Humanitaires en mouvement
Lettre d'information n°8
Octobre 2011
Numéro spécial "La ville face aux crises"
 
 
Tandis que les villes prenaient de plus en plus d’importance, avec l’accélération des processus d’exode rural et d’urbanisation, les conflits de la Guerre Froide orientaient l’action humanitaire vers les campagnes. La ville, théâtre de violence jusqu’au second conflit mondial avec les images des bombardements de Dresde, le siège de Stalingrad et les ruines de Hiroshima, a fait son retour en première page au début des années 90 avec les guerres à Sarajevo, Mogadishio, Grozni… Les pratiques des humanitaires se sont trouvées largement inadaptées face à ces nouveaux contextes d’intervention [...]
Lire la suite
François Grunewald
La ville face aux crises

Depuis longtemps, le Groupe URD se penche sur les défis que posent les contextes urbains aux humanitaires et acteurs de la reconstruction. Ceci a donné lieu à de nombreuses missions sur le terrain, à la production de plusieurs livres et à de nombreux articles. La conférence du 26 avril 2011 a permis de partager cette expérience et de dynamiser les débats sur ces interactions villes-action humanitaire-reconstruction. Elle fut l'occasion de faire un état des lieux des réflexions et interrogations sur les vulnérabilités des zones bâties et urbanisées, comme sur les problèmes posés par les actions humanitaires et de reconstruction dans ces contextes. Le présent document est le papier de problématique, préparé en amont de la conférence pour positionner le débat et présenter les différents enjeux soulevés par ces questions. 
Lire la suite
Où en est la coopération décentralisée française en matière de gestion territoriale de crise ?

Le rapport 2009 de la Banque mondiale sur le développement considère, non sans raison, que la poursuite de l'objectif de croissance économique passe par l'augmentation de la densité humaine et économique. L'urbanisation serait donc un ressort général de développement. En revanche, cette concentration porte en elle d'autres facteurs, notamment ceux qui favorisent le développement de crises politiques ou sociales. Ces concentrations humaines s’établissent trop souvent sur des espaces impropres au développement humain ou à risque, le coût du foncier poussant la ville à s'étendre, par exemple dans des zones inondables. Face à cette situation, l'Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) s'est donnée comme mission de sensibiliser les responsables des collectivités locales à une gestion des territoires qui anticipe les situations de crises : appui à la création d'outils de gouvernance partagée, nouveaux services à mutualiser au niveau intercommunal, développement d’une nouvelle forme de coopération décentralisée de proximité avec la population.  
Lire la suite http://www.urd.org/newsletter/spip.php?article29
Enjeux de la reconstruction du point de vue des collectivités territoriales

Les bouleversements démographiques et économiques des centres urbains des pays en développement en particulier marquent de nouvelles dynamiques dans les dispositifs classiques d’action d’urgence ou de post-urgence face à une catastrophe majeure.
La décentralisation aboutit à une nouvelle gouvernance des territoires dans le monde. Ceci change la donne en matière de prévention et de reconstruction en cas de catastrophes.
Par ailleurs, la coopération entre collectivités du monde entier qui s’est développée depuis une trentaine d’années permet de voir se développer une nouvelle forme d’aide pour l’urgence et la réhabilitation.
 
Lire la suite http://www.urd.org/newsletter/spip.php?article29
 
Gestion des crises en zone urbaine : sécurité alimentaire et nutritionnelle et liens urbains-ruraux 

Depuis plus de 10 ans, la FAO s’intéresse aux questions urbaines et aux liens urbains-ruraux à travers l’initiative pluri-disciplinaire ‘Des aliments pour les villes’. Les crises ont un impact sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations urbaines , et il est essentiel de renforcer la résilience des villes face aux crises, que celles-ci soient liées à des catastrophes naturelles, des conflits armés ou des crises économiques. Quel rôle la FAO joue-t-elle et peut-elle jouer à cet égard ? Comment articuler réponse d’urgence et réhabilitation pour rétablir et renforcer les moyens d’existence des populations urbaines ? Enfin, pourquoi la collaboration inter-sectorielle et les liens ruraux-urbains sont-ils essentiels ? 
Lire la suite
Vers un développement durable des zones urbaines frappées par une catastrophe 

De la Nouvelle Orléans à Haïti en passant par la Vendée, etc. les catastrophes naturelles  ont durement frappé les villes ou zones urbanisées. Ces drames humains mettent aussi en avant les enjeux économiques de l’aménagement du territoire. Il faut saisir la catastrophe comme une opportunité. C’est la responsabilité des autorités locales. Cependant il faut les aider, leur offrir un cadre de réflexion plus global et durable sur ces questions d’aménagement territorial. A la complexité accrue par la taille des métropoles et la diversité des enjeux, il faut opposer qu’un territoire bien pensé est plus sûr et, sur le long terme, moins cher à entretenir. Les principes d’un développement soutenable peuvent venir atténuer la vulnérabilité principale de tous les territoires : « la décision que prendra le responsable public ». 
Lire la suite
La ville face au risque global

Port-au-Prince, Benghazi, Abidjan, Fukushima nous le rappellent : les villes, les guerres et les catastrophes naturelles ont intimement lié leurs histoires depuis les débuts des civilisations. La ville, lieu de tous les pouvoirs et de toutes les richesses, a toujours été un moteur fort du progrès : Babylone, Carthage, Rome, Florence … Paris, Vienne, New-York, Shanghai, Port-au-Prince ... Deux caractéristiques de la dynamique urbaine, la densification démographique, et l’accumulation de richesses et des pouvoirs, ont de tout temps induit ou renforcé des facteurs de risque tant naturels que politiques. La mémoire collective de l’humanité est pleine d’images de villes ravagées et de modifications de systèmes sociopolitiques suite à des destructions majeures en ville : l’histoire de la méditerranée, notamment au Liban, en est une illustration. Alors que l’urbanisation croissante de la planète et la multiplication des mégalopoles accentuent la concentration de la population humaine dans et à la périphérie des villes, il est urgent de se pencher sur ces « cités fragiles », qui abritent déjà plus de 50 %  de la population mondiale. 
Lire la suite
Kaboul / Port-au-Prince, réflexions sur les interventions de l’aide post-crise en milieu urbain 

L’observation in situ d’interventions humanitaires en ville, dans deux cas de pays déstabilisés pour des raisons différentes – guerre en Afghanistan, séisme en Haïti – amène la réflexion suivante : quelle que soit la crise qui pousse les organismes de l’aide humanitaire à intervenir, il s'avère essentiel d'apporter des réponses adaptées aux contextes urbains.
 
Lire la suite
 
Post-séisme en Haïti : le processus d’accompagnement de la reconstruction urbaine

Urbanisation chaotique dans un contexte de faibles capacités publiques de planification et de gestion urbaine, constructions populaires en béton érigées sur des terrains à risques avec des matériaux de construction impropres et de graves malfaçons, tout était réuni pour l’impact terrible du tremblement de terre survenu le 12 janvier 2010. Aider à reconstruire les villes haïtiennes nécessite de corriger durablement des dysfonctionnements et inégalités urbaines antérieures. Construire des villes nouvelles serait d’un coût inabordable et il n’y a donc pas d’autre alternative que d’aider les communautés et les ménages, qui sont et seront les acteurs et financeurs principaux de la reconstruction, à restructurer les quartiers et à reconstruire des logements plus sûrs. Ce principe doit être au centre d’une démarche de planification stratégique et participative, coordonnée au niveau des quartiers, des communes et de la région métropolitaine de Port-au-Prince, afin de guider la reconstruction, de prioriser les projets et d'engager les réformes institutionnelles nécessaires. Un effort important de la communauté internationale est indispensable pour appuyer l’État et les Communes à conduire une telle démarche. 
 
Lire la suite
 
Le re-logement post-catastrophe en ville : appuyer les dynamiques sociales ou renforcer le status quo?

La multiplication de conférences et de débats sur la vulnérabilité urbaine montre qu’il est important, au sein des acteurs humanitaires, de mieux comprendre et d’aborder ce sujet.
Il y a plusieurs symptômes de ce changement progressif : l’utilisation d’approches « non habituelles » en matière de logement post-catastrophe comme les aides financières et les familles d’accueil éloignent les organisations internationales des solutions d’urgence traditionnelles comme les tentes et les bâches.
Fournir des solutions de logement dans des villes de grande taille est extrêmement complexe : pertes de vies humaines et d’expertise, de biens et d’actifs, urgence pour identifier des emplacements provisoires pour réinstaller les populations, contraintes politiques et légales, questions d’équité, perte de mémoire et d’identité … beaucoup des leçons apprises – en termes de construction d’alliances pour se préparer aux catastrophes et en termes de travail dans le cadre de procédures légales et foncières – peuvent contribuer à dépasser ces problèmes récurrents.
Il n’y a pas qu’une seule réponse mais il est certain que de profiter des « opportunités urbaines » telles que l’accès à des technologies, une économie de marché développée et l’innovation, peut agir comme guide pour concevoir une réponse sur l’habitat plus adaptée aux besoins.
 
Lire la suite
 
A Port-au-Prince, Freetown, Charikar ou Oulan Bator, des programmes humanitaires à adapter aux vulnérabilités urbaines

Les interventions en milieu urbain d’Action Contre la Faim lui imposent de réviser ses modes opératoires. La ville bâtie, sa population, et ses représentants locaux sont autant de facteurs entremêlés à prendre en compte. L’organisation a une plus-value à apporter dans des programmes tant de réponse d’urgence aux crises que de développement à long terme : elle continue à évoluer, à s’adapter, et à se questionner pour obtenir la même légitimité dans les villes que dans les contextes ruraux et de camps qui ont forgé sa réputation de qualité.
 
Lire la suite
 
L'humanitaire et la ville : nouveaux enjeux, nouveaux métiers ?  

L’intervention humanitaire dans les contextes urbains est aujourd’hui de plus en plus courante : Indonésie, Chili, Haïti, Japon ... Voilà de nouveaux terrains complexes qui obligent les professionnels à repenser leurs stratégies d’intervention. À partir de l’exemple de la reconstruction en Aceh, nous nous demanderons quelles méthodes peuvent aujourd’hui permettre la mise en place de projets de reconstruction légitimes, concertés et cohérents avec la réalité des territoires.
 
Lire la suite
 
Conférence Nationale Humanitaire, 16 novembre 2011, Paris
En savoir +
Gestion de la qualité de l’action humanitaire (méthode COMPAS Qualité©), du 24 au 28 octobre 2011 
En savoir +
"L'intégration de l'environnement dans l'action humanitaire et le relèvement précoce" : préparation d'un kit de formation
En savoir +

14e Semaine de la solidarité internationale, du 12 au 20 novembre 2011
En savoir +

6e Journée provençale de la santé humanitaire (Marseille), le 17 novembre 2011
En savoir +

Formation sur l’Assainissement écologique, à Plaisians (siège du Groupe URD, 26), du 24 au 27 novembre 2011
En savoir +
 
Le renforcement de la gouvernance et des capacités locales : une réponse face aux crises des villes
Lire la suite
Villes et crises
En savoir +
 Partenaires