Accueil | Newsletter | Le retour du Sahara : un carrefour régional dans la mondialisation

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Le retour du Sahara : un carrefour régional dans la mondialisation

Après les interventions extérieures en Libye puis au Mali, l’objectif de ce séminaire est d’examiner les défis à la fois locaux et mondiaux associés à la position de carrefour d’un désert faussement vide et longtemps négligé dans la géopolitique mondiale.

Les perspectives politiques et sécuritaires, les questions culturelles – dominées par l’évolution interne de l’Islam mais conservant une forte dimension de relations ethniques –, ainsi que les transformations économiques et leur impact sociétal, seront examinées dans trois tables rondes.

La première table ronde étudiera ainsi la place de l’ensemble sahéro-sahélien dans la mondialisation en posant les questions suivantes : cet espace recèle-t-il de particularités économiques ? Quelles seraient-elles et quels en seraient les enjeux et dynamiques temporelles ? Le Sahara se positionne-t-il comme un « entre-deux » ou un carrefour ?

Depuis une quinzaine d’années l’espace saharo-sahélien est le siège de pratiques religieuses minoritaires et violentes qui se réclament du djihadisme (prises d’otages et son complément versement de rançons ; insertion dans les réseaux d’acheminement de drogues illicites ou sous-traitance). Une seconde table ronde étudiera ces constats à travers une analyse du salafisme-djihadisme, du wahabisme, et du rôle de l’islam dans la politique des États.

Depuis le début du XXIe siècle, on assiste à des formes de (re)militarisation de cet espace. D’abord par le PSI (Pan Sahel Initiative, 2002) américain suivi par le TSTCP (Transsahara counterterrorism Partnership) visant à former les armées nationales à la lutte contre le terrorisme islamiste ; puis par la nouvelle configuration française (opérations Serval puis dispositif Barkhane) depuis 2012, conséquence indirecte de l’intervention militaire franco-britannique en Libye. Comment appréhender ces situations inédites ? Une dernière table ronde offrira des pistes de réponse.

Le Groupe URD participera à la 1ère table-ronde, avec une présentation centrée sur la situation au Mali "Le Nord-Mali : la défaillance de l’État ?".

Voir le programme détaillé

Voir les activités du Groupe URD au Sahel : http://www.urd.org/Le-Groupe-URD-au-Sahel