La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah

Pictogrammme Reaching Resilience Reaching Resilience

Pictogrammme brochure Formation Environnement

Pictogrammme brochure Manuel participation

Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS

Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"

Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS


Focus bibliographique sur le Tchad

 Le Tchad dans les publications

GÉNÉRALITÉ

BEN Yahmed ; HOUSTIN, Nicole
Atlas du Tchad
J.A. ; ÉCHELLES MULTIPLES, 2006, 63 P. ATLAS DE L’AFRIQUE, ISBN-10 : 2869504004

COURTIEU, Fabrice
L’adaptabilité des populations riveraines du lac Tchad suite aux sécheresses et aux fluctuations du lac. Implications sur les relations inter-ethniques
GRENOBLE : INSTITUT DE GÉOGRAPHIE ALPINE ; UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER, 2002, 146 P.
Entre 1970 et 1980, le pourtour nigérien du lac Tchad connut de nombreuses périodes de sécheresse dont certaines ont été très étendues dans la durée. Ces sécheresses ont entrainé le retrait du lac, obligeant les pêcheurs à s’éloigner du Niger et à pêcher dans les eaux du Nigéria et du Cameroun. Le manque d’eau, accompagné d’une humidité ambiante propice au maladie comme la trypanomiase, n’a pas permis une bonne adaptation des éleveurs qui pensaient trouver au lac Tchad un refuge contre la sécheresse. Les traditions et les relations inter-ethniques ont énormément souffert de ces sécheresses récurrentes. De nombreuses tensions se sont faites ressentir entre les individus et les nomades ont du s’adapter à la sédentarisation et au changement d’activité.

LE CORNEC, Jacques
LES MILLE ET UN TCHAD
L’HARMATTAN, 2003, 610 P. ISBN : 2-7475-3723-4
De nombreux livres ont déjà paru sur le Tchad en ses différents aspects, sa géographie, ses régions, ses populations, ses cultures, son histoire. Cet essai se veut une œuvre de généraliste, qui mettrait ces documents bout à bout pour en faire une sorte de fresque chronologique. Parce qu’elle est au cœur du continent, la République du Tchad, née des chefferies animistes et des sultanats islamisés, est à elle seule un raccourci d’Afrique dans sa composition et dans les problèmes auxquels elle est confrontée, d’ordre naturel, ethnique, économique, social et économique.
Ouvrage illustré de plus de 150 photos couleurs et noir et blanc.

MAGNANT, Jean-Pierre
La terre Sara : terre tchadienne
PARIS : L’HARMATTAN, 1986, 380 P.
Bibliographie.
Étude anthropologique, sociologique et historique de la société Sara qui peuple l’extrême sud du Tchad, et des transformations apportées par la colonisation, avec une attention particulière portée aux structures et à leur évolution, depuis les communautés lignagères jusqu’aux structures étatiques qui se développent à partir du XIXème siècle.

CONFLIT

OXFAM INTERNATIONAL
Mission non-accomplie : les populations civiles demeurent en danger à l’Est du Tchad
OXFAM, 2008. 30 P. DOCUMENT D’INFORMATION OXFAM
La communauté internationale a pris une mesure importante en déployant à l’Est du Tchad, région instable et troublée, la mission des Nations Unies et l’EUFOR. Et pourtant, un an plus tard, cette mission n’est pas en mesure de protéger les civils de manière adéquate et nécessite une urgente réforme. L’EUFOR a permis à de nombreux civils de se sentir plus en sécurité, mais en tant que force militaire elle est mal adaptée à un environnement d’anarchie et de banditisme. Une année s’est écoulée et le maintien de l’ordre n’est toujours pas établi. Enfin, sans une solution politique globale à la crise interne du Tchad, on ne peut espérer que les civils actuellement en danger jouissent d’une sécurité à long terme.

TETEMADI BANGOURA, Mohamed
Violence politique et conflits en Afrique : le cas du Tchad
L’HARMATTAN, 2006. 487 P. ÉTUDES AFRICAINES
Ce livre, issu d’une thèse de doctorat en science politique soutenue avec brio par l’auteur en 2005 à la Sorbonne, a pour objet d’établir le lien entre la violence politique et les conflits au Tchad depuis l’indépendance. Toutefois, il prend soin de remonter auparavant aux sources précoloniales et coloniales de ces conflits afin d’en connaître la véritable nature. La violence politique en tant que violence d’État est à l’origine des conflits, du Président Tombalbaye au Président Déby, du fait de la dictature et de l’autoritarisme qui caractérisent les régimes successifs. En réaction, la violence d’Etat génère une violence contre l’Etat, tantôt par le bas (désobéissance civile, protestations, révoltes, rébellions), tantôt par le haut (dissidences, désertions, mutineries, tentatives de coups et coups d’Etat). La violence politique atteint son paroxysme en 1979-80 avec la guerre civile. Cette guerre entraîne une régionalisation et une internationalisation du conflit avec l’intervention militaire de la Libye et de la France. La Cour internationale de Justice parvient à régler le différend tchado-libyen en 1994 mais le conflit politique interne reste entier sous le régime d’Idriss Déby. La démocratisation de façade des années 1993-96 vole en éclats et cède la place à un régime de plus en plus autoritaire et contesté comme en témoignent la tentative de coup d’Etat de mai 2004 et les désertions civiles et militaires en 2005. De même, l’impunité des crimes commis sous le règne sanglant d’Hissène Habré continue d’alimenter les interrogations au sujet d’un éventuel procès de l’ancien dictateur réfugié depuis quinze ans au Sénégal. Dans ces conditions, faute de justice, de sécurité et du fait de la violence politique, la paix civile a bien du mal à s’installer au Tchad.

RÉFUGIÉS/ DÉPLACÉS

CARE INTERNATIONAL
Le dilemme du déplacement : un examen des problèmes et des préoccupations des personnes déplacées dans l’est du Tchad
Juin 2008 Depuis le début des importants déplacements internes de population dans l’est du Tchad en 2005, le gouvernement, les agences de l’ONU et de nombreuses organisations humanitaires ont manifesté leurs préoccupations sur le fait que l’aide humanitaire pourrait créer une culture de dépendance ou provoquer des déplacements chez les Tchadiens non affectés par la situation.

DIAGNE, Khassim ; SAVAGE, Enda
Real-time evaluation of UNHCR’s IDP operation in Eastern Chad
UNHCR, juillet 2007. 10 P.

ÉVALUATION DE L’AIDE

FONDS AFRICAINS DE DEVELOPPEMENT
Tchad : Programme national d’alimentation en eau potable et d’assainissement en milieu rural (PNEAR) : Rapport d’évaluation
OCIN, février 2006

GRUNEWALD, François ; SAILLARD, Laurent SOKPOH, Bonaventure
Etude interne stratégique « Analyse des besoins au Tchad en support aux actions humanitaires existantes et à venir soutenues par la Commission Européenne aide humanitaire-DG ECHO »
ECHO, 2008/07. 33 P.

IOB EVALUATIONS POLICY AND OPERATIONS EVALUATION DEPARTMENT
Dutch humanitarian assistance : An evaluation
PAYS BAS : MINISTERIE VAN BUITENLANDSE ZAKEN, 2006/07, 320 P.
Annexes placés dans un CD-ROM. Graphique et tableaux.
Entre les années 2000 et 2004, les Pays Bas ont investi 1.2 milliard d’euros dans l’aide humanitaire. Trente trois pour cent de cette somme fut distribuée en Afghanistan, dans la région des Grands Lacs, au Soudan et en Somalie. Ces quatre régions ont connu et pour certaines connaissent encore de grave conflits internes. Les populations de ces pays sont les plus touchées et dépendent le plus souvent de l’aide des pays extérieurs comme les Pays Bas. Les Néerlandais tentent de faire un lien entre l’aide d’urgence, l’aide au développement et la réhabilitation dans ces contrées. L’évaluation de ces actions permettent d’améliorer et de savoir si celles-ci sont bénéfiques ou non à la population.

POLITIQUE

NEBARDOUM, Derlemari
Le labyrinthe de l’instabilité politique au Tchad
PARIS : L’HARMATTAN, 1998. 171 P.
Le Tchad est un pays difficile à édifier, dans sa structure administrative actuelle - unitaire et centralisée. Le fédéralisme constitue une option possible et engageante, capable de permettre un développement authentique des entités régionales ou nationales, et d’en favoriser une intégration, à la fois plus consciente et plus dynamique, dans le cadre d’un État tchadien résolument tourné vers l’avenir. Voici l’ouvrage tant attendu, à la fois précis et concis, qui nous offre en quelques pages, une analyse aussi rigoureuse qu’objective de l’Histoire politique tchadienne. (résumé de l’éditeur)

Jeune Afrique, n°2457, 10 février 2008.
Le cancer tchadien. P. 24-31

  • Le récit exclusif de la bataille de N’Djamena
  • Le vrai rôle de la France
  • Qui sont les rebelles ?

RESSOURCES NATURELLES

BAMBE, Naygotimi ; PETRY, Martin
Le pétrole du Tchad : Rêve ou cauchemar pour les populations ?
PARIS : KARTHALA, 2005/02, 416 P.
Traduit de l’allemand. Première édition en allemand sous le titre "Wem gehört das schwarze Gold ?", en 2003. Cartes, photos couleurs, glossaire, table chronologique, liste des abréviations, sitographie, bibliographie.
Le pétrole n’apporte pas que de l’argent aux pays producteurs. Il a été bien souvent, dans le Tiers Monde, source de violations des droits de l’homme et de destruction de l’environnement. Le Tchad et le Cameroun n’échappent pas à ces violations. Des citoyens tchadiens et camerounais, constitués en réseau et appuyés par des ONG internationales, se sont organisés pour défendre les droits des populations dans les deux pays. Cet ouvrage raconte non seulement l’histoire du pétrole du Tchad, mais analyse de manière approfondie les forces et les faiblesses des réseaux Tchad-Cameroun à travers des documents, des discussions avec des personnes concernées, au Tchad, au Cameroun, mais aussi en Allemagne et aux États-Unis. Les auteurs proposent comme solution à tout conflit lié à la répartition des ressources naturelles, un dialogue global dans une optique de paix.

BRUMMELMAN, Gerrit ; WERNER, Jutta
Conception d’intervention des aménagements durables des bassins du versants du Ouaddaï-Biltine
REPUBLIQUE DU TCHAD ; KFW ; GTZ ; DED. 2007. 48 P.

MASSUEL, Sylvain
Modélisation hydrodynamique de la nappe phréatique quaternaire du bassin du lac Tchad
UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER II ; UNIVERSITÉ D’AVIGNON ET DES PAYS DU VAUCLUSE, 2001/07. 85 P.
Au sein des grands aquifères continentaux, le long de la zone sahélienne, on rencontre fréquemment des structures hydrogéologiques singulières : les nappes en « creux », qui sont des dépressions piézométriques naturelles fermées. Certaines sont notamment observables dans le bassin sédimentaire du lac Tchad, l’un des plus grands d’Afrique. C’est le cas dans la région du Chari Baguirmi, au Tchad, où la nappe phréatique du quaternaire ancien présente une dépression piézométrique centrée sur la province du Kouka. Cette zone se caractérise par la variabilité extrême des facteurs environnementaux ce qui complique la connaissance des mécanismes. Nous avons néanmoins tenté une modélisation afin de représenter un fonctionnement global du système. Dans ces conditions, l’entreprise d’une modélisation hydrodynamique devient hasardeuse. Tous les paramètres du calage (e.g. perméabilité, recharge) deviennent importants et sont en mesure de se compenser tout en restant dans une gamme de valeurs acceptables, comparables aux données de terrain. La modélisation réalisée dans ce mémoire démontre que, dans l’état actuel de nos connaissances, plusieurs combinaisons de valeurs peuvent simuler une même piézométrie dans des conditions différentes. S’appuyer sur des données précises est la condition indispensable à l’obtention d’un calage convergeant vers une solution unique. Aucune modélisation ne pourra être envisagée sans de nouvelles campagnes d’études (radioisotopes) précisant par exemple la nature et la contribution des zones de recharge. (résumé de l’auteur)

RÉPUBLIQUE DU TCHAD ; HAUT COMITÉ NATIONAL POUR L’ENVIRONNEMENT ; MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE L’EAU
Schéma directeur de l’eau et de l’assainissement du Tchad 2003-2020 : Résumé conclusions
HCNE ; MEE ; PNUD ; DAES. 2003. 6 P.
Le Schéma Directeur de l’Eau et de l’Assainissement (SDEA) constitue un cadre stratégique et multisectoriel d’orientation pour la mise en valeur durable et la gestion des ressources en eau du Tchad en vue de satisfaire les besoins de base des populations et d’assurer le développement économique et social du pays, dans le respect de son environnement. Il répond aux objectifs fixés par l’État tchadien pour la réduction de la pauvreté et s’avère cohérent, en fonction de l’horizon 2015, avec les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) tels que précisés et complétés lors du Sommet Mondial pour le Développement Durable de Johannesburg. (résumé de l’auteur)
Ce résumé est accompagné d’un CD-ROM où l’on retrouve le document principal, les documents thématiques, l’atlas cartographique ainsi que la version anglaise des documents.