Accueil | Newsletter | La réflexion sur les enjeux de qualité de l’aide humanitaire se poursuit

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

La réflexion sur les enjeux de qualité de l’aide humanitaire se poursuit

Suite aux précédentes discussions portant sur le projet de certification du SCHR et la Norme Humanitaire Fondamentale (NHF ou CHS en anglais pour Core Humanitarian Standard), et en particulier suite à l’atelier du 20 septembre 2013 qui a eu lieu à Paris , le Groupe URD et Coordination Sud ont coordonné une nouvelle réunion pour permettre aux organisations françaises de poursuivre collectivement l’étude de ces propositions en détail et de produire une analyse critique ainsi que des recommandations à destination du HAP, de People in Aid et du SCHR.

Suite au processus de consultation pour le projet de certification du SCHR qui arrive désormais à son terme, même si la plupart des commentaires formulés en septembre 2013 et envoyés au SCHR ont été pris en compte, le sentiment général parmi les participants demeure que le projet dans sa forme actuelle ne contribuerait pas à une amélioration significative de la qualité de l’aide. Dans le même temps, le projet contient toujours certains risques :

  • Pression accrue sur les ONG et concurrence accrue entre elles ;
  • Ressources redirigées du suivi-évaluation vers de nouvelles procédures visant le respect des normes et la certification.

En raison du retrait de Sphère, le statut de la NHF demande à être clarifié par rapport aux outils existants. Si celle-ci implique seulement le HAP et People in Aid, ses conséquences seront limitées à leurs membres. En revanche, si l’ambition du projet est bien plus vaste, il est capital de penser aux conséquences que l’arrivée d’un nouveau cadre de référence aurait sur ceux déjà utilisés par de nombreuses organisations.

Indépendamment des projets du SCHR et de la NHF, les participants ont réaffirmé leur souhait de continuer à travailler ensemble pour discuter et prioriser les besoins de leurs organisations en matière d’amélioration de la qualité de l’aide. C’est avec cet objectif à l’esprit qu’ils étudieront la possibilité de mettre en œuvre de nouveaux processus en 2014, lesquels seront ouverts à d’autres organisations et d’autres catégories d’acteurs nationaux et internationaux de manière à avancer collectivement dans cette direction.