Accueil | Activités | Évaluation | Evaluation du Programme d’appui à la stabilisation (PAS) de l’Est du Tchad

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Evaluation du Programme d’appui à la stabilisation (PAS) de l’Est du Tchad
pour l’AFD, février 2011 - février 2013

Le Groupe URD est chargé de conduire la mission de suivi-évaluation du projet d’appui à la stabilisation de l’Est du Tchad financé par l’AFD (Agence française de développement). Il réalise ce travail en collaboration avec le GRET. Le projet d’appui à la stabilisation de l’Est du Tchad (PAS) a été initié mi-2008 pour accompagner le retour des déplacés tchadiens dans leur village d’origine à l’Est du Tchad, par la mise en place d’équipements de base (eau, santé) et d’activités de développement économique dans les zones de retour.

 Adapter le programme aux fréquentes évolutions du contexte

Ce processus de suivi-évaluation externe a été mis en place pour assurer une adaptation du programme aux fréquentes évolutions du contexte dans lequel il intervient. Cette intervention s’inscrit d’une part dans un processus transitoire entre l’assistance humanitaire d’urgence et la reprise d’actions de développement, et s’appuie, d’autre part, sur un savoir-faire acquis de longue date dans les opérations de développement que l’AFD finance à l’Est du Tchad.

 Une évaluation itérative, conduite en plusieurs étapes étalées sur presque deux ans

Ce travail comprend trois missions sur le terrain, incluant un appui méthodologique sur le suivi et l’évaluation à la maîtrise d’ouvrage (la CONSAHDIS : Coordination Nationale de Soutien aux Activités Humanitaires et au Détachement Intégré de Sécurité) et aux partenaires opérationnels de ce projet.

Une première mission terrain s’est réalisée au printemps 2011 et a couvert les principales zones d’intervention du programme. Elle a permis de :

  • Analyser la situation comparée à la stratégie du programme,
  • Apporter un appui méthodologique pour renforcer/élaborer un mécanisme de suivi (indicateurs à suivre, outils de suivi, etc.),
  • Évaluer à mi-parcours les résultats et impacts (les impacts déjà perceptibles et les impacts potentiels) du projet,
  • Formuler des recommandations opérationnelles pour une réorientation éventuelle du projet.

Ce travail a fourni une première série d’observations et de recommandations pour les trois axes clés du projet, à savoir : l’accès à l’eau potable, l’amélioration de l’offre de soin et la relance des activités économiques.

La seconde mission terrain eu lieu mi-mars 2012. Cette évaluation à mi-parcours s’est concentrée spécifiquement sur les secteurs de la santé et de la relance des activités économiques.

La 3ème mission, en janvier2013, a été réalisée après la clôture de l’ensemble des programmes, et fut une évaluation d’impact des trois composantes.

A l’issue de ces évaluations, une conférence réunissant les acteurs humanitaires et de développement au Tchad a été organisée au Tchad le 04 février 2013, afin de partager les leçons apprises dans le cadre de ce projet, sur les thématiques concernées mais aussi sur le processus d’évaluation itérative.

En savoir plus