Accueil | Publications | Humanitaires en mouvement | Humanitaires en mouvement n°12 - Numéro spécial "Environnement" | Ressources naturelles et consolidation de la paix en Afghanistan : défis et (...)

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Humanitaires en mouvement n°12, N° spécial " Environnement "

Ressources naturelles et consolidation de la paix en Afghanistan : défis et opportunités
Shamim Niazi

Cet article analyse les liens entre ressources naturelles et consolidation de la paix, et la manière dont l’Afghanistan peut parvenir à un développement durable en utilisant ses ressources naturelles de manière sensée. Les trois dernières décennies de guerre et d’insécurité ont détruit le tissu social et les structures étatiques, et profondément bouleversé l’économie. Malgré l’aide massive de la communauté internationale, l’Afghanistan a encore du mal à établir une paix stable et durable. Après le retrait des forces internationales, les populations craignent que le pays redevienne le champ de guerre de puissances régionales. Cependant, des évaluations récentes des ressources naturelles ont redonné un certain optimisme aux afghans et à la communauté internationale : une utilisation efficace des ressources permettrait non seulement de contribuer à la croissance économique mais aussi de favoriser une paix durable.

Avec l’établissement du gouvernement de transition en 2001, des réformes importantes ont été mises en œuvre dans de nombreux secteurs tels que le pétrole, le gaz, la construction d’infrastructures ou encore l’agriculture. Un nouveau système de gouvernance et une révision des processus de planification et de décision (avec l’aide de la communauté internationale) ont contribué à construire un « nouvel » Afghanistan. Les ressources naturelles sont aujourd’hui considérées comme une opportunité majeure face aux problèmes persistants de développement et de croissance économique. Des études récentes de ressources naturelles comme le pétrole, le gaz, le cuivre, le fer, les pierres précieuses et d’autres indiquent qu’elles peuvent contribuer à une croissance économique viable permettant de surmonter les défis liés au développement et à l’insécurité.

Les ressources naturelles en Afghanistan – terres, eaux, forets et gisements minéraux – sont essentielles pour construire un avenir paisible et prospère. La création de structures et de règles pour la gestion et le partage efficace de celles-ci est une forme de prévention de conflit : elle apporte de l’ordre, de la prévisibilité et de la confiance dans des situations où il n’y aurait sinon que compétition et intérêts contradictoires. Bien que plus de 80% de la population afghane tire ses moyens de subsistance de ressources naturelles, le gouvernement afghan ne considérait pas l’environnement comme un secteur à part entière avant 2007, et n’a pas investi de moyens suffisants pour l’intégration d’une approche durable de l’environnement. De nombreux projets de développement de grande ampleur mis en œuvre ces dernières années se sont avérés non-durables ou très coûteux, car ils n’intégraient souvent pas les considérations environnementales. Enfin, un manque d’attention appropriée à l’eau, aux forêts, aux terres, à la drogue et aux ressources minières pourrait menacer la situation économique et sécuritaire déjà fragile. Cet article examine ces cinq ressources naturelles majeures susceptibles de consolider la paix ou au contraire de mener à des conflits en Afghanistan.