Home | Literature monitoring | Environment

The Groupe URD Review

Methods and tools

CHS Core Humanitarian Standard (CHS)
Pictogrammme Sigmah Sigmah Software
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Environnement Training
Pictogrammme brochure Participation Handbook
Pictogrammme COMPAS COMPAS Method
Pictogrammme globe terrestre The Quality Mission
Pictogrammme PRECIS Humatem PRECIS Method

Environment

 Revue

Envisioning resilience : Towards climate compatible development, All India Disaster Mitigation Institute (AIDMI), Southasiadisasters.net issue no. 109, avril 2014, 16 P.
Ce numéro explore le thème du développement compatible avec le climat. Il tente d’aborder le recoupement qui existe entre l’adaptation au changement climatique et la réduction des risques de catastrophes pour la réalisation des grands objectifs de développement. Il contient des contributions de grands experts, praticiens et universitaires spécialisés sur ces questions. Il offre un regard sur les courants actuels de ces deux domaines, ce qui en fait un outil de plaidoyer indispensable afin de façonner le HFA 2 (Hyogo Framework for Action 2).
http://www.preventionweb.net/files/37220_37220109envisioningresiliencetoward.pdf

 Manuels

Topic guide : Mainstreaming environment and climate change into humanitarian action, Roy Brooke, Charles Kelly, Evidence on Demand, juin 2015, 77 P.
Cette étude montre comment les questions d’environnement et de changement climatique sont étroitement liées à l’action humanitaire, de la phase initiale de réponse aux crises jusqu’ aux actions de développement. Il présente des méthodes qui pourraient rendre cette relation environnement/climat/action humanitaire plus efficace. Les sujets couverts par l’étude incluent : l’eau, l’assainissement et l’hygiène, l’habitat, la sécurité alimentaire, l’énergie, les déchets, le foncier et l’utilisation des terres, les moyens de substance.
http://www.evidenceondemand.info/topic-guide-mainstreaming-environment-and-climate-change-into-humanitarian-action

Environment Marker, Guidance Note, OCHA, UNEP, 2014, 2 P.
https://www.humanitarianresponse.info/en/topics/environment/document/environment-marker-guidance

Checklist for integrating energy in the Humanitarian Programme Cycle, Global Food Security Cluster, 2014, 6 P.
Ce document fournit une liste de tous les éléments concernant l’énergie à inclure dans les différentes étapes du cycle des programmes humanitaires.
http://foodsecuritycluster.net/document/checklist-integrating-energy-humanitarian-programme-cycle

Monitoring and evaluation for climate change adaptation and resilience : a synthesis of tools, frameworks and approaches - second edition, D. Bours, C. McGinn, P. Pringle, SEA Change, UK Climate Impacts Programme (UKCIP), mai 2014, 87 P.
Ce rapport constitue une synthèse et un résumé des cadres de suivi et d’évaluation des interventions liées à l’adaptation au changement climatique et la résilience, avec un accent particulier sur les projets et programmes de développement international. Il identifie les lacunes et les défis qui doivent être considérés par les spécialistes techniques dans ce domaine en évolution rapide que constitue l’adaptation au changement climatique. Il vise à fournir une brève analyse de l’état d’avancement des directives pour le suivi et l’évaluation, à identifier les sujets clés, réfléchir à certaines lacunes et priorités à venir.
http://www.ukcip.org.uk/wordpress/wp-content/PDFs/SEA-Change-UKCIP-M&E-review-2nd-edition.pdf

Practical approaches to environmental mainstreaming : « The Environment Marker », Altan Butt, UNEP Sudan, juin 2013, 12 P.
http://www.humanitarianresponse.info/system/files/documents/files/Environment%20Marker_UNEP%20Presentation.pdf

Framework for sustainable development at the ICRC, Comité International de la Croix-Rouge, 2012, 11 P.
Ce cadre de travail présente les principes du CICR qui permettent de prendre en compte l’environnement, dans ses missions. Adhérer à ces principes de développement durable permet au CICR de réduire les impacts négatifs de l’action humanitaire sur l’environnement, de faire en sorte que les ressources financières soient utilisées de manière appropriée, et d’être un partenaire socialement responsable dans ces relations avec les bénéficiaires, les bailleurs et les fournisseurs.
https://www.icrc.org/eng/resources/documents/report/sustainable-development-icrc-framework-2012.htm

Intégrer l’environnement dans l’action humanitaire et le relèvement précoce, Groupe URD, UNEP, 2011.
Ce kit de formation comprend 11 modules, disponibles en français et en anglais sur le site suivant :
Version française : http://postconflict.unep.ch/humanitarianaction/x_fr_formation.html
Version anglaise : Integrating environnement into humanitarian action and early recovery
http://postconflict.unep.ch/humanitarianaction/training.html

Analyse de la vulnérabilité et de la capacité d’adaptation au changement climatique, CARE, 2010, 52 P.
Ce manuel aide à comprendre les implications du changement climatique dans la vie des populations. Il apporte des stratégies pratiques pour faciliter l’adaptation des communautés au changement climatique.
Version française : http://www.careclimatechange.org/files/adaptation/CARE_CVCA_Handbook-2009-French.pdf
Version anglaise : http://www.careclimatechange.org/cvca/CARE_CVCAHandbook.pdf

 Ouvrages

L’agroécologie en pratiques :e-guide Édition 2010, Agrisud, 2010, 188 P.
Cet eBook sur l’agroécologie est un document pédagogique illustré sur les différentes pratiques de l’agroécologie. Il s’adresse aux praticiens-agronomes de terrain et aux agriculteurs. Ce guide, proposé en ligne sous forme d’ebook, aborde les fondamentaux (sol, eau, plante, animal et paysage), les systèmes de production (maraîchers en zones humides et sèches, fruitiers en zones humides et sèches, vivriers pluviaux, rizicoles irrigués), et les pratiques (gestion de l’eau, production de fertilisants, cultures maraîchères, cultures fruitières, cultures vivrières, riziculture irriguée).
http://www.agrisud.org/AS_eGuide2010_Fr/agroecologie_en_pratiques.html

 Rapports

La gestion des déchets des acteurs de l’aide. Étude de cas : Haïti, Samantha Brangeon, Groupe URD, CEFREPADE, février 2015, 44 P.
Sous l’impulsion du Réseau Environnement Humanitaire, l’Observatoire du Groupe URD en Haïti a réalisé, en partenariat avec le CEFREPADE, cette étude visant à faire un état des lieux des pratiques des ONG en matière de prévention et de gestion de leurs déchets en Haïti. Elle identifie les initiatives de recyclage existantes dans le pays et propose des pistes de solutions afin de permettre aux acteurs de l’aide d’intégrer les considérations environnementales dans leurs cycles de projets et ainsi de minimiser l’impact de leur présence sur l’environnement.
http://www.urd.org/IMG/pdf/RapportDechetsHumanitaires_Haiti_Version_Longue_FRdocx.pdf

Agriculture and climate change mitigation in the developing world, CGIAR, Research program on climate change, agriculture and food security, CCAFS, 2014, 38 P.
Ce document précise que de nombreuses pratiques et politiques agricoles éprouvées peuvent réduire l’impact sur le climat mondial sans compromettre la production alimentaire, ou de réduire l’impact climatique par unité de production agricole. Il suggère des objectifs d’atténuation climatique dans le développement de l’agriculture mondiale, en tenant compte de la grande différence entre les potentiels techniques et les taux d’adoption économiquement viables et en notant les questions d’équité liés aux activités d’atténuation.
http://cgspace.cgiar.org/bitstream/handle/10568/34434/WorkingPaper61.pdf?sequence=1

Indicateurs d’impact des projets de gestion durable des terres, de lutte contre la dégradation des terres et la désertification, Document de travail N°139, I. Amsallem, M. Bied-Charreton, C. Corbier-Barthaux, CSFD, AFD, septembre 2014, 86 P.
Le présent document se situe dans la problématique de la recherche de bons indicateurs pour l’évaluation des impacts à long terme des actions de développement. Le champ de l’étude concerne ici les actions de gestion durable des terres, de restauration et de réhabilitation des milieux dégradés, de prévention de la dégradation des terres, de lutte contre la désertification, plus particulièrement dans les régions sèches, arides, semi-arides et sub-humides.
http://www.afd.fr/webdav/site/afd/shared/PUBLICATIONS/RECHERCHE/Scientifiques/Documents-de-travail/139-document-travail.pdf

Keeping Track of Adaptation Actions in Africa (KTAA) – Targeted Fiscal Stimulus Actions Making a Difference, UNEP, AMCEN, août 2014, 53 P.
La population africaine devrait atteindre les deux milliards en 2050, dont la majorité dépendra de l’agriculture pour leurs moyens de subsistance. Il est essentiel de fournir des solutions ciblées qui renforceront la résilience et apporteront de nouvelles possibilités. Cette publication passe en revue le contexte actuel, les implications futures des impacts du changement climatique et les solutions pour répondre aux défis posés. Les solutions comprennent des approches durables à l’amélioration de l’environnement et de la résilience des écosystèmes.
http://apps.unep.org/publications/pmtdocuments/-Keeping%20track%20of%20adaptation%20actions%20in%20africa :%20Targeted%20Fiscal%20Stimulus%20Actions%20Making%20a%20Difference-2014Keeping_Track_of_Adaptation_Actions_in_Africa.pdf

Environment and Humanitarian Action – Increasing effectiveness, sustainability, and accountability, UNEP/OCHA, Environment Unit, juin 2014, 48 P.
Cette étude a été rendue publique le 23 juin lors du cycle de conférence 2014 du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) à New-York. Ce travail, commandité par la Good Humanitarian Donorship Initiative (GHDI), initiative de coordination des bailleurs de fonds humanitaires, témoigne d’une prise de conscience forte et collective de la part des bailleurs humanitaires quant à la nécessité de mieux intégrer l’environnement dans les pratiques de l’aide. Cette étude a été portée par l’unité conjointe UNEP/OCHA et réalisée par ProAct Network et le Groupe URD. Elle vise à établir un état des lieux précis des stratégies, des politiques et des pratiques actuelles des bailleurs, à mettre en avant des approches innovantes telles que les Environmental Markers, et pointer les défis majeurs qui restent à relever. Elle se concrétise par 12 recommandations à la communauté humanitaire en faveur d’un système plus responsable en matière d’environnement.
http://www.urd.org/IMG/pdf/EHA_Study_web_FINAL.pdf

Climate Change 2014 : Impacts, Adaptation, and Vulnerability, Working group II, GIEC, mars 2014.
Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié un rapport selon lequel les effets des changements climatiques se font déjà ressentir sur tous les continents et dans les océans. Souvent, le monde est mal préparé aux risques liés aux changements climatiques. Le rapport indique qu’il existe des possibilités de réagir face à ces risques, même si ceux-ci semblent être difficiles à gérer dans le cas d’un réchauffement important.
http://www.ipcc-wg2.gov/AR5/

Climate Change 2014 : Mitigation of Climate Change, Working group III, GIEC, mars 2014
La contribution du Groupe de travail III évalue les options pour l’atténuation des changements climatiques et de leurs besoins technologiques, économiques et institutionnels sous-jacents. Il établit de manière transparente les risques, les incertitudes et les fondements éthiques de politiques d’atténuation du changement climatique au niveau mondial, national et régional, enquête sur les mesures d’atténuation pour tous les grands secteurs et évalue les questions d’investissement et de financement.
http://www.mitigation2014.org/

Climate Change Resilience, The case of Haiti, B. Singh, M.J. Cohen, OXFAM, mars 2014, 40 P.
Les catastrophes (tempête, inondation, sécheresse) ont des effets dévastateurs en Haïti. Les haïtiens les plus pauvres, dont les femmes, les enfants et les vieillards sont spécialement vulnérables. Les signes du changement climatique, comme les hausses de températures et une pluviométrie atypique, sont évidents. Sans les actions adéquates, le changement climatique tend à aggraver les dégâts causés par les catastrophes et à augmenter la pauvreté. Les perspectives d’adaptation au changement climatique sont maintenant liées à la reconstruction post-séisme. Mais Haïti fait face à de grands problèmes financiers, de gouvernance, et de compétence. Il est urgent de vulgariser les informations sur les changements climatiques et leurs conséquences dans le but de forcer les décideurs à intégrer ces éléments dans leurs plans et politiques.
Lire le document en anglais : http://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/rr-climate-change-resilience-haiti-260314-en.pdf Lire le document en français : http://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/rr-climate-change-resilience-haiti-260314-fr.pdf

The Gender Advantage : Women on the front line of climate change, IFAD, mars 2014, 23 P.
Le rapport intitulé en français « L’avantage de l’égalité des sexes : les femmes en première ligne du changement climatique » montre qu’une adaptation réussie au changement climatique suppose la reconnaissance du rôle des petites agricultrices. Il décrit la vie de millions de femmes qui, dans le monde entier, sont parvenues à mieux subvenir aux besoins de leur famille et de leur communauté grâce à une adaptation au changement climatique faisant place aux femmes.
http://www.ifad.org/climate/resources/advantage/gender.pdf

Climate and Disaster Resilience - The role for community-driven development, World Bank, GFDRR, février 2014, 60 P.
Ce document passe en revue le portfolio de la Banque mondiale concernant le développement communautaire des projets qui prennent en charge le climat et les activités de gestion des risques de catastrophes naturelles. Cet examen fait partie intégrante d’un effort visant à documenter, évaluer et promouvoir des modèles et des approches qui permettent aux communautés pauvres de gérer l’augmentation des catastrophes et des risques liés au climat.
http://siteresources.worldbank.org/EXTSOCIALDEVELOPMENT/Resources/244362-1237844546330/5949218-1237844567860/CDD-CR-LJ-final.pdf

Conflict, climate change and politics : Why a techno-centric approach fails the resilience challenge, S. Levine, K. Peters, L. Fan, HPG Working Paper, ODI, février 2014, 25 P.
La réponse au changement climatique est souvent présentée comme un problème au-delà de la politique, et est guidée uniquement par les considérations scientifiques et techniques. Cependant, la plupart des endroits qui ont besoin d’un soutien international urgent pour l’adaptation et la résilience, souffrent de conflits ou de tensions politiques sous-jacentes. Pourtant, les discussions de conflit sont généralement absentes des plans d’action pour soutenir la résilience au changement climatique, même dans ces zones sujettes aux conflits.
http://www.odi.org.uk/publications/8229-climate-change-conflict-resilience-politics-aceh-darfur-uganda-ethiopia

Evaluation of the Joint Climate Change Initiative (JCCI) in Cambodia - Final Report, SIDA, décembre 2013, 54 P.
En 2010, trois organisations internationales - Swedish Forum Syd, Danish Dan Church Aid/Christian Aid (DCA/CA) et Cord - mettent en place un programme relatif à l’adaptation au changement climatique au Cambodge, en coopération avec un certain nombre d’ONG cambodgiennes, appelé Joint Climate Change Initiative (JCCI). Cette évaluation a été réalisée d’août à octobre 2013 et sera en partie utilisée pour la préparation d’une nouvelle stratégie de résultats à compter de 2014.
http://213.204.176.205/optimaker//interface/frmoptimaker3.asp?order=createdate%20DESC&departmentid=298&topheight=55&headerheight=23&fotheight=0&leftframewidth=300&width=820&stylesheet=sida.css&frameout=0&language=11&login=True&username=sida&password=sida&docid=3706&doctype=3

The Environmental Impact of Landmines/Explosive Remnants of War (ERW) and Mine Action in the Arab World, workshop report and recommendations, 10-12 décembre 2013, 10 p.
Les impacts, à court et long termes, de l’utilisation des mines et autres explosifs sur l’environnement sont multiples : dégradation des sols, pollution des nappes, perte de la biodiversité et de la productivité des sols, etc. Leur utilisation a également un impact sur la santé des populations et fragilise des environnements déjà vulnérables. Enfin, les activités de déminage peuvent elles-mêmes avoir des impacts négatifs sur l’environnement à travers notamment l’utilisation des lubrifiants et fuels.
En décembre 2013, une conférence organisée par l’Institut Koweïtien de la recherche, regroupant plusieurs experts internationaux, a permis d’explorer ces nombreux liens et d’identifier des mesures d’atténuation pour limiter les impacts négatifs des actions de déminage sur l’environnement.
http://www.gichd.org/fileadmin/GICHD/what-we-do/AOP/AOP-Workshop-Environmental-Impact-Report-Dec2013.pdf

Gérer la vie en dents de scie : soutenir des moyens de subsistance résilients au climat dans la région du Sahel, C. Hesse, S. Anderson, L. Cotula, J. Skinner, C. Toulmin, IIED, novembre 2013, 36 P.
Voilà des décennies que le Sahel est présenté comme une région qui souffre d’une dégradation irréversible où le désert ne cesse d’avancer et où la population s’appauvrit de jour en jour. Ce dossier brosse un autre tableau et identifie le potentiel considérable que renferment les écosystèmes des zones arides du Sahel. Il explore la résilience propre aux systèmes d’agriculture et d’élevage existants fondés sur l’exploitation de la variabilité du climat ; des systèmes dont les populations du Sahel ont su se servir pour établir des économies locales et nationales prospères. Ce nouveau profil peut contribuer à redéfinir les interventions de développement et promouvoir un avenir plus résilient au climat.
Lire le rapport en français : http://pubs.iied.org/pdfs/11504IIED.pdf
Lire le rapport en anglais : http://pubs.iied.org/pdfs/11503IIED.pdf

What a waste : a global review of solid waste management, Daniel Hoornweg, Perinaz Bhada-Tata, Urban Development Series N°15, The World Bank, mars 2012, 116 P.
Ce rapport présente un état des lieux des pratiques actuelles de gestion des déchets solides. Il donne également une estimation de ce à quoi pourrait rassembler la situation en 2025. Il en ressort que la gestion des déchets solides est une priorité, spécialement dans les pays à faible revenu. Les auteurs apportent des données par pays et par ville de plus de 100 000 habitants.
http://siteresources.worldbank.org/INTURBANDEVELOPMENT/Resources/336387-1334852610766/What_a_Waste2012_Final.pdf

Beyond any drought : Root causes of chronic vulnerability in the Sahel, The Sahel Working Group, 2007, 23 P.
Ce rapport montre que la vulnérabilité de la population dans la région sahélienne repose sur une combinaison de facteurs politiques, économiques et sociales liés aux conséquences climatiques. Une première partie analyse la vulnérabilité dans le contexte du Sahel, une deuxième évalue les causes profondes de cette vulnérabilité, une troisième partie présente les mécanismes d’aide mises en place et leurs impacts sur cette vulnérabilité, et enfin le rapport termine par une série de recommandations.
http://pubs.iied.org/pdfs/G02317.pdf

Climate Smart Disaster Risk Management, Strengthening Climate Resilience, 2010, 40 P.
Ce rapport présente une nouvelle approche de la gestion des risques de catastrophes destinée en particulier aux personnes travaillant autour de la question de l’adaptation au changement climatique. C’est le résultat d’une expertise menée par plus de 500 chercheurs, leaders communautaires, travailleurs humanitaires et personnels d’Etats.
http://community.eldis.org/.59d5ba58/SCR%20DRM.pdf

Frame Toolkit : Framework for assessing, Monitoring and Evaluating the environment in refugee-related operations, UNHCR, Care International, 2009.
Étude d’impact environnemental disponible en français et en anglais. http://www.unhcr.org/4a97d1039.html

Évaluation environnementale pour projets à impact moyen, WIGGINS, Sarah, 2009, 61 P.
Développée par Tearfund, disponible en français, anglais, espagnol et portugais.
Cette méthode d’évaluation est destinée aux projets qui ont une interaction plus évidente avec l’environnement, par exemple les projets axés sur l’eau et l’assainissement, l’agriculture, les projets de confection qui produisent des déchets solides ou liquides et ceux qui impliquent la construction de bâtiments, de routes, de barrages, etc.
http://www.preventionweb.net/english/professional/publications/v.php?id=12681

Agroécologie, une transition vers des modes de vie et de développement viables : Paroles d’acteurs, Groupe de Travail Désertification (GTD), CARI, 2013, 95 P.
Ce travail est une contribution collective du GTD portant sur l’agriculture dans la préservation de l’environnement et à sa contribution au développement, plus spécifiquement sous l’angle des zones sèches et la dégradation des terres. Cette publication comprend une synthèse des résultats d’une dizaine de cas choisis parmi une trentaine de projets à connotation agroécologique conduits auprès de petits paysans des zones sèches des pays du Sud. La première partie des informations est basée sur les connaissances des principaux auteurs et des recherches bibliographiques sur l’agroécologie. La deuxième partie est constituée de témoignages directs des professionnels en agriculture écologique. La troisième partie repose sur des sondages effectués auprès des acteurs de l’agroécologie, dans le cadre des activités de solidarité internationale réalisées par des ONG françaises et leurs partenaires du Sud. Enfin la dernière partie renvoie à des acteurs et actions de l’agroécologie.
http://www.gtdesertification.org/rubrique59.html

Sécurité des moyens d’existence : changements climatiques, migrations et conflits au Sahel, PNUE, décembre 2011, 112 P.
Ce rapport du PNUE présente les résultats d’une analyse de l’évolution du climat sur une période comprise entre 24 et 36 ans dans 17 pays, de la côte Atlantique au Tchad.
Cette étude a deux objectifs : premièrement d’analyser l’évolution historique du climat dans le Sahel, d’identifier les régions où des problèmes se posent avec une acuité particulière (nommées « points chauds ») et de déterminer les implications potentielles des variations climatiques observées sur les moyens d’existence dépendants des ressources naturelles ; deuxièmement de fournir des recommandations destinées à améliorer la sensibilité des plans d’adaptations et d’investissement de la région aux problématiques de conflit et de migration. Se basant sur un processus cartographique innovant pour analyser les variations de la température, de la pluviométrie, des sécheresses et des inondations au cours des quarante dernières années, ce rapport apporte de précieuses recommandations aux décideurs politiques et aux praticiens désirant fonder leurs politiques d’adaptation et leurs investissements sur une compréhension rigoureuse de la nature et de l’importance des changements climatiques historiques dans le Sahel ainsi que sur leurs impacts sur les moyens d’existence.
http://postconflict.unep.ch/publications/UNEP_Sahel_FR.pdf

Systèmes de production durables en zones sèches : quels enjeux pour la coopération au développement ? Deygout, P., Treboux, M., IRAM, MAE, 2012, 135 P.
Ce rapport s’inscrit dans le questionnement d’un développement véritablement durable, appliqué notamment au secteur agricole et aux zones rurales, en se focalisant ici sur les zones sèches marquées par une forte vulnérabilité face au changement climatique. Comment mieux valoriser le potentiel de ces régions sèches et parvenir à conjuguer productivité, sécurité alimentaire, équilibre des écosystèmes et protection de l’environnement ? Cette étude tente d’apporter des réponses et recommandations en mêlant apports théoriques et expériences de coopération au développement concrètes. L’objectif a été de privilégier, dans ces travaux, une approche intégrée des questions de gestion durable des ressources naturelles et de réduction de la pauvreté.
http://www.iram-fr.org/pdf-publications/547.pdf

Climate change as a driver of humanitarian crises and response, Peter Walker and al., Feinstein International Center, Tufts University, juin 2012, 40 P.
Ce rapport analyse les liens entre le changement climatique, les crises humanitaires et la réponse humanitaire. Il examine ce lien d’un point de vue historique d’abord, puis passe en revue différentes crises humanitaires actuelles directement imputables à des catastrophes provoquées par le changement climatique. Enfin, il s’intéresse à trois aspects étroitement liés : la façon dont le climat change, l’augmentation des difficultés sociales et les mouvements démographiques. Le rapport conclue en suggérant d’envisager, dans le futur, la gestion des crises non plus comme un évènement exceptionnel et interventionniste, mais comme une action normale, intégrée à des programmes internationaux et nationaux officiels.
http://sites.tufts.edu/feinstein/files/2012/07/18089.TU_.Climate.pdf

Turn down the Heat : Why a 4° C warmer world must be avoided, A Report for the World Bank by the Postdam Institute for Climate Impact Research and Climate Analytics, Novembre 2012, 108 P.
Ce rapport donne de nouvelles analyses des impacts probables et des risques qu’engendrerait une hausse de la température du globe de 4°C au cours du siècle. L’étude se focalise sur les pays les plus pauvres, mais assure qu’aucune région ne sera épargnée. Une hausse des températures de 4° C provoquerait des vagues de chaleur sans précédent, de sévères sècheresses et des inondations majeures dans beaucoup de régions, avec des impacts importants sur les écosystèmes, une chute des stocks alimentaires et des mouvements de population entre autres. C’est pourquoi il est important d’agir très vite afin de maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2° C, avertit le rapport, appelant à une utilisation plus intelligente de l’énergie et des ressources naturelles.
http://climatechange.worldbank.org/sites/default/files/Turn_Down_the_heat_Why_a_4_degree_centrigrade_warmer_world_must_be_avoided.pdf

 Sites

Green Recovery and Reconstruction : Training toolkit for humanitarian Aid.
Un programme de formation destiné à améliorer l’approche environnementale dans les réponses aux crises. Le programme est composé de dix modules pouvant être délivré sur une journée.
http://green-recovery.org/