Accueil | Newsletter | Journée mondiale de la paix, 21 septembre

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Journée mondiale de la paix, 21 septembre

Mais où est passée cette dernière ? Dans l’immédiat après guerre froide, quand naissait le Groupe URD il y a 25 ans, tout le monde espérait que la paix allait prévaloir et que le monde allait s’apaiser. Mais les guerres des Balkans, de Somalie, du Rwanda nous ont vite rappelé combien difficile était la construction de cette dernière. Le diagnostic d’alors "les sociétés malades de la guerre" tient toujours. Mais les blessures deviennent toujours plus profondes et la paix un combat toujours incertain : Syrie, Yémen, Soudan du Sud, combien de drames encore, alors que les Nations unies voient leur marge de manœuvre réduite du fait des blocages au Conseil de Sécurité et que le DIH est toujours si peu respecté.

Travailler sur la paix, c’est travailler sur les blessures profondes des hommes et des sociétés, c’est aider ces dernières à se retrouver un futur. Il y a 40 ans, dans un Vietnam en crise économique, Phan Vond Dong, grand général Vietnamien disait fréquemment "c’est facile de gagner guerre, mais bien plus difficile de gagner la paix". Depuis, on sait combien même gagner la guerre est difficile, car cette dernière a beaucoup changé dans ses formes, ses objectifs, ses modalités. Mais les souffrances des populations demeurent, et la sortie de crise est souvent bien difficile. La paix ne s’établit pas juste par le silence des armes et les "menus déroulants" de la Communauté internationale restent bien imparfaits face à la complexité des process à mettre en place. La volonté des Secrétaires généraux se heurte trop souvent à la volonté de certains P5.

Dans son engagement à faire progresser les processus qui conduisent et consolident les dynamiques de sortie de crise, le Groupe URD reste, 25 ans après sa création, toujours mobilisé, comme le montre notre engagement dans le processus de production de la Stratégie Française "Bâtir un paix durable et lutter contre les fragilités".