Accueil | Ressources bibliographiques | Veille bibliographique février 2018

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Veille bibliographique février 2018

 

 Gouvernance

Documents d’orientation

Finding justice amidst insecurity : Policy initiatives to strengthen customary justice systems and mitigate conflicts in Central Mali, Anca-Elena Ursu, CRU Policy Brief, Clingendael Institute, février 2018, 10 p.
L’insécurité dans le centre du Mali s’intensifie : derrière le conflit armé qui dure, la région est aussi en proie à des disputes foncières, et des contestations des droits de pâturage et d’abreuvement. Ces conflits locaux peuvent se révéler être des facteurs déstabilisant pour des communautés entières, et sont trop souvent sous-estimés par la communauté internationale. Cette note estime qu’il est nécessaire de renforcer les systèmes de justice coutumiers, qui sont la principale, sinon la seule, forme de justice accessible à la plupart des maliens. Cela pourrait contribuer efficacement à diminuer la violence et renforcer la bonne gouvernance dans la région.
https://www.clingendael.org/sites/default/files/2018-02/PB_Finding_justice_amidst_insecurity.pdf

Why Securitising the Sahel Will Not Stop Migration, Daria Davitti, Anca-Elena Ursu, FMU Policy Brief N° 02/2018, University of Nottingham, Human Rights Law Centre, janvier 2018, 5 p.
Cette note politique examine la façon dont les politiques de l’Union européenne ont cristallisé la sécurisation des migrations et l’intensification des interventions militaires au Sahel. Pour les auteurs, il est primordial de comprendre l’escalade de la rhétorique de l’UE comme un outil qui tente fondamentalement de justifier une militarisation accrue des principaux pays « partenaires » d’origine et de transit, notamment au Sahel. L’analyse montre les implications de ces politiques sur le terrain, en accordant une attention particulière au Niger qui est redevenu un pays stratégique pour l’UE et ses États membres.
https://www.nottingham.ac.uk/hrlc/documents/fmu-policy-brief/pb-2-why-securitising-the-sahel-won’t-stop-migration.pdf