Accueil | Environnement

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah

Pictogrammme Reaching Resilience Reaching Resilience

Pictogrammme brochure Formation Environnement

Pictogrammme brochure Manuel participation

Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS

Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"

Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Environnement

Les crises humanitaires ainsi que la réponse humanitaire peuvent avoir un impact négatif sur l’environnement très important. Or, un environnement dégradé compromet les chances de sortie de crise et de reconstruction et expose à de futurs risques. Il est donc nécessaire de prendre en compte l’environnement dans la réponse humanitaire afin de permettre aux populations de retrouver un environnement préservé, facteur de stabilité, condition de santé, et source de moyens de subsistance.

Environnement et crises : des liens complexes

En temps de crise et de post-crise, la gestion des ressources se fait à court terme, le rejet des déchets n’est pas maîtrisé et l’environnement, très sollicité, peut dépasser sa capacité de résilience et être durablement dégradé. Or, cela a une incidence majeure sur la gestion de la crise : l’environnement procure à la population moyens de subsistance et préserve de crises potentielles (conflits, catastrophes naturelles), sa dégradation compromet donc la sortie de crise et la reconstruction. A l’inverse, prendre en compte l’environnement renforce la résilience des populations affectées et conduit à une meilleure qualité des programmes, une plus grande cohérence avec le mandat humanitaire et une préparation aux exigences à venir de l’ensemble de la communauté internationale.

Pourquoi l’environnement est-il encore peu pris en compte et quels problèmes cela pose-t-il ? Quels sont les avantages et opportunités d’une telle prise en compte ? Comment les opérateurs mais aussi les bailleurs peuvent-ils intégrer cette approche dans leurs programmes ? Il convient d’apporter des réponses concrètes.

Sous-thématiques étudiées et actions menées :

Le Groupe URD s’engage depuis de nombreuses années à favoriser l’intégration de l’environnement dans le secteur humanitaire, à travers de nombreuses activités auprès d’acteurs variés. Il mène des projets de recherche et d’évaluation sur le sujet, développe des outils, fiches techniques et modules de formation, et organise des ateliers de réflexion ou évènements sur le sujet pour sensibiliser les acteurs et partager son expertise.

 

  • Réduction de l’impact environnemental de l’aide humanitaire  : analyse des conséquences de l’aide, développement d’outils opérationnels.
  • Étude des liens entre environnement et gestion de crise : l’environnement facteur de réduction des risques de catastrophes, d’atténuation et d’adaptation au changement climatique, de résolution de conflits, de renforcement de la résilience.
  • Méthodologie de la prise en compte de l’environnement dans l’action humanitaire : diagnostique du contexte environnemental, étude d’impact environnemental, indicateurs environnementaux.
  • Formation « Intégration de l’environnement dans l’action humanitaire » : Animation de sessions de formations en Europe et dans des pays d’intervention, et développement d’un kit pédagogique facilitant la démultiplication de ces formations, aidant les acteurs dans l’appropriation de cette approche.

 

Il s’attache à être lui-même un modèle d’excellence environnementale et a conçu son centre en Drôme provençale de manière à réduire ses besoins énergétiques et ses émissions de déchets. Depuis 2012, il réalise également un bilan de ses émissions de gaz à effet de serre.

 

Pour plus de renseignements, contacter Blanche Renaudin

 

Les projets du Groupe URD liés à cette thématique :

Articles archivés :

Les articles de la revue "Humanitaires en Mouvement" liés à cette thématique :

En savoir plus

Fiche technique "L’Etude d’Impact Environnemental", Réseau Environnement Humanitaire, janvier 2014
Fiche technique "Gestion des déchets", Réseau Environnement Humanitaire, octobre 2013
Fiche thématique "Environnement et moyens d’existence", projet REPI, avril 2013, en français
Etude d’impact environnemental, juin 2010, en anglais
« L’après-tsunami : entre émotions collectives et dures réalités de la reconstruction », François Grünewald, Diplomatie, janvier-février 2006, n° 18, pp. 70-72.