondiale post-2015 ; de se doter d’un système de financement flexible et pluriannuel ; de transcender le plus possible les divisions conceptuelles ; et de créer des mesures d’incitation positives pour favoriser la cohérence et l’adoption d’approches axées sur la connaissance des risques.
http://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/odi-assets/publications-opinion-files/9736.pdf

Les autorités locales dans la gestion des crises, Cités Unies France, février 2015, 119 P.
Cette étude explore le rôle de la gouvernance locale dans les zones de crise et dans les pays à États fragiles. Elle est l’aboutissement d’une réflexion menée depuis plus de 17 ans au sein de Cités Unies France. Deux constats paradoxaux ont progressivement fait émerger et ont structuré la réflexion de Cités Unies France à ce sujet : les autorités locales, de par leur proximité et leur légitimité, sont en première ligne lors de l’éclatement d’une crise sur leur territoire ; pourtant, le système humanitaire qui intervient pour soutenir les zones affectées les laisse de côté.
L’expérience accumulée et le constat des limites des systèmes existants ont conduit Cités Unies France à définir une nouvelle approche pour les situations de post-crise qui suivent les périodes d’urgence et qui peuvent, malheureusement, durer dans le temps. Cette publication propose, entre autres, une nouvelle approche qu’on pourrait définir « locale et généraliste » : une aide financière et technique destinée au soutien de la gouvernance locale et urbaine.
http://www.cites-unies-france.org/Les-autorites-locales-dans-la

Breaking the Hourglass : Partnerships in remote management settings : the cases of Syria and Iraqi Kurdistan, Kimberly Howe, Elizabeth Stites, Danya Chudacoff, Feinstein International Center, février, 2015, 50 P.
De plus en plus souvent, et en particulier dans des situations de grande insécurité ou lorsque les gouvernements refusent l’accès aux internationaux, les ONG doivent compter sur des partenaires locaux. Ce rapport analyse ces partenariats dans les situations de gestion à distance de l’aide humanitaire : comment les ONG identifient les partenaires locaux, la question du renforcement des capacités, de l’évaluation, de la redevabilité, mais aussi des conditions requises par les bailleurs, et du retrait éventuel des bailleurs dans ces situations. Les auteurs se basent sur une étude de cas au nord de la Syrie où l’aide arrive de la frontière turque, et sur une revue historique de la situation au Kurdistan irakien dans les années 90.
http://fic.tufts.edu/assets/Breaking-the-Hourglass_Syria_Iraqi-Kurdistan.pdf

Quality in Humanitarian Actions : Thinking Ahead, Messages clés des Universités d’Automne de l’Humanitaire 15-17 septembre 2014, Groupe URD, ALNAP, novembre 2014, 8 P.
A l’invitation du Groupe URD, la neuvième édition des Universités d’Automne de l’Humanitaire (UAH) a été l’occasion de prendre un temps de réflexion pour définir précisément les enjeux de la Qualité et de la Redevabilité dans le secteur, faire le point sur les initiatives en cours, les attentes qu’elles génèrent et leurs limites. Ce document présente une synthèse de l’état des lieux des initiatives ainsi que les points-clef issus des débats entre participants. Il propose ainsi un diagnostic des multiples facettes du problème de la qualité dans le secteur.
http://www.urd.org/IMG/pdf/UAH_2014_Messages_cles_Fr.pdf

Certification Review Project – Summary of key findings and recommendations, Philip Tamminga, SCHR, octobre 2014, 9 P.
Entre février et juin 2014, le Steering Committee for Humanitarian Response (SCHR) a testé sur le terrain les principales hypothèses du modèle de certification dans quatre pays (Éthiopie, Pakistan, RDC, Philippines), dans le but d’identifier si la certification peut avoir une valeur ajoutée au travail de l’organisation et si elle peut être durable. Ce document présente les éléments clés qui ressortent de ce Projet et émet des recommandations sur le modèle.
http://schr.info/assets/uploads/docs/Summary_of_FINAL_Findings_and_Recommendations.pdf

Imagining more effective humanitarian aid : A donor perspective, Rachel Scott, OECD Development Co-operation Directorate, Working Paper 18, octobre 2014, 34 P.
Le système humanitaire a tous les atouts pour apporter des réponses efficaces, pourtant les résultats ne sont pas encore optimaux. Cette étude, menée dans la perspective du Sommet Mondial Humanitaire de 2016, a pour objectif de provoquer débats et réflexions sur l’efficacité de l’aide humanitaire, du point de vue des bailleurs. Les onze bailleurs interviewés se rejoignent sur les grands principes qui font l’efficacité de l’aide humanitaire mais aussi sur ce qui est nécessaire pour en améliorer la qualité. La recommandation principale de cette étude est de saisir l’opportunité du Sommet de 2016 pour établir ensemble un cadre commun de l’efficacité humanitaire.
http://www.oecd.org/dac/Imagining%20More%20Effective%20Humanitarian%20Aid_October%202014.pdf

Missed again : Making space for partnership in the Typhoon Haiyan response, A Featherstone, Actionaid, CAFOD, Christian Aid, Oxfam, Tearfund, septembre 2014, 44 P.
L’importance de travailler ensemble dans l’action humanitaire est maintenant reconnue et mise en avant dans tous les manuels et guides du secteur. Sa mise en pratique sur le terrain est beaucoup plus difficile. Cette étude revient sur l’épineuse question du partenariat humanitaire, en prenant pour exemple la réponse à l’ouragan Haiyan aux Philippines. Après avoir présenté le contexte de la réponse humanitaire (le rôle du gouvernement, de la société civile, des ONG, des réseaux humanitaires), le rapport analyse l’efficacité des partenariats et le rôle des acteurs nationaux dans la coordination et le financement de cette réponse. En conclusion, il revient sur l’importance du partenariat comme pilier central, les échecs des leçons apprises et les défis pour l’avenir.
http://www.alnap.org/resource/12912

Between chaos and control : Rethinking operational leadership, P. K. Clarke, ALNAP, juillet 2014, 114 P.
Ce rapport vise à fournir des preuves de « ce qui fonctionne » en termes de leadership opérationnel, c’est à dire en termes de formulation de la vision, de l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie. En examinant ce qui contribue à l’efficacité du leadership opérationnel, ce rapport examine explicitement les rôles du leader individuel, de l’équipe de direction (les cadres supérieurs à travers le chef de file), les structures et procédures organisationnelles.
http://www.alnap.org/resource/12671

Humanitarian feedback mechanisms : research, evidence and guidance, ALNAP, CDA, mars 2014, 124 P.
En 2012, ALNAP et CDA (Collaborative Learning Project) ont commencé à collaborer sur la recherche-action en regardant les mécanismes de remontée de l’information (rétroaction) dans les contextes humanitaires, dans le but d’établir des dispositifs qui permettront aux acteurs humanitaires de travailler efficacement et de mettre l’accent sur l’apport des points de vue des différentes parties prenantes, en particulier ceux des personnes touchées par la crise.
http://www.cdacollaborative.org/media/153019/Humanitarian-Feedback-Mechanisms-Research-Evidence-and-Guidance.pdf

Insufficient Evidence ? The quality and use of evidence in humanitarian action, P.K. Clarke, J. Darcy, ALNAP, février 2014, 92 P.
Le manque de données probantes rend l’action humanitaire moins efficace, moins éthique et moins redevable. Et pourtant le débat sur les données probantes dans le secteur humanitaire ne fait que commencer. Qu’est-ce qui constitue une donnée probante et pourquoi en avons-nous besoin ? Quelle est la qualité des données dont nous disposons actuellement ? Comment pouvons-nous améliorer la qualité et l’utilisation de données ? Est-ce que les données probantes sont utilisées par les décisionnaires ? Dans "Insufficient evidence ?" ALNAP s’est penché sur ces questions et a identifié six critères pour juger de la qualité des données qui sont générées et utilisées dans l’action humanitaire.
http://www.alnap.org/resource/10441.aspx

Time to listen : Hearing people on the receiving end of international aid, Mary B. Anderson, Dayna Brown, Isabella Jean, CDA Collaborative Learning Projects, novembre 2012, 172 P.
Ce rapport résume les expériences et les analyses de près de 6 000 personnes dans 20 pays recevant de l’aide, ainsi que les réflexions des travailleurs humanitaires, sur l’efficacité de l’aide internationale. Il met en évidence le fait que les personnes bénéficiaires de cette aide ne veulent pas nécessairement recevoir plus d’aide, mais une aide plus efficace, qui prenne mieux en compte leur avis dans les décisions et la mise en place de l’aide. Ils pensent en général que le système de l’aide internationale apporte des solutions développées dans les pays bailleurs sans une compréhension approfondie du contexte local et sans consultation des populations concernées. Il ressort de cette enquête que ces dernières souhaitent une aide internationale plus collaborative.
http://cdacollaborative.org/media/60478/Time-to-Listen-Book.pdf

 Sites internet

ALNAP – The Active Learning Network for Accountability and Performance in Humanitarian Action
ALNAP est un réseau qui a pour objet d’améliorer la redevabilité et la performance de l’action humanitaire par la mise en commun des enseignements, de l’identification des questions clés et, le cas échéant, en apportant son leardership afin de trouver des démarches et des solutions collectives.
www.alnap.org

ACAPS – The Assessment Capacities Project
Ce consortium d’ONG travaille à l’amélioration des évaluations des besoins humanitaires en situations d’urgence et de crises
www.acaps.org

CHS – Core Humanitarian Standard
Ce site est le site de la nouvelle Norme Humanitaire Standard sur la qualité et la redevabilité.
www.corehumanitarianstandard.org

The CDAC Network : communicating with disaster affected communities
Ce réseau travaille sur les questions de communication et d’information des communautés affectées par des crises, notamment comment les ONG peuvent améliorer la communication et le partenariat lors des réponses humanitaires, afin que les populations soient mieux intégrées aux prises de décision les concernant.
www.cdacnetwork.org

HAP - Humanitarian Accountability Partnership
Le Partenariat international pour la redevabilité humanitaire (en anglais HAP International), est une initiative de plusieurs organisations humanitaires et de développement visant à améliorer la redevabilité vis-à-vis des populations affectées par les crises, à travers la promotion d’une Norme sur la qualité et la redevabilité. Il certifie également les organisations qui se conforment à cette Norme. HAP est convaincu que les organisations qui sont redevables répondent mieux aux besoins des populations et qu’elles réduisent les risques d’erreurs, d’abus et de corruption.
http://fr.hapinternational.org

The Sphere Project
Le Projet Sphère est une initiative rassemblant un vaste panorama d’agences humanitaires autour d’un objectif commun : améliorer la qualité de l’aide humanitaire ainsi que la redevabilité des acteurs humanitaires vis-à-vis de leurs mandants, de leurs bailleurs de fonds et des populations sinistrées.
www.sphereproject.org

People in Aid
People In Aid améliore l’efficacité des organisations du secteur humanitaire et de développement du monde entier en défendant, soutenant et reconnaissant les bonnes pratiques de gestion du personnel.
www.peopleinaid.org

SCHR- Steering Committee for Humanitarian Response
Le SCHR est une alliance volontaire de neuf organisations humanitaires. Ils partagent un objectif commun et travaillent ensemble dans le but d’améliorer la qualité, l’efficacité, la redevabilité et l’impact des efforts d’aide aux personnes touchées par des crises.
http://schr.info/

Horn of Africa Learning and Accountability Portal
Ce site, plateforme pour les ONG impliquées dans la crise de la Corne de l’Afrique, permet d’échanger de l’information et vise ainsi à améliorer la qualité des réponses apportées en encourageant la complémentarité entre les ONG, spécialement en ce qui concerne les évaluations et la redevabilité. Ce site est coordonné par The Sphere Project, HAP, People In Aid and ALNAP. http://www.hornofafricaportal.org/