La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Communauté et approche communautaire en Haïti

 

Conclusion :

On ne peut donc considérer que, si un quartier citadin semble refléter une homogénéité géographique, cela signifie qu’il incarne « une » communauté. Les dynamiques complexes de la zone d’intervention d’un projet humanitaire mérite que l’équipe de terrain de l’approche communautaire ait une bonne connaissance de ce dernier, afin qu’elle ne le déstabilise pas, et que l’ONG ne soit pas manipulée. La clarté du discours apporté, les liens constants et directs avec la population dans un lieu neutre, et la circulation de l’information au sein de l’ONG comme au cœur du quartier sont fondamentaux. De même, l’approche communautaire doit considérer, et ce dès sa mise en place, que le relais de ses compétences est le meilleur moyen de fédérer les intérêts particuliers.

Bien entendu, ces recommandations qui nécessitent du temps ne s’appliquent que dans la temporalité de la post-crise. Mais dans l’urgence, l’approche communautaire – qui est plus un état d’esprit qu’une méthode – peut aussi être envisagée à petite échelle, ne serait-ce qu’en communiquant avec la population (forme de « participation passive », dans laquelle la population est informée de ce qui se passe [7]), et en s’appuyant sur une multitude d’acteurs locaux aux profils divers. Mais l’approche communautaire ne peut devenir une méthode systématique : selon la temporalité et le type de projet, d’autres formes de participation sont parfois plus justifiées.


[7] Typologie de la participation effectuée par le Groupe URD : Manuel de participation à l’usage des acteurs de l’humanitaire, 2009, p42.

En savoir plus