La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

La planification participative en milieu urbain et rural

 

 La planification communautaire en milieu urbain :

Si la méthodologie du Plan Communal de Développement est une démarche développée dans le cadre du MPCE, la planification communautaire en milieu urbain ne fait quant à elle pas l’objet d’un document officiel qui serait aujourd’hui porté par les Autorités. Il n’en demeure pas moins une implication des institutions publiques à travers « le groupe de travail sur l’urbanisme participatif animé par le Service de Planification Urbaine (SPU) du Ministère des Travaux Publics, des Transports et des Communications (MTPTC) avec l’appui d’ONU-Habitat » [7]. Les différents diagnostics participatifs associés à des plans d’aménagement réalisés depuis le séisme devraient participer à la consolidation d’une méthodologie qui permettrait non pas d’aboutir à un document standard, mais plutôt à un guide d’accompagnement à l’élaboration d’une planification participative.

La participation des habitants du quartier au processus de planification urbaine se structure autour d’une plateforme communautaire créée à cet effet. « Ce dispositif constitue un relais à l’échelle du quartier entre la population, les opérateurs du projet, les institutions et les pouvoirs locaux ». Comme précisé précédemment, les quartiers ne correspondant pas à un découpage administratif, les limites correspondent ici plutôt à un « espace social vécu ».

Les différentes étapes de l’élaboration d’une planification communautaire, telle que décrite dans l’exercice réalisé dans le cadre du programme 16/6, sont les suivantes [8] :

« L’ensemble [des] produits issus des diverses activités de planification et encadrés par une équipe d’urbanistes et d’architectes constitue une source de connaissance sur les quartiers, sur les logiques sociales de leur aménagement et sur les potentialités et les limites du site physique. Le diagnostic urbain présente un état des lieux cartographique et thématique. En complément des informations recueillies lors des activités participatives, un travail de relevé de terrain, d’enquête et d’analyse des données du cadre physique urbain est effectué afin d’identifier :

  • Le potentiel du tissu urbain : mise en cohérence du réseau viaire sur la base de la trame planifiée, des équipements collectifs et des services urbains.
  • Le diagnostic du bâti résidentiel et des équipements publics et privés, religieux et communautaires (niveau d’habitabilité, situation des camps, possibilité de mobilisation des réserves foncières pour les programmes de logements et d’équipements collectifs.)
  • La perception sociale des risques naturels et environnementaux ainsi que leur identification scientifique dans le cadre du Plan de Prévention des Risques.
  • La situation économique du quartier ainsi que les possibilités de création d’activités génératrices de revenus.

Ces supports cartographiques, quantitatifs et statistiques constituent la trame du diagnostic. Les ateliers techniques et les discussions avec la plateforme communautaire apportent des précisions sur les caractéristiques du contexte social, économique et physique du quartier, permettant l’identification des enjeux prioritaires de l’aménagement urbain.

L’aboutissement de cet exercice est la définition de projets identifiés comme prioritaires par la communauté. L’ensemble de ces projets consolidés compose le plan d’aménagement. Les fiches techniques des projets sont destinées à faciliter la réalisation des projets en donnant des éléments techniques de faisabilité (descriptif et pertinence urbanistique, coût estimatif etc.). L’ensemble de ces document est publié dans une annexe destinée aux opérateurs de la mise en œuvre (organisation de base, acteurs du développement, pouvoirs locaux, ministères etc.) » [9].

Les projets d’aménagement tels que proposés dans le cadre de la planification communautaire des quartiers doivent ensuite s’intégrer aux schémas d’urbanisme élaborés à l’échelle communale et métropolitaine (s’ils existent).


[7] A noter que ce travail est réalisé dans le cadre du projet gouvernemental 16/6

[8] ONU-Habitat : Planification communautaire pour l’aménagement post-séisme des quartiers précaires – Petionville : Quartiers de Morne Lazarre, Nérette et Morne Hercule – Novembre 2012.

[9] ONU-Habitat, Diagnostic urbain Petionville, 2012