La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Editorial

Ce deuxième numéro de La Lettre de l’Observatoire s’articule autour de plusieurs contributions. Un premier article explore la question des migrations internes et des faiblesses institutionnelles comme facteur aggravant au séisme du 12 janvier 2010. Il développe ainsi l’idée que la catastrophe n’est pas que naturelle mais trouve également ses origines dans une absence de planification depuis plusieurs décades tant en milieu rural qu’en milieu urbain.

Un deuxième article aborde la question de la reconstruction de l’habitat rural notamment à travers les arbitrages entre une réponse d’urgence prenant peu en compte les spécificités culturelles et une réponse qui serait plus personnalisée et mieux adaptée aux modes de vie en milieu rural.

Un troisième article présente brièvement les études de micro-zonage réalisées depuis le séisme. Elles visent à cartographier les risques en fonction de la typologie des sols.

Un quatrième article est centré sur les leçons apprises des programmes cash mis en œuvre aux lendemains du séisme. L’intervention en milieu urbain a en effet impliqué le développement à grande échelle d’interventions monétarisés et de nouvelles modalités d’action. L’article s’appuie sur plusieurs rapports publiés au cours de ces derniers mois sur le sujet.

Un cinquième article enfin fait référence à une étude collective sur la réponse médicale des trois premiers mois suivant le séisme et réalisée sous la direction de l’Organisation Panaméricaine de la Santé (PAHO).