The Groupe URD Review

Methods and tools

Quality & Accountability COMPAS Quality & Accountability COMPAS
CHS Core Humanitarian Standard (CHS)
Pictogrammme Sigmah Sigmah Software
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Environnement Training
Pictogrammme brochure Participation Handbook
Pictogrammme globe terrestre The Quality Mission
Pictogrammme PRECIS Humatem PRECIS Method

Bibliography on family farming

Key word: Bibliography /
 

 Agriculture familiale : un modèle d’avenir

Agricultures familiales et mondes à venir, J.M Sourisseau, CIRAD, AFD, Éditions Quae, 2014, 360 P
Cet ouvrage revisite les approches les plus utilisées pour analyser et comprendre l’agriculture familiale qui est au cœur des agricultures du monde. Il est primordial de bien définir l’agriculture familiale pour mieux en cerner les enjeux, la replacer dans un contexte plus global et ainsi juger de sa contribution à un développement qui soit durable et plus équitable. Cette initiative redonne à l’agriculture familiale sa « centralité » dans les débats sur le développement agricole.
http://www.quae.com/fr/r3338-agricultures-familiales-et-mondes-a-venir.html

La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture 2012 : investir dans l’agriculture pour un avenir meilleur, FAO, 2012, 202 P
Ce rapport insiste sur l’importance des investissements des paysans eux-mêmes qui sont les premiers investisseurs dans l’agriculture des pays en développement. Ils doivent donc être au cœur de toute stratégie visant à améliorer l’investissement agricole. De nouvelles données compilées dans le rapport montrent que les agriculteurs des pays à faible et moyen revenu investissent plus de 170 milliards de dollars par an dans leurs exploitations, soit environ 150 dollars par agriculteur. C’est trois fois plus que toutes les autres sources d’investissement confondues (4 fois plus que les contributions du secteur public, 50 fois plus que l’aide publique au développement).
Lire le document en français : http://www.fao.org/docrep/017/i3028f/i3028f.pdf

Quel avenir pour la petite agriculture au Sud ?, V. Hernandez, P. Phélinas, Autrepart, n° 62, 2012, 244 p
Les petites exploitations dominent le secteur agricole de nombreux pays en développement. Bien qu’elles contribuent à l’essentiel de la production, elles restent caractérisées par des rendements faibles, une commercialisation limitée, et regroupent l’immense majorité des plus pauvres de la planète. Pourtant, au cours des vingt dernières années, de nombreux pays émergents ont développé une agriculture d’exportation intensive et vu l’acquisition de terres agricoles par de grandes entreprises multinationales. La capacité des petites exploitations à se transformer en entreprises viables et à améliorer le niveau de vie de ses travailleurs reste vivement débattue. Pour certains, elles ne peuvent affronter les défis de la nouvelle réalité économique mondiale. Pour d’autres au contraire, libérer leur potentiel serait le moyen d’accroître la production agricole, de soutenir l’économie dans son ensemble et de réduire la pauvreté. Ils accordent également à la petite agriculture une vertu holistique, car ce mode d’organisation social articule les logiques familiales, économiques, sociales et environnementales qui favorisent un système durable.
http://www.cairn.info/revue-autrepart-2012-3.htm