Accueil | Publications | Humanitaires en mouvement | Humanitaires en mouvement n°16 | Focus bibliographique sur la crise syrienne

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Focus bibliographique sur la crise syrienne

Mots-clés: Focus bibliographique /

 Analyse du conflit

Ouvrage

Pas de printemps pour la Syrie : les clés pour comprendre les acteurs et les défis de la crise (2011-2013), François Burgat, Bruno Paoli, La Découverte, 2013, 356 p.
Cet ouvrage apporte des clés pour comprendre les racines historiques et les ressorts politiques, économiques et idéologiques de la crise. Des sensibilités différentes s’expriment : certains craignent une "irakisation" du conflit, d’autres espèrent que l’extrémisme d’activistes des deux camps n’empêchera pas l’émergence d’une société civile capable de résister à la division confessionnelle et au radicalisme islamiste.
http://ifpo.hypotheses.org/5419

Évaluation

Échec coupable en Syrie : Évaluation de l’impact des résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la protection et l’aide aux civils en Syrie, Martin Hartberg & al., Oxfam International, Save The Children, World Vision & al., mars 2015, 34 p.
Cette évaluation, réalisée par une vingtaine d’organisations humanitaires travaillant en Syrie ou aux alentours, accuse le Conseil de sécurité des Nations unies d’avoir manqué à son devoir envers la population syrienne. Les résolutions adoptées depuis un an pour accroître l’aide et permettre son acheminement n’ont pas été suivies d’effets, le Conseil de sécurité n’ayant pas assuré comme il se doit le respect de ces résolutions. Les ONG ont noté le Conseil de sécurité sur quatre critères : la protection des civils, les avancées politiques, le soutien financier à l’intervention humanitaire et l’accès humanitaire. Sur les trois premiers critères, la communauté internationale a obtenu un F, signifiant que la situation s’est détériorée. En ce qui concerne l’accès humanitaire, elle a reçu un D, ce qui signifie qu’aucune amélioration n’a été observée.
https://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/file_attachments/bp-failing-syria-unsc-resolution-120315-fr1.pdf

Rapports

New approach in Southern Syria, Middle East Report n°163, International Crisis Group, septembre 2015, 42 p.
Ce rapport présente une analyse de la situation militaire dans le sud de la Syrie : ainsi, la capacité du régime à maintenir le contrôle dans cette zone diminue et entraîne une implication plus forte du Hezbollah et de l’Iran sur le champ de bataille. Les auteurs analysent le rôle de la diplomatie internationale et examinent également l’argument courant dans les débats politiques actuels qui veut que l’opposition soit inévitablement dominée par des extrémistes.
http://www.crisisgroup.org/ /media/Files/Middle%20East%20North%20Africa/Iraq%20Syria%20Lebanon/Syria/163-new-approach-in-southern-syria.pdf

Trapped in conflict : Evaluating scenarios to assist at-risk civilians, ICRC, InterAction, juillet 2015, 14 p.
Face aux risques accrus auxquels fait face la population civile dans de nombreux contextes de guerre, ce rapport passe en revue différents scénarios pour venir en aide aux civils en danger dans ces zones de conflit : évacuations, abris sûrs, zones d’exclusion aériennes, zones tampons. Ces analyses sont basées sur des expériences récentes au Soudan du Sud, en Centrafrique, Irak, Libye et Syrie. Ce rapport reprend les réflexions échangées lors d’une table-ronde où les participants ont pris en compte les aspects politiques, juridiques et logistiques de ce genre d’opérations, et ont basé leurs conclusions sur le droit international applicable.
http://www.interaction.org/document/trapped-conflict-roundtable-outcome-report

Local engagement with armed groups in the midst of violence, ACCORD Insight, Conciliation Resources, mai 2015, 43 p.
La politique internationale est ambigüe en ce qui concerne la nécessité d’engager ou non le dialogue avec les groupes armés non étatiques, mais tandis que les États se dérobent, les populations locales peuvent déjà être « en contact avec eux », remarque cette publication de Conciliation Resources. Le document se base sur quatre études de cas approfondies menées en Colombie, dans le nord de l’Ouganda, en Irlande du Nord et en Syrie dans le but d’analyser le rôle de la population locale dans le dialogue avec les acteurs armés. Il rappelle que dans les zones de conflits, les populations locales ne sont pas simplement des acteurs passifs, mais peuvent amplement contribuer à la sécurité des habitants et à la construction de la paix.
http://www.c-r.org/sites/default/files/CONJ2670_Accord_new_paper_for_January_06.05.15_WEB.pdf

Syria, Alienation and violence : Impact of Syria crisis report 2014, Syrian Centre for Policy Research (SCPR), UNRWA, UNDP, mars 2015, 66 p.
Publié alors que le conflit syrien entre dans sa cinquième année, ce rapport, produit par le Centre syrien pour la recherche en politique, avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNWRA), brosse un tableau très sombre de la situation. Il décrit l’impact économique de la crise, l’effondrement des systèmes d’éducation, de santé et d’assistance sociale et attire l’attention sur la situation désespérée des 560 000 réfugiés palestiniens en Syrie.
http://www.unrwa.org/sites/default/files/alienation_and_violence_impact_of_the_syria_crisis_in_2014_eng.pdf

Report of the Independent International Commission of Inquiry on the Syrian Arab Republic. Rule of Terror : Living under ISIS in Syria, Nations Unies, novembre 2014, 15 p.
Ce rapport est basé sur plus de 300 entretiens avec des femmes, des hommes et des enfants qui ont fui ou qui vivent encore dans les zones contrôlées par l’État Islamique en Syrie. Après avoir dressé le contexte historique de l’émergence de ce groupe ISIS, le rapport décrit les conséquences des règles imposées par ISIS et de leur brutalité sur la population. Il finit par des recommandations envers le gouvernement syrien, les parties en conflit, la communauté internationale, les États influents et les ONG.
http://www.ohchr.org/Documents/HRBodies/HRCouncil/CoISyria/HRC_CRP_ISIS_14Nov2014.pdf


En savoir plus

Focus biblio : la crise Syrienne, Humanitaires en mouvement n°16, november 2015