Home | Literature monitoring | Literature Monitoring December 2016

The Groupe URD Review

Methods and tools

Quality & Accountability COMPAS Quality & Accountability COMPAS
CHS Core Humanitarian Standard (CHS)
Pictogrammme Sigmah Sigmah Software
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Environnement Training
Pictogrammme brochure Participation Handbook
Pictogrammme globe terrestre The Quality Mission
Pictogrammme PRECIS Humatem PRECIS Method

Literature Monitoring December 2016

 

 Environnement

Rapports

2016 : les vrais chiffres des financements climat. Où en est-on de l’engagement des 100 milliards de dollars ? T. Carty, J. Kowalzig, A. Peterson, Oxfam International, novembre 2016, 24 p.
Les financements climat internationaux sont un outil essentiel de la lutte mondiale contre le changement climatique. Publics et privés, ils aident les pays en développement à s’adapter à des conditions climatiques extrêmes et à encourager un développement sobre en carbone. Ce rapport s’intéresse aux financements climat publics internationaux, dans le cadre des engagements pris par les pays développés en vertu de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). L’analyse d’Oxfam révèle que les individus et les communautés les plus vulnérables sont laissés pour compte et ne reçoivent pas les fonds qui devraient les aider. Cette situation est injuste puisque ces personnes sont également les plus durement touchées par le changement climatique et en sont les moins responsables.
https://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/bp-climate-finance-shadow-report-031116-fr.pdf

The Rise of Environmental Crime – A Growing Threat to Natural Resources Peace, Development and Security, A UNEP-INTERPOL Rapid Response Assessment, Christian Nellemann et al., UNEP, INTERPOL, novembre 2016, 108 p.
Ce rapport rassemble des informations sur les crimes contre l’environnement à travers le monde : ces crimes sont en hausse et leur impact est bien plus large que la simple destruction de ressources et d’habitats naturels. Ils affectent la sécurité humaine, engendrent conflits et violations des droits humains en empêchant par exemple l’accès à l’eau, à la nourriture et au logement. Les pays les plus fragiles, mais qui possèdent d’abondantes ressources naturelles inexploitées, sont les plus vulnérables à l’exploitation. Les communautés les plus pauvres sont celles qui en souffrent le plus. Les auteurs montrent ici que les réponses apportées pour lutter contre ce crime organisé ne rencontrent pas de grands succès : de nombreuses stratégies sont appliquées à l’échelle nationale et internationale, mais il existe peu de liens entre elles. Mettre en place une vraie coordination fait partie des recommandations de ce rapport.
http://globalinitiative.net/wp-content/uploads/2016/11/environmental_crimes.pdf