Humanitaires en mouvement
Lettre d'information n°6 Septembre 2010
 
Les défis qui attendent la nouvelle coordinatrice humanitaire des Nations unies
Madame Valérie Amos vient de prendre son poste à New York comme Coordinatrice des Secours d’Urgence de l’ONU. Femme réputée courageuse, apportant son vécu de la diversité, Mme Amos arrive à un moment crucial pour l’aide humanitaire.
L’OTAN et l’Union européenne cherchent de plus en plus à intégrer l’aide humanitaire dans leurs agendas stratégiques. Les missions intégrées de l’ONU vont dans la même direction. « Bunkerisé », militarisé, politisé, l’humanitaire devient un élément de gestion de crise et risque de perdre les caractéristiques qui permettent aux victimes d’accéder à l’aide et à la protection. La défense de cet espace humanitaire sera le premier grand défi pour Mme Amos. [....]
       
    Lire la suite
François Grunewald
Vers une plateforme collective pour le financement des projets lors de crises humanitaires : pistes de réflexion et d’actions 

Les catastrophes naturelles de grande ampleur, comme le Tsunami en Indonésie et le récent séisme en Haïti, ont montré qu’une forte médiatisation des crises entraîne une mobilisation du public et des collectes de fonds privés très importantes. Alors que dans plusieurs pays européens on assiste à une multiplication des plateformes de financements non-étatiques pour gérer les fonds collectés, aucun modèle ne semble faire l’unanimité en France. Et si aucune réflexion n’a été construite en amont des crises quant à la gestion de ces fonds, de vives polémiques naissent, semant une confusion générale au sein de l’opinion publique et des média.
La présente étude compare les divers mécanismes existants en Europe, afin d’identifier les bonnes pratiques mais aussi les risques qu’ils comportent, dans l’optique d’impulser une réflexion sur la création d’un éventuel mécanisme « à la française ».
Lire la suite
Les trois piliers de l'espace humanitaire à l'Est du Tchad

Les humanitaires doivent pouvoir avoir accès aux populations dans les zones touchées par les crises avec un niveau acceptable de liberté de manœuvre pour analyser les besoins d’assistance et de protection, et y répondre sans entrave ni instrumentalisation. Les populations elles-mêmes doivent pouvoir développer leurs stratégies de survie. C’est autour de ces problématiques que se définit l’espace humanitaire. A l’Est du Tchad, cet espace humanitaire a été précarisé par toute une série de facteurs. 
 
Lire la suite https://www.urd.org/newsletter/spip.php?article29
 
 
Stratégies de lutte contre la filière des opiacés en Afghanistan: Sommes-nous sur la bonne voie? 

Presque dix ans après l’intervention de la communauté internationale et la chute du régime Taliban, la question de la production d’opium en Afghanistan est plus que jamais au centre des préoccupations des acteurs, en particulier de la communauté internationale. Pourtant, la dernière décennie a connu une succession de politiques et de programmes ayant pour but de réduire la production de drogue que ce soit via des actions d’éradication, de répression ou via la mise en place d’activités alternatives (agricoles, mais également et plus généralement de développement rural). Quels ont été les résultats de ces actions ? Quelles leçons sont à en tirer ?
Lire la suite
Evolution climatique et catastrophes naturelles au Bangladesh : l’humanitaire au défi de la résilience

Avec l’évolution du climat, le Bangladesh est affecté par des catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes et toujours plus destructrices ; ces catastrophes questionnent les pratiques humanitaires : quelles opportunités pour répondre aux besoins des populations tout en renforçant leurs capacités à faire face aux catastrophes futures ? Cet article dresse un constat des pratiques actuelles et pose les bases d’une approche multi-acteurs à inventer.
Lire la suite
La vulnérabilité d’Haiti aux séismes : pour une perspective historique et une meilleure analyse des risques

Le risque sismique semble être le grand absent des politiques de réduction des risques de désastres en Haïti. Les plans de prévention ont tendance à se concentrer sur les phénomènes climatiques. Parce qu’aucun secteur (social, productif et infrastructure) n’a été exempt, le séisme du 12 janvier 2010 doit servir de base à l’élaboration d’une nouvelle culture de la gestion des risques pour la population, les acteurs économiques et les décideurs politiques.
Lire la suite
Crise de la biodiversité : pourquoi les acteurs humanitaires sont-ils concernés ?

Sur le terrain, face à une catastrophe ou un conflit, les acteurs n’ont pas toujours présents à l’esprit les liens que la crise humanitaire entretient avec la biodiversité, que ce soit au niveau de ses causes ou de ses conséquences. En cette année internationale de la biodiversité, il nous est apparu important d’apporter aux acteurs un éclairage sur cette question, dont la prise en compte est un facteur essentiel d’amélioration de la qualité de l’aide.
Lire la suite
« La ville face aux crises »: les 8 ème UAH auront lieu du 13 au 15 octobre 2010
En savoir +

Planning des formations intra-muros du Groupe URD 2010/11 
En savoir +

Le Groupe URD publie un ouvrage  sur la reconstruction urbaine post-crise en Afghanistan
En savoir +

Un centre de ressources en ligne sur l’environnement et l’action humanitaire
En savoir +

Un double Diplôme Universitaire en Action humanitaire et conflit : un cours en ligne pour professionnels 
En savoir +
 
Les multiples dimensions de la crise guinéenne  
Lire la suite
Les réfugiés et déplacés internes
En savoir +
 Partenaires