Accueil | Ressources bibliographiques | Veille bibliographique février 2018

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Veille bibliographique février 2018

 

 Réduction des risques et désastres

Rapports

Climate Vulnerability & Resilience Assessment : Synthesis Report, Camille Andre, Vanessa Laubin, Geres, janvier 2018, 93 p.
L’Afghanistan est le 11e pays le plus vulnérable au monde face aux effets et impacts présents et futurs du changement climatique. Cette étude s’inscrit dans le cadre du Programme Central Highlands qui a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des populations rurales de la région montagneuse de Central Highlands en Afghanistan, via une meilleure gestion des ressources naturelles et des actions de développement rural. Cette étude présente l’analyse la plus complète possible des vulnérabilités face aux effets et impacts, présents et futurs, du changement climatique pour les communautés locales vis-à-vis de leurs moyens de subsistance. Pour cela, l’analyse s’appuie sur les données climatiques disponibles les plus précises et sur les témoignages des communautés locales. Cette étude peut aussi intéresser du point de vue méthodologique des organisations agissant dans d’autres pays.
http://www.geres.eu/images/publications/CHP_Climate_Vulnerability_and_Resilience_Assessment.pdf

Building back better : A resilient Caribbean after the 2017 hurricanes, Emily Wilkinson, John Twigg, Roger Few, ODI, janvier 2018, 8 p.
Ce document montre que comprendre les dimensions historiques des risques de catastrophes dans les Caraïbes, ainsi que les futures menaces, peut aider à déterminer ce qui doit changer. Pour mieux reconstruire, il est nécessaire de renforcer la résilience face aux multiples risques, mais également d’assurer son intégration dans les infrastructures, le logement, les secteurs du développement économique et social, et l’environnement. De plus, le recouvrement effectif repose sur la participation de toutes les parties prenantes concernées à la prise de décision, afin de ne pas nuire aux personnes déjà touchées par les désastres.
https://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/resource-documents/12028.pdf