Accueil | Newsletter | Evaluation en temps réel de la réponse à l’ouragan Matthew

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Evaluation en temps réel de la réponse à l’ouragan Matthew

Le Groupe URD participe à l’évaluation en temps réel de la réponse humanitaire internationale faisant suite au passage de l’ouragan Matthew en Haïti. Cette mission est commanditée par les principaux donneurs (DFID, USAID, Canada, ECHO) avec le soutien du Secrétaire général adjoint des Nations unies en charge de l’humanitaire.

En traversant Haïti, l’ouragan Matthew a causé de nombreuses destructions, et fait resurgir la crise alimentaire et le choléra dans le sud de l’île – région la plus affectée par les vents et les pluies de l’ouragan. Les informations obtenues grâce à cette mission permettront, outre de dresser un premier état des lieux, d’apporter très prochainement des corrections aux programmes déjà mis en place et de tirer des leçons pour les prochaines catastrophes.

Cette mission aura pour but de vérifier que l’aide apportée pour faire face aux destructions de maisons, d’infrastructures, agriculture, etc. et à l’explosion du nombre de malades du choléra est efficace, opportune, pertinente et de bonne qualité, et qu’elle est en adéquation avec les besoins des populations.

Elle permettra de déterminer les défis auxquels la réponse humanitaire a jusqu’à présent eu à faire face, notamment en termes d’accès à l’aide et de sécurité (notamment à travers l’action de la MINUSTAH), de manquements dans la préparation préalable des stocks et des effectifs, ainsi que de bonne coordination des acteurs entre eux et avec le gouvernement haïtien. Les informations obtenues grâce à cette mission permettront, outre de dresser un premier état des lieux, d’apporter très prochainement des corrections aux programmes déjà mis en place et de tirer des leçons pour les prochaines catastrophes.

S’inscrivant dans le prolongement du Sommet humanitaire mondial, cette mission aura également la charge d’évaluer que les engagements pris dans le cadre du Grand Bargain ont été intégrés dès les premières étapes de la réponse, et de formuler des recommandations pour qu’ils puissent être renforcés par la suite (notamment au regard de la localisation de l’aide, de la participation des populations locales et de la responsabilité (accountability) à leur endroit).