Accueil | Antennes terrain | Le Groupe URD au Tchad

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Le Groupe URD au Tchad

L’Observatoire des Pratiques de l’Aide au Tchad (OPAT), ouvert de 2009 à avril 2012, a fonctionné comme un bureau décentralisé du Groupe URD. Ce dispositif, en aidant les acteurs opérationnels et politiques à mieux comprendre le contexte du Tchad dans sa complexité et en évaluant de façon indépendante les répercussions de leurs actions, visait à éclairer les prises de décision pour une aide humanitaire plus juste et adaptée.

 

Les activités de l’OPAT se sont principalement concentrées sur :

  • La production de connaissance issue d’une analyse de contexte sur des sujets transversaux, à travers des travaux de recherche opérationnelle et d’évaluation régulièrement actualisés.
  • La capitalisation des connaissances et la diffusion des résultats des recherches en adaptant les moyens de diffusion aux divers acteurs/décideurs afin de favoriser l’utilisation de ces résultats.
  • Le renforcement des capacités des acteurs sur le terrain.

Pour faire fonctionner l’Observatoire, le Groupe URD a mis en place un bureau et une équipe permanente au Tchad complétée par des experts spécialisés qui ont réalisé des missions de courte durée.

Les axes de travail de l’Observatoire, en cohérence avec le champ thématique du Groupe URD, se sont structurés autour de trois pôles principaux :

  • Architecture de l’aide et espace humanitaire – pour analyser les questions d’accès aux populations et les enjeux de structuration du système international de l’aide, sous des angles juridique, institutionnel, opérationnel et politique.
  • Crises et vulnérabilités – pour approfondir la compréhension des contextes d’intervention, des différents types de crise et des vulnérabilités spécifiques liées à chaque contexte (situation de fragilité, risques socio-naturels et technologiques, etc.) et à chaque groupe de populations.
  • Qualité de l’aide – pour questionner les pratiques humanitaires et travailler sur les outils et méthodes développés pour en améliorer la qualité.

Les principaux produits et réalisations de l’Observatoire sont les suivants :

Des études :

En collaboration avec des doctorants de l’Ecole Doctorale en Science Juridiques, Politiques et de Gestion de Lille, les sujets suivants ont été étudiés :

Des ateliers et des formations :

Des notes synthétiques et des fiches techniques :

Des réunions et conférences :

La DG ECHO a été le principal partenaire financier de l’Observatoire depuis début 2009 avec un soutien administratif de Solidarités International. La Coopération française a également soutenu l’Observatoire en 2010. Des activités spécifiques ont vu le jour au cours de l’année 2010 grâce à la participation financière et matérielle de l’UNICEF, la Mairie de N’Djamena et du PNUD.

Par ailleurs, des évaluations ont été réalisées à la demande de certains acteurs :

Le bureau du Groupe URD au Tchad est clôt depuis avril 2012. Si vous souhaitez des informations quelconque sur les activités que nous y avons réalisé, ou si vous souhaitez travailler avec nous dans la zone sahélienne (évaluation, formation ou étude), n’hésitez pas à nous contacter : Véronique de Geoffroy

En savoir plus

Enjeux d’une transition, Tchad, juin 2010

Article dans la revue Humanitaires en Mouvement n°3 : « Pistes d’amélioration de la qualité de la réponse humanitaire au Tchad »

Article dans la revue Humanitaires en Mouvement n°4 : « L’impact socio-économique de la présence de la communauté internationale dans la ville d’Abéché »