Humanitaires en mouvement
N°14

Octobre 2014

 

 

Syrie, Irak, Ebola, Gaza, Mali, les crises et les drames qui les accompagnent se sont multipliés de façon vertigineuse au cours de ces derniers mois… Le secteur humanitaire est plus que jamais sous tension. Si la litanie des drames en cours nous pousse toujours plus à réfléchir sur la qualité des interventions d’assistance et de protection des populations civiles, elle interroge aussi sur les capacités et le rôle d’un secteur toujours plus vital, toujours plus en danger. Ceci nous a conduits à un numéro de Humanitaires en mouvement assez éclectique, qui tente de balayer large. Réaffirmer l’importance du respect du DIH, mais aussi de la compréhension de la complexité des situations et de la « turbulence qui vient » sont autant d’appels à l’intelligence collective. Les dix dernières années ont vu émerger des périls sanitaires de grandes ampleurs. La crise de l’Ebola en cours [...]




Lire la suite



François Grünewald


Travailler dans une prison au Myanmar : l’expérience de Médecins Sans Frontières dans la prison d’Insein
Jean-Marc Biquet

Travailler en prison pour une organisation humanitaire n’est pas chose facile, notamment à cause des caractéristiques spécifiques des lieux de détention. L’expérience de MSF au Myanmar dans la prison d’Insein illustre bien les difficultés d’atteindre des objectifs à la fois en termes de résultats (pérennité de la prise en charge médicale correcte et complète des patients) et de conditions de travail (minimisation de l’instrumentalisation, accès indiscriminé aux patients dans le besoin…).

Lire la suite

Conception d’une assistance humanitaire protectrice : rôle et responsabilités des acteurs non mandatés
Dora Abdelghani-Kot

Cet article a pour but de mettre en avant le rôle substantiel que les acteurs humanitaires non mandatés sont amenés à jouer en matière de protection des personnes. Il rappelle que la responsabilité éthique humanitaire induit nécessairement de concevoir une action d’urgence qui prend en compte ses conséquences sur le court, le moyen et le long terme et qui place les droits des individus au cœur de l’assistance. Cet article rappelle également que l’effet extraterritorial de certains droits emporte une responsabilité juridique bien établie des acteurs humanitaires et des membres de leur personnel dans plusieurs domaines de la protection. Enfin, il présente un certain nombre d’outils conçus par les humanitaires dans le but de s’assurer que leur assistance est toujours plus protectrice et met en avant les sphères d’action dans lesquelles des améliorations devraient encore être apportées.
 
Lire la suite
 

Cygnes noirs et principe de Pareto : se préparer à l’imprévisible 
François Grünewald

L’analyse des scénarios du futur montre que l’apparition des phénomènes imprévisibles, rares et violents, dits « cygnes noirs », reste plus que probable. La planète est en effet confrontée à une multiplication d’événements de plus en plus dévastateurs, qui sortent des données statistiques du passé, et sont là pour nous rappeler à la fois notre vulnérabilité face aux phénomènes météorologiques extrêmes et la faiblesse de nos modèles prédictifs face à ce qui est inconnu. Dans le cadre d’une approche globale prospective, la réflexion sur les « cygnes noirs » est souvent une priorité de deuxième, voire de troisième rang. Or, étant donné l’importance de leurs impacts sur des populations et sur des économies fragiles, ils doivent être au cœur de la réflexion sur les procédures d’anticipation, de prévention, de prévision et de préparation, dans un nombre croissant de régions du monde.

Lire la suite

La situation actuelle des réfugiés maliens au Sahel : quelques pistes opérationnelles en situation d’urgence prolongée
Valérie Léon

Alors que l’instabilité politique au Mali s’est ravivée depuis fin mai 2014 et que les financements humanitaires autour de la crise malienne sont en décroissance depuis 2013, il semble difficile de concevoir des stratégies, à la fois de réponse humanitaire et de résilience sur le moyen-long terme. Suite à trois missions terrain dans les camps du Burkina Faso (Goudebo), du Niger (Tillabéri et Intekane) et de Mauritanie (Mbera), le présent article explore des voies opérationnelles pour répondre aux défis actuels du prolongement de l’exil des réfugiés maliens au Sahel.

Lire la suite

A l’heure d’Ebola, du choléra et du Chikungunya : risques sanitaires passés, présents et à venir
François Grünewald

Il existe une forte probabilité que, dans les décennies à venir, les dynamiques de propagation épidémique s’accélèrent du fait de la mobilité géographique croissante et accélérée de la population mondiale. Les dynamiques des dernières pandémies sont là pour le prouver. Ainsi, le fait que ces épidémies « nationales » deviennent transfrontalières, qu’elles passent parfois du stade « épidémie » au stade d’alerte « pandémie », voire d’« urgence de santé publique de portée internationale » (USPPI), et que leurs impacts sur l’économie et la sécurité puissent devenir importants, doit faire entrer durablement la santé dans le champ de l’analyse géopolitique.
 
Lire la suite
 

Les déterminants des changements de comportement, clés des stratégies EHA
Dany Egreteau

L’A.B.C.D. (Approach focused on Behavior Change Determinants) est une approche à sensibilité anthropologique développée par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL pour élaborer des stratégies d’intervention en Eau, Hygiène et Assainissement (EHA) visant un impact optimal et durable sur la réduction des maladies d’origine hydrique. Elle s’appuie sur l’étude des comportements EHA ainsi que des déterminants socio-culturels et économiques à l’origine de ces comportements puis sur une priorisation et une sélection de ceux qui ont le plus d’impact sur ces maladies. Nous présentons ici quelques résultats d’une étude réalisée en 2014 dans un quartier péri-urbain de Kinshasa en République Démocratique du Congo afin d’illustrer leurs répercussions sur la construction de la stratégie opérationnelle d’un projet.
 
Lire la suite

État des lieux de l’intervention humanitaire en situation post-crise dans les contextes urbains
Béatrice Boyer & Marion Bouchard

Dans les cas de catastrophes ou de conflits en ville, les besoins des populations requièrent une aide d’une ampleur considérable et spécifique face à laquelle le secteur humanitaire est mal préparé. Les vulnérabilités des populations en ville se surajoutent aux déficiences ou fragilités des systèmes et services urbains qui devraient structurer et rendre résilientes les villes. Le Groupe URD interroge ces enjeux d’interventions urbaines post-crise depuis plus de dix ans. Or, suite au séisme de 2010 qui a violemment affecté Port-au-Prince en Haïti, la prise de conscience nécessaire au changement de paradigme humanitaire pour intervenir en milieu urbain s’est accélérée avec un débat qui est désormais à l’œuvre dans nombre d’instances internationales.
 
Lire la suite



Formations professionnelles du Groupe URD
En savoir +
Conférences du « Futur financement humanitaire » 
En savoir +
AidEx
En savoir +
9e Journée provençale de la santé humanitaire
En savoir +
Semaine de la solidarité internationale
En savoir +
États Généraux de l’Action Humanitaire Internationale
En savoir +
Salon des Métiers de l’Humanitaire
En savoir +
Quelques autres événements à l’international...
En savoir +

 


Problèmes de qualité dans l’humanitaire : au final, de quoi parle-t-on ?
Véronique de Geoffroy & Julien Carlier

Lire la suite


Les transferts monétaires : quelques années d’expertise capitalisées sur cette nouvelle modalité d’aide

En savoir +
 Partenaires