Accueil | Newsletter | Evaluation du projet EUROSHA

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Evaluation du projet EUROSHA

Après avoir animé une formation ad hoc de préparation au départ dans le cadre du projet pilote "Volontaires européens, nationaux et en ligne : acteurs clés pour un partage inclusif de l’information humanitaire en préparation aux crises", le Groupe URD réalise désormais l’évaluation interne de ce projet. Une mission terrain est prévue fin mars dans l’un des quatre pays de mise en œuvre de ce projet, à savoir le Burundi. En savoir plus sur le projet.

Présentation du projet EUROSHA

La gestion de l’information sur l’état de terrains frappés par des crises, par le biais de médias contributifs et de nouvelles technologies, en temps réel, a déjà permis d’améliorer l’orientation des secours et de renforcer, là où cela est possible, des synergies entre acteurs locaux et internationaux pour l’action humanitaire. L’efficacité de ces systèmes de partage de l’information humanitaire serait encore accrue s’ils étaient mis en place en préparation, et non pas seulement en réponse, à l’urgence. De tels dispositifs, en améliorant le niveau de préparation des acteurs de la gestion de l’urgence, contribuent à la réduction des risques, et à la préparation aux catastrophes. Ils peuvent en outre permettre au tissu associatif local d’être acteur de l’intervention d’urgence, et ce dès les premiers moments de l’urgence.

Dans le cadre du projet « Volontaires européens, locaux et en ligne », le travail des volontaires a pour objectif de renforcer l’environnement de gestion de l’urgence, en entretenant des plateformes inclusives de gestion de l’information humanitaire, en outillant les acteurs afin qu’ils se les approprient, les pérennisent, et en démultiplient l’usage au sein de leurs réseaux. Ces volontaires ont été déployés dans quatre pays africains, à savoir le Burundi, la République Centrafricaine, le Tchad et le Kenya.

Il s’agit désormais de la phase finale du projet, l’évaluation devant permettre de tirer les leçons de ce projet pilote.

Ce projet se réalise en partenariat avec : France Volontaires, FOCSIV, Diaconia ECCB, Sloga, Groupe URD, SCD, OpenStreetMap France, ACRA, People in Peril et Sahana Software Foundation.