Accueil | Newsletter | Nouvelles formations sur l’environnement en Afghanistan

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Nouvelles formations sur l’environnement en Afghanistan

Dans un contexte marqué par des sécheresses chroniques, des inondations récurrentes et, plus largement, par plus de trois décennies de conflit aux effets dévastateurs sur le milieu naturel et ses ressources, la prise en compte de l’environnement dans les programmes humanitaires s’avère être une thématique fondamentale à intégrer dans l’offre de formation proposée aux acteurs de l’aide en Afghanistan. Deux premières formations ont lieu durant le mois de février 2013.

Depuis juillet 2010, le Groupe URD, en partenariat avec ACBAR – l’agence de coordination des ONG en Afghanistan – participe à la mise en œuvre d’un projet de renforcement de l’offre de formation pour les acteurs de la société civile afghane.

Fort du succès rencontré lors des premières sessions de formation à Kaboul, et tenant compte de la demande pour de nouvelles offres de formation, le projet a amorcé une seconde phase au mois d’octobre 2011.

C’est ainsi qu’après s’être entretenu avec différents acteurs de la société civile afghane dans le but d’évaluer au mieux les besoins de formation, le Groupe URD a développé un nouveau module visant à intégrer des considérations environnementales dans le développement et la mise en œuvre des programmes humanitaires en Afghanistan.

Dans un contexte national marqué par des sécheresses chroniques, des inondations récurrentes et, plus largement, par plus de trois décennies de conflit aux effets dévastateurs sur le milieu naturel et ses ressources, la prise en compte de l’environnement dans les programmes humanitaires est apparue de fait comme une thématique fondamentale à intégrer dans l’offre de formation proposée aux acteurs de l’aide en Afghanistan.

En outre, si cet impératif environnemental est un enjeu majeur pour tous les acteurs d’un redressement durable du pays, il apparaît l’être tout particulièrement pour les travailleurs de l’humanitaire. En effet, si les crises tendent à impacter dramatiquement le milieu naturel, exacerbant ainsi la vulnérabilité des populations, les opérations humanitaires qui y répondent peuvent elles-mêmes avoir un effet négatif sur l’environnement : ignorer les considérations environnementales dans les opérations de secours peut ainsi réduire l’efficacité de l’intervention et causer, à terme, davantage de dégâts et de fragilités.

Aussi ce nouveau module de formation – pour lequel plusieurs entretiens ont été menés à Kaboul auprès du Ministre en charge des affaires environnementales (NEPA), de l’UNEP et de différentes ONG – a pour but de renforcer la compréhension des acteurs de l’aide quant à l’importance de l’intégration de l’environnement dans l’action humanitaire.

La formation – qui se compose par une première session les 11/12/13 février à Kaboul, puis une seconde les 17/18/19 –, vise ainsi à apporter aux participants les connaissances théoriques et les compétences pratiques nécessaires à l’atteinte d’un tel objectif.

En savoir plus sur le programme global de formation en Afghanistan

En savoir plus