Desde mayo de 2015, ya no podemos mantener la traducción de nuestra página web española.             
Inicio | Publicaciones | Ayuda humanitaria en marcha | Ayuda humanitaria en marcha n°6 | Zoom bibliográfico : los refugiados y desplazados internos

La revista de Groupe URD

Herramientas y métodos

CHS Core Humanitarian Standard (CHS)
Pictogrammme Sigmah Sigmah Software
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Kit de formación: acción humanitaria y medio ambiente
Pictogrammme brochure Manual de la participación
Pictogrammme COMPAS Método COMPAS
Pictogrammme globe terrestre Misión Calidad
Pictogrammme PRECIS Humatem Método PRECIS

Zoom bibliográfico : los refugiados y desplazados internos

Palabra: Zoom bibliográfico /
 

 Otros recursos (en francès)

AGIER, Michel. Le camp des vulnérables, les réfugiés face à leur citoyenneté niée. TEMPS MODERNES n°627, avril 2004, P. 120-137
S’appuyant sur une enquête de terrain dans des camps de réfugiés en Guinée et au Libéria, l’auteur analyse les formes d’exclusion inhérentes à la condition de réfugié, en particulier la négation de la citoyenneté et la mise à l’écart des personnes vulnérables. Il pose la question: "A quels droits humains universels a-t-on effectivement accès si l’on a perdu l’usage de sa citoyenneté nationale ?". Il met ensuite à jour l’émergence d’une forme de politique dans les camps, à travers les revendications des réfugiés. (Résumé tiré de la base de données du réseau Ritimo)

CHANLINDER, Andrew. La planification des installations temporaires pour les populations déplacées lors des situations d’urgence. OVERSEAS DEVELOPMENT INSTITUTE, 1998, 143 P.
La multiplication des situations d’urgence complexes dans le Nord depuis la fin de la guerre froide continue de mettre en question la conceptualisation traditionnelle de secours d’urgence. Les crises, la nécessité des installations temporaires n’ont rien de nouveau mais, du point de vue humanitaire, les situations d’urgences complexes, de grande envergure, rendent de plus en plus indispensable la refonte des pratiques actuelles en matière d’installation des populations déplacées (note de l’auteur).

COHEN, R. (sous la coord. de); DENG, F. (sous la coord. de), The forsaken people: case studies of the internally displaced, Washinghton DC : BROOKING INSTITUTION, 1998, 440 P.
A travers l’étude de dix pays (le Burundi, le Rwanda, le Libéria et le Soudan en Afrique, l’ex-Yougoslavie et du Caucase en Europe, le Tadjikistan et le Sri Lanka en Asie, la Colombie et le Pérou), cet ouvrage traite des personnes déplacées dans leur propre pays et des violations des droits humains qu’ils rencontrent systématiquement surtout depuis la fin de la Guerre froide. Bien plus que la description de la vie des déplacés, les rédacteurs et collaborateurs proposent des stratégies et des recommandations d’action à travers cet ouvrage.

GRABSKA, Katarzyna; METHA, lyla. Forced displacements: Whose needs are right? PELGRAVE MACMILLAN, novembre 2008, 288 P.
La vie de millions de personne est rythmée par des exils forcés dus à des conflits, des violences ou des catastrophes naturelles. Longtemps les projecteurs furent seulement tournés vers les réfugiés franchissant les frontières internationales, laissant les personnes déplacées au sein de leur pays sans protection juridique. Il est nécessaire de combler le fossé législatif qui existe entre le cas des réfugiés et celui des déplacés.

GUTERRES A. Millions uprooted, saving refugees and the displaced. FOREIGN AFFAIRS vol.87 n°5, septembre 2008, P. 90-99
Le XXIe siècle est caractérisé par de nombreux mouvements de population : personnes fuyant la misère économique, des conflits, des catastrophes naturelles ou les répercussions du changement climatique à l’intérieur de leur pays ou en traversant des frontières. Ces peuples migrateurs en quête de sécurité ne connaissent la plupart du temps que des violations des droits de l’Homme, et il est souvent difficile de faire un tri entre les migrants économiques, les déplacés et les réfugiés. Le Haut commissariat des Nations Unies créé en 1951 a élaboré, la même année, les critères d’attribution du statut de réfugié pour donner un droit à cette catégorie d’exilé. Mais depuis 1951, d’autres types de déplacés forcés sont sortis de l’ombre et ne sont toujours pas reconnu dans les lois internationales et nationales.
Disponible sur : http://www.jrsusa.org/docs/09_Guterres_pp90_99_Web.pdf

HARRIS RIMMER, Susan. Reconceiving refugees and internally displaced persons as transitional justice actors. UNHCR, avril 2010, 13 P. RESEARCH PAPER n°187
Lors de la période post-conflit, les réfugiés et les déplacés internes sont majoritairement exclus des décisions de justice permettant de redresser le pays. La cohérence et le rendement de l’aide seraient plus efficaces si des programmes novateurs juridiques s’implantaient dans les camps de réfugiés et de déplacés afin de consolider la paix.
Disponible sur :
http://www.reliefweb.int/rw/lib.nsf/db900sid/MINE-849LET/$file/unhcr_Rimmer_apr2010.pdf?openelement