Accueil | Activités | Évaluation | Evaluation de l’aide alimentaire du service européen d’aide humanitaire

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Evaluation de l’aide alimentaire du service européen d’aide humanitaire
novembre 2008 - juillet 2009, pour la DG ECHO

Dans le cadre de la réorganisation de l’aide alimentaire européenne, la ligne budgétaire « Aide alimentaire » a été transférée à la Direction Générale d’ECHO en 2007. L’aide alimentaire est historiquement un des outils de la communauté internationale de mobilisation et d’injection de ressources dans les contextes de crise (aide humanitaire) et de développement (aide structurelle). C’est aussi un des outils qui a soulevé de nombreuses controverses, en raison de ses nombreux effets négatifs possibles. Le Groupe URD a réalisé pour la DG ECHO l’évaluation de cette ligne budgétaire afin de tirer les premières leçons issues de la période 2007-2008 et d’alimenter ainsi le processus d’amélioration permanente des pratiques.

Avec l’évolution des politiques agricoles, et notamment la fin des excédents commerciaux européens, l’aide alimentaire internationale a subi des réformes importantes au cours des dernières décennies.

Dans ce contexte, l’Union européenne et les services de la Commission ont réorganisé l’aide alimentaire européenne, la dernière étape de cette réorganisation étant le transfert en 2007 de la ligne budgétaire « aide alimentaire » d’AIDCO, où elle était logée depuis sa création en 2004, à la DG ECHO. Les répercussions de cette implication accrue de la DG ECHO ont été à la fois financières, organisationnelles et en termes de ressources humaines. Le contexte international humanitaire est lui-même en réorganisation, avec notamment la réforme humanitaire des Nations unies et les réflexions autour de la GHDI. Le secteur de l’aide alimentaire est aussi en bouleversement, avec de nouveaux enjeux : augmentation de la demande alimentaire, évolution des modes de production et changements climatiques.

L’objectif de cette évaluation est de :

  1. Tirer les premières leçons issues de la période 2007-2008 et alimenter ainsi le processus d’amélioration permanente des pratiques de la DG ECHO en tant que « donateur/partenaire » très engagé sur le terrain ;
  2. Renforcer les efforts de redevabilité de la DG ECHO et de ses partenaires.

Le Groupe URD a basé sa méthodologie d’évaluation à la fois sur les critères d’évaluation définis par le Comité d’Aide au Développement (CAD) de l’OCDE et sur les critères du COMPAS Qualité.

L’évaluation a conclu que, dans un temps relativement court, la DG ECHO a su à la fois gérer la ligne aide alimentaire grâce à des mécanismes de réorganisation interne (dont la création d’une unité spéciale), et contribuer à la réflexion et l’évolution du secteur de l’aide alimentaire avec le développement d’un document de politique générale sur l’assistance alimentaire élaboré en consultation avec ses partenaires ONG.