La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Quelles leçons pour la reconstruction ont été tirées du séisme du 12 janvier 2010 ?
Caroline BROUDIC, juillet 2012

Le séisme du 12 janvier est une catastrophe naturelle dont les conséquences ont été amplifiées par l’absence de régulation depuis plusieurs décennies dans le secteur du logement et plus généralement de l’urbanisme. L’occupation anarchique de l’espace, la piètre qualité du bâti ou encore la forte densité dans des zones à risques naturels ont aggravé les conséquences du séisme. Ainsi, tout comme les dégâts régulièrement occasionnés par le passage des cyclones ne peuvent être perçus comme une simple fatalité, la catastrophe de 2010 relève avant tout d’un déficit de planification urbaine et de développement économique. Ce diagnostic largement partagé au lendemain du séisme est-il aujourd’hui au cœur de la reconstruction ? En d’autres termes, les politiques mises en œuvre depuis la catastrophe du 12 janvier permettent-elles de minimiser les risques auxquels seraient exposées les populations en cas de nouveau séisme, cyclone ou glissement de terrain.

Le document de Politique nationale du logement, de l’habitat et du développement urbain,élaboré par l’Unité de Construction de Logements et de Bâtiments Publics (UCLBP) [1], est actuellement en cours de finalisation et devrait être rendu officiel dans les prochaines semaines. Il dessine les lignes directrices de la reconstruction non seulement de la zone affectée mais plus globalement de l’aménagement du territoire au niveau national. Les travaux à initier dans la région métropolitaine constituent un vaste chantier dont les avancées sont aujourd’hui encore à peine perceptibles. « Deux ans après le séisme du 12 janvier 2010, on estime les besoins en logement en Haïti à 500 000 unités. Cette estimation inclut 200 000 logements détruits et endommagés par le séisme, selon l’étude des dommages conduite par le gouvernement, et une estimation de 300 000 logements additionnels, considérant les estimations du déficit de logements avant le séisme et de la croissance démographique tel que le doublement de la population de Port-au-Prince durant les prochaines 17 années ». Les domaines identifiés par le Gouvernement haïtien dès 2010 comme étant clefs dans le processus de reconstruction et nécessitant des réformes étaient les suivants :

  • La planification stratégique urbaine et communautaire et la planification du développement économique ;
  • L’aménagement du territoire et de développement du marché foncier ;
  • Le financement du logement et le développement du marché hypothécaire ;
  • Le développement de logements pour les personnes à faible revenu, en particulier de logements locatifs ; le contrôle de qualité dans la construction d’immeubles ;
  • La gestion des risques de catastrophes pour le logement et les quartiers et la création d’un régime d’assurance logement ;
  • Le développement, la gestion et le financement d’infrastructures pour les administrations locales.
  • L’un des enjeux majeurs dans cette phase de reconstruction est lié à la gestion des temporalités considérant que la politique de reconstruction s’inscrit sur une dizaine d’années (et probablement même bien au-delà) tandis qu’à très court terme se posent les problèmes liés aux personnes installées – ou s’installant - dans des zones à risques ou vivant aujourd’hui encore dans des camps de déplacés. Cette question est d’autant plus prééminente qu’elle renvoie aux causes structurelles de la catastrophe et par là-même à la prise de conscience au lendemain du séisme de la nécessité de changements majeurs dans la gouvernance et dans la politique de développement urbain et rural.

[1] L’UCLBP est directement rattachée à la Primature.

En savoir plus

Politique nationale du logement, de l’habitat et du développement urbain, Gouvernement de la République d’Haïti, version du 30 avril 2012, document pour commentaires et suggestions