Accueil | Newsletter | Le Groupe URD et Sigmah au stand 12 du salon des solidarités

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Le Groupe URD et Sigmah au stand 12 du salon des solidarités

Le Groupe URD participe au 5ème "Salon Des Solidarités" qui se tiendra du 12 au 14 juin à Paris (Porte de Versailles, Halle 2.2).

Venez découvrir nos activités, nos formations et discuter au stand 12, dans le village "Urgence Humanitaire".

Vous pourrez également découvrir et/ou tester Sigmah, en présence de notre Chargé de recherche "systèmes d’information".

Sigmah est un logiciel libre de gestion collaborative de projets d’aide internationale. Simple, flexible et intuitif, le logiciel permet à chaque organisation de structurer par elle-même ses méthodes de travail, et ainsi d’améliorer la qualité de ses actions.
Sigmah est le produit d’un projet participatif porté par un groupe d’organisations du secteur. Ces organisations s’appuient sur l’expertise du Groupe URD et de ses partenaires professionnels ou volontaires pour développer et étoffer le logiciel en réponse aux besoins exprimés, et mettre à disposition de tous ce bien commun d’intérêt général.

Le 12 juin, durant la journée davantage dédiée au public professionnel, venez suivre nos conférences :

L’intégration de l’environnement dans le secteur de l’urgence et du développement (13h30 -> 15h00)

En temps de crise et de post-crise, la gestion des ressources se fait à court terme, le rejet des déchets n’est pas maîtrisé et l’environnement, très sollicité, peut dépasser sa capacité de résilience et être durablement dégradé. Or, cela a des conséquences fortes pour les populations affectées par les crises, puisqu’elles puisent une partie importante de leurs moyens de subsistance du milieu naturel, et que ce même milieu une fois dégradé peut être un facteur de vulnérabilité face aux catastrophes naturelles (déboisement – glissement de terrain, inondation, etc.) ainsi qu’un facteur de conflit.
A l’inverse, prendre en compte l’environnement vise à réduire l’impact négatif que nos activités sont susceptibles d’engendrer sur le milieu naturel (ex : réduire la consommation de bois de cuisson par la promotion de foyers améliorés ; suivre l’évolution de la nappe phréatique ; mettre en place une gestion des déchets adaptée, etc.). Cela conduit à une meilleure qualité des programmes, une plus grande cohérence avec le mandat humanitaire, notamment le principe du « Do no harm », et une préparation aux exigences à venir de l’ensemble de la communauté internationale.

Sous l’impulsion du Groupe URD et de quelques organisations, le Réseau Environnement Humanitaire est né du besoin partagé d’échanger et de progresser sur l’intégration des considérations environnementales dans l’action humanitaire. Il regroupe aujourd’hui des membres de plusieurs organisations comme Action contre la Faim, la Croix-Rouge française, Médecins du Monde, Médecins Sans Frontières Suisse, Solidarités International, Terre des Hommes Lausanne, Triangle Génération Humanitaire, l’unité conjointe environnementale PNUE / OCHA et le Groupe URD.
A l’occasion du salon des solidarités 2014, certains membres de ce réseau et des spécialistes de ces questions reviendront sur les grandes problématiques soulevées et feront un focus sur des axes spécifiques, illustrés par des exemples concrets du terrain.

Interventions :

  • Blanche Renaudin, chargée de recherche « Environnement » du Groupe URD
  • Thibault Laconde, Responsable développement durable, ACF France
  • Patrick Fourrier, Directeur Adjoint et Chargé de programme Afrique, BISS (Bolivia Inti Sud Soleil)
  • Renaud BETTIN, Responsable du programme CO2 Solidaire, GERES - Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités

Volontariat numérique humanitaire : rétrospective 2004-2014 et perspectives : 15h00 -> 16h30

Comme la télévision et la démocratisation du vol aérien il y a 50 ans, les nouvelles technologies de l’information et la communication amènent avec elles de nouvelles formes d’intervention et de mise en relation entre les populations victimes de crise et les sociétés civiles du monde entier. De nombreux nouveaux acteurs émergent et remettent en cause le fonctionnement du système humanitaire. En s’appuyant sur les témoignages des intervenants présents qui ont contribué à cette révolution, la conférence proposera de revenir sur 10 ans d’émergence de ces nouveaux acteurs depuis le Tsunami de 2004 jusqu’au typhon Haiyan de 2013, et ouvrira le débat sur les perspectives de ce volontariat numérique humanitaire.

Interventions :

  • Olivier Sarrat, chargé de recherche NTIC, Groupe URD.
  • Paola Fava, Gnucoop & Digital Humanitarian Network
  • Séverin Ménard & Nicolas Chavent, Open Street Map
  • Martin Noblecourt, CartONG
  • Charles Ruelle, FiveByFive [à confirmer]

Une certification humanitaire : menace ou opportunité pour le secteur de la solidarité ? : 17h00 -> 18h30

Le système de certification, bien établi dans le secteur privé mais auparavant impensable pour les ONG, est bien d’actualité aujourd’hui. Mais cela pose de nombreuses questions qui suscitent débats et controverses dans le secteur. Si pour certains elle serait un moyen d’améliorer la qualité, l’efficacité et la redevalibilité des actions humanitaires, pour d’autres elle comporte des risques d’effets pervers et d’instrumentalisation, et va à l’encontre des nécessaires démarches de progrès au sein des associations. Un tel système permettrait-il de garantir les principes humanitaires, de privilégier la réponse aux besoins et l’adaptation au contexte ? Quel impact sur les petites structures, notamment du Sud ? Sur la relation avec les populations ? Etc. Plus globalement, cela questionne des éléments centraux, mais souvent sources de débats parfois controversés, comme la qualité, la performance, les critères et la légitimité … et ce, autant pour les ONG humanitaires que pour les ONG de développement, la frontière entre urgence et développement étant de plus en plus ténue. Autant de question qui seront abordées dans cette table-ronde, en repartant de la base, à savoir les bénéfices attendus et les concernés.

Interventions :

  • Véronique De Geoffroy, Directrice des opérations, Groupe URD
  • Stephanie Legoff Responsable du pôle Impact, Suivi & Évaluation chez Handicap International.
  • Frédéric Pénard, Directeur des opérations, Solidarités International

 

En tant qu’exposant et membre du comité de pilotage, le Groupe URD a également le plaisir de vous faire bénéficier d’une offre promotionnelle pour les billets d’entrée au salon.
Pour avoir accès à cette offre, cliquez sur le lien suivant : http://www.salondessolidarites.org/parrainage/371104