Accueil | Activités | Recherche | Renforcer l’intégrité de l’action humanitaire dans les contextes humanitaires complexes

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Renforcer l’intégrité de l’action humanitaire dans les contextes humanitaires complexes
septembre 2015-mars 2017

Le Groupe URD a participé à une recherche basée sur quatre études de cas réalisées dans le cadre de l’initiative "Collective Resolution to Enhance Accountability and Transparency in Emergencies" (CREATE), menée par Transparency International. L’objectif fut de produire une base factuelle concernant les risques liés à l’intégrité de l’aide, en particulier les risques de corruption, ainsi que les mesures de prévention et d’atténuation. Le Groupe URD s’est chargé des études sur la réponse à l’épidémie de la crise Ebola en Guinée et les opérations d’aide aux réfugiés syriens au Liban.

Le Groupe URD a participé à un projet visant à analyser les risques de corruption dans les contextes humanitaires sensibles, sous la coordination de Transparency International – à travers les sections nationales du Kenya, Sénégal et de la Jordanie – et en partenariat avec Humanitarian Outcomes.

Ce travail s’est également concentré sur l’étude de solutions pratiques envisageables, et a visé plus globalement à permettre aux acteurs humanitaires de mieux comprendre et gérer ces risques de corruption.

Ce projet s’est basé sur des études de cas pays et analyses comparatives dans des contextes fragiles tels que des urgences complexes où l’espace humanitaire est réduit (Somalie, Afghanistan), des pays affectés par des afflux massifs de réfugiés (Liban) ou des crises sanitaires de grande ampleur (zone Ebola). Le Groupe URD a réalisé les études au Liban et en Guinée.

L’objectif fut d’échanger les bonnes pratiques, de tirer des leçons de contextes fragiles, susciter un dialogue sur ces questions sensibles, et proposer des recommandations pour améliorer/rehausser l’intégrité des opérations humanitaires à travers un engagement multi-acteurs a niveau national, régional et global.

Suite aux études de cas, des ateliers ont été organisés dans la plupart des pays concernés afin de débattre des résultats de l’étude avec les parties prenantes impliquées et personnes intéressées.