Humanitaires en mouvement
N°10

Octobre 2012


 

Les crises qui affectent la bande sahélienne
se suivent, les difficultés rencontrées pour y répondre se répètent. Qu’avons-nous appris
du passé, comment analyser et prendre en compte les nouvelles donnes du Sahel ?
D’un côté, la pression croissante sur les écosystèmes, l’impact observable et à venir
des changements climatiques, l’urbanisation accélérée autour des capitales de la zone, l’ouverture sans protection aux marchés – et les dynamiques de spéculation qui s’ensuivent –,
et la complexité des interactions entre systèmes pastoraux en crises et terroirs agricoles,  entrainent une croissance des inégalités,
des vulnérabilités et de la pauvreté  [...]




Lire la suite



François Grünewald


Sahel : des réponses qui ont du mal à trouver leurs marques
François Grünewald

Depuis fin 2011, le Sahel est revenu sur le devant de la scène dans les médias : crise alimentaire d’une part, avec ses appels aux dons
et ses images difficiles, crise politique d’autre part, avec la dégradation de la situation au Mali. Dans cette région où les crises
se multiplient, avec des périodes de rémission de plus en plus courtes entre chaque crise, les mécanismes d’aide prédominants restent ceux des acteurs de développement, basés sur leur connaissance approfondie des contextes, travaillant étroitement avec les États et les communautés mais ayant du mal à réagir rapidement. La réponse y patine et la communauté internationale est soumise
à de nombreux défis. Le changement de vitesse est en effet difficile
et les méthodes de travail à mettre en place pour répondre aux urgences sont très éloignées de celles du développement.
Les grands espaces arides et à faible densité démographique rendent la logistique compliquée et coûteuse, et ceci d’autant plus quand l’insécurité et les dérapages des guerres asymétriques s’en mêlent. 

Lire la suite


Ré-axer le ciblage des acteurs du développement sur les plus pauvres au Sahel pour bâtir une résilience durable
Cyprien Fabre - Eric Pitois

Après la crise de 2005 au Niger, la Direction Générale de l'Aide Humanitaire et de la protection civile de l'Union européenne, plus communément appelée ECHO, a conduit une série d'évaluations
dans le Sahel. La problématique de la malnutrition alors si clairement révélée au Niger s’est avérée en fait bien ancrée sur l’ensemble de la bande sahélienne, bien au-delà des crises conjoncturelles liées aux pluies et aux récoltes. 

Lire la suite

Les multiples fronts de la lutte contre la sous-nutrition 
Christina Lionnet

La bande sahélienne est une zone marquée par une double fragilité : fragilité alimentaire et nutritionnelle chronique, accentuée par des épisodes saisonniers conjoncturels plus ou moins marqués. Alors que la région est touchée une fois de plus cette année par une crise alimentaire,  la nécessité de limiter l’impact des pics de sous-nutrition réguliers tout en réduisant les vulnérabilités structurelles, paraît essentielle. Action contre la Faim (ACF) s'y emploie en appliquant
une approche intégrée, visant à s’adresser simultanément à tous
les facteurs, directs ou sous-jacents, de la sous-nutrition.

Lire la suite


Messages clés de la conférence "Crise alimentaire en bande sahélienne"
François Grünewald

Alors que la réponse humanitaire à la crise alimentaire au Sahel se met en place, il a semblé utile de remettre à la disposition des acteurs les leçons tirées des précédentes crises.
Impliqué de longue date dans la sous-région où il a réalisé de nombreuses évaluations, et présent au Tchad de 2009 à 2012
dans le cadre de son Observatoire des pratiques de l’aide (projet OPAT financé par la DG ECHO), le Groupe URD a mis à contribution son expertise en organisant une conférence sur la crise alimentaire
au Sahel, avec un appui financier de la FAO. Cet évènement a réunit plus de 120 acteurs nationaux et internationaux : ministères tchadiens, agences des Nations unies, ONG nationales et internationales, etc.
L’analyse régionale, (notamment à travers des présentations sur
le Niger, le Mali ou le Burkina Faso) et l’approfondissement des réflexions plurisectorielles sur le Tchad (alertes précoce, pastoralisme, résilience, nutrition, etc.) ont permis de faire ressortir
un certain nombre de messages clés.
 
Lire la suite
 
Adaptation d’un programme de réhabilitation face à la crise au Burkina Faso
Bonaventure G. Sokpoh

Les conditions climatiques du Sahel (marqué par un climat aride
avec des crises récurrentes) et les conditions de vie de la majorité
des populations rurales, caractérisées par une extrême pauvreté, exigent des interventions qui renforcent leurs capacités à mieux résister aux chocs et des réponses d’urgences lors des pics de crises. L’ensemble des acteurs de l’aide s’accordent sur la nécessité de mettre en place des interventions adaptées aux caractéristiques
du contexte avec une capacité de réponse précoce aux détériorations des moyens d’existences des populations. Le programme LRRD-REPI 2010, de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso et ses partenaires opérationnels ACF, Oxfam, Christian Aid et Development Workshop France, a mis en application le cadre conjoint humanitaire-développement de la commission européenne et le « mécanisme de préparation et d’anticipation des crises » proposé
 par le Groupe URD. Cet article analyse le rôle joué dans la crise actuelle par le programme LRRD-REPI.
 
Lire la suite
 
La résilience : concept porteur ou mot à la mode ?
François Grünewald - Jeroen Warner

Le terme « Résilience », aujourd’hui à la mode, constitue un antidote positif à la connotation négative de « vulnérabilité ». Il prend sa source dans le potentiel et les capacités propres à chaque population. Cependant, la résilience reste un concept controversé, dont chacun semble avoir une définition différente, et qui, à défaut d’éclairer, risque de générer encore plus de confusion. Par ailleurs, si renforcer la capacité des populations à résister aux chocs reste l’objectif commun d’acteurs travaillant dans différents secteurs d’intervention, permet-il de mieux travailler ensemble ou se coordonner ? Au lieu de considérer que le changement climatique, les catastrophes naturelles et la pauvreté sont des problèmes indépendants, l’articulation et l’intégration de ces trois domaines peut, en théorie, contribuer à relever les défis liés au risque et au changement, ayant un impact direct sur la vie et le travail des populations locales. Mais jusqu’où peut-on aller dans l’intégration ? Quelles en sont les opportunités
et les risques ? Serait-elle un moyen de renforcer cette résilience ? Quelle résonance ont ces concepts au niveau local, dès lors que chaque population semble appréhender de manière spécifique
ce qui se cache derrière chacune de nos étiquettes ?

Lire la suite




Les formations organisées par le Groupe URD durant l'automne
En savoir +
8ème Universités d’Automne de l’humanitaire, du 29 au 31 octobre 2012
En savoir +
14ème Congrès humanitaire, les 12 et 13 octobre 2012, à Berlin
En savoir +

AidEx 2012, les 24 et 25 octobre, à Bruxelles
En savoir +

GeONG, les 5 et 6 novembre 2012, à Chambéry
En savoir +
3ème édition du Salon des métiers de l'humanitaire, 1 et 2 décembre 2012, à Annemasse
En savoir +

 


Ouverture de la conférence "Crise alimentaire en bande sahélienne"
Alice Martin-Daihirou

Lire la suite


La crise alimentaire au Sahel

En savoir +
 Partenaires