Accueil | Newsletter | Première évaluation itérative (EIMS) dans le cadre du programme Key au Mali

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Première évaluation itérative (EIMS) dans le cadre du programme Key au Mali

Le Groupe URD a réalisé la première évaluation itérative avec mini séminaire au Nord du Mali dans le cadre du programme Key, qui vise à renforcer la résilience des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. La mission réalisée a permis de visiter les régions de Mopti, Gao et Tombouctou, et de rencontrer les acteurs de l’aide et les institutions régionales issues du processus de paix.

Le Programme KEY, financé par l’Union européenne au travers du Fonds européen de développement (11ième FED) et du Fonds fiduciaire (FFU), met en œuvre des activités dans les régions du nord et du centre du Mali visant le renforcement de la résilience des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Au sein de ce programme, le Groupe URD fournit un appui organisationnel et stratégique à la mise en œuvre et à la gestion.

Le contexte d’instabilité de la zone, la structuration du programme ainsi que sa durée représentent différents défis quant à la mise en œuvre des activités et l’atteinte d’une situation de résilience pour les populations. Dans ce cadre, un certain nombre d’outils ont été mise en place dont les évaluations itératives avec mini séminaires (EIMS).

L’objectif fixé pour le processus d’évaluations itératives est de disposer d’informations sur l’avancement du programme (contexte, management, degré de réalisation), afin de contribuer à l’amélioration du positionnement des acteurs et des activités vis-à-vis de l’objectif général, en étant à même de :

  • Favoriser l’échange d’informations et l’apprentissage commun, créer des synergies (visant l’accompagnement et l’apprentissage) ;
  • Identifier d’éventuels besoins de modifications et émettre des recommandations favorisant l’atteinte des résultats attendus des projets (en vue d’alimenter le pilotage stratégique) ;
  • Rendre compte à l’État malien, aux donateurs et aux bénéficiaires de l’état réel des projets (vis-à-vis des enjeux de redevabilité).