Accueil | Newsletter | Evaluation d’un projet mis en œuvre par Oxfam et ses partenaires au Mali

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Evaluation d’un projet mis en œuvre par Oxfam et ses partenaires au Mali

Le Groupe URD a réalisé, en collaboration avec l’équipe malienne de Sahel Consult, l’évaluation finale du projet d’OXFAM « Réponse humanitaire aux conséquences du conflit au Mali – 2013/2014 ». Cette évaluation vise à analyser les activités et indicateurs clés relatifs aux interventions dans les secteurs de la sécurité alimentaire, l’EHA (eau, hygiène et assainissement), le genre et la protection, dans le cercle de Bourem et la région de Gao.

Dans le cas du Mali, pays sahélien [1] par excellence, la crise de la période 2010-2014 a été marquée par des bouleversements profonds d’un ordre complexe et évolutif des rapports sociaux, économiques et environnementaux. Ainsi, les déplacements des communautés au niveau des terroirs, la modification des structures de pouvoir et de dominance, l’arrivée et l’émergence de nouveaux acteurs, la faible présence de l’Etat et des partenaires, combinés à des sécheresses et des chocs climatiques, ont conduit à de grandes difficultés socio-économiques pour les populations. La situation a aussi fortement affecté les facteurs d’accès aux investissements collectifs socio-sanitaires, éducatifs et hydrauliques. Les conséquences du conflit ont eu un impact important sur l’accès aux services d’eau, hygiène et assainissement (WASH), avec une dégradation générale des conditions d’hygiène et d’assainissement au niveau communautaire et familial, mais aussi à travers la forte pression sur les infrastructures d’eau fonctionnelles disponibles. La situation dans la zone reste ainsi très précaire avec une crise alimentaire devenue chronique au niveau de la région, liée à différents facteurs :

  • la crise pastorale (mortalité importante du bétail, manque de produits et sous-produits de l’élevage dans l’alimentation et dans les recettes des ménages) ;
  • l’insécurité liée au conflit, qui a freiné les déplacements et asphyxié les marchés ;
  • la faiblesse, voire l’absence, des services techniques de l’État.

C’est dans ce cadre qu’Oxfam, avec l’appui de ses partenaires, a contribué à assister les populations vulnérables victimes de ce conflit, en mettant en œuvre un projet basé sur une approche intégrée de sécurité alimentaire, eau-hygiène-assainissement et protection/genre, dans le cercle de Bourem et la région de Gao.

Le Groupe URD a réalisé, en collaboration avec l’équipe malienne de Sahel Consult, l’évaluation finale du projet d’OXFAM « Réponse humanitaire aux conséquences du conflit au mali – 2013/2014 », évaluation qui vise à analyser les indicateurs de sécurité alimentaire, EHA et Genre/protection dans la zone de couverture du projet. Il s’agit notamment d’apprécier le niveau d’atteinte de ces indicateurs clés relatifs aux activités menées pour les bénéficiaires, afin de dégager la valeur ajoutée des interventions à travers le projet.

La présente évaluation a été faite, malgré les contraintes (insécurité et climat), de façon participative avec l’implication des équipes d’OXFAM de Bamako et de Gao, des bénéficiaires directs et indirects, et des responsables politiques et administratifs.

[1] Le Mali comprend environ une superficie de 60% de zones sahariennes, 30 % de zones sahéliennes et 10% de zones soudano-guinéennes. Le Sahel est le rivage entre le Sahara et le Soudan.