Accueil | Publications | Humanitaires en mouvement | Humanitaires en mouvement n°14 | Les déterminants des changements de comportement, clés des stratégies EHA

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Les déterminants des changements de comportement, clés des stratégies EHA
Dany Egreteau

L’A.B.C.D. (Approach focused on Behavior Change Determinants, Approche centrée sur les déterminants des changements de comportement) est une approche à sensibilité anthropologique développée par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL pour élaborer des stratégies d’intervention en Eau, Hygiène et Assainissement (EHA) visant un impact optimal et durable sur la réduction des maladies d’origine hydrique. Elle s’appuie sur l’étude des comportements EHA ainsi que des déterminants socio-culturels et économiques à l’origine de ces comportements puis sur une priorisation et une sélection de ceux qui ont le plus d’impact sur ces maladies. Nous présentons ici quelques résultats d’une étude réalisée en 2014 dans un quartier péri-urbain de Kinshasa en République Démocratique du Congo afin d’illustrer leurs répercussions sur la construction de la stratégie opérationnelle d’un projet.

 Introduction

De nombreux acteurs intervenant dans le domaine de l’EHA en contexte humanitaire et de développement se questionnent aujourd’hui sur l’efficacité de l’aide apportée au regard de l’objectif de réduction des maladies d’origine hydrique [1]. Les résultats des interventions en EHA étant souvent appréhendés de manière quantitative (nombre de points d’eau et latrines installés), ils masquent une réalité très différente sur le terrain où beaucoup d’infrastructures sont peu ou mal utilisées, et encore moins pérennes. L’impact des interventions EHA sur la réduction des maladies d’origine hydrique est en réalité mal connu et il est probable que nombre d’interventions aient empiré les situations préexistantes [2].

Installer ou réhabiliter des infrastructures risque de ne pas avoir les effets escomptés si les réalités géographiques, culturelles et sociales des communautés ciblées ne sont pas correctement prises en compte [3]. En effet, si l’installation des infrastructures devrait permettre de rendre l’environnement plus favorable aux comportements EHA appropriés, elle ne garantit en rien le changement de comportement en lui-même [4]. C’est donc là qu’intervient la sensibilisation à l’hygiène, aujourd’hui reconnue comme un élément majeur des interventions en EHA [5]. Toutefois, ces activités de sensibilisation sont souvent déconnectées des stratégies opérationnelles centrées sur les choix techniques et l’installation d’infrastructures. En outre, on réplique des méthodologies « one fits all » sans toujours prendre la peine de les contextualiser. Enfin, la très grande majorité des interventions de sensibilisation est basée sur des messages de santé [6] axés sur les dangers encourus par de « mauvais » comportements, plus que sur les bénéfices escomptés des comportements appropriés. On postule ainsi qu’une fois les populations alertées sur les dangers de contamination et la gravité des maladies d’origine hydrique, elles adopteront les mille et une pratiques préconisées lors de ces interventions. Or, ici aussi, les réalités du terrain sont très différentes. Les « bonnes » pratiques dont on fait la promotion sont contraignantes et impliquent parfois un changement majeur dans les habitudes des familles. Ces dernières sont de plus soumises à tout un ensemble de contraintes et d’influences propres à leur environnement qui peuvent favoriser le changement de comportement mais, le plus souvent, lui faire obstacle.

L’approche A.B.C.D. part d’une réflexion sur les limites évoquées ci-dessus. Elle s’appuie à la fois sur les travaux de la LSHTM [7] et de l’EAWAG [8], et sur les éléments socio-anthropologiques de différentes méthodologies de projet EHA (FOAM, CLTS, approches participatives, marketing social notamment) [9]. L’A.B.C.D. tente de rassembler ces différentes sources dans une perspective opérationnelle et pragmatique. Elle a pour objectif d’aider à formuler des stratégies opérationnelles de projets EHA et de renforcer la cohérence entre les volets de construction d’infrastructures, les activités de sensibilisation et de mobilisation communautaire. Ces stratégies se fondent d’une part sur une étude des comportements de la communauté ciblée en matière d’EHA, et d’autre part sur une analyse des déterminants de ces comportements. L’approche a été testée jusqu’à ce jour dans quatre contextes différents : deux camps semi-permanents de déplacés en République Centrafricaine ainsi que des communautés péri-urbaines en République Démocratique du Congo, et rurales au Bangladesh et au Myanmar.

Cet article présente dans un premier temps les grands principes de l’A.B.C.D. puis prend appui, pour illustrer l’approche, sur quelques résultats de l’étude menée par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL dans un quartier péri-urbain de Kinshasa.


[1] Hunter P., « Maladies d’origine hydrique et sécurité de l’eau », in L’eau humanitaire est-elle potable ?, CRASH/Fondation - Médecins Sans Frontières, juin 2011.

[2] Analysis : Sanitizing the Truth - When WASH Fails. IRIN Africa English Service. Al Bawaba (Middle East) Ltd. 2013. HighBeam Research. 30 Jun. 2014. http://www.highbeam.com

[3] Mara D, Lane J, Scott B, Trouba D. Sanitation and health. PLoS Med. 2010.

[4] Cairncross S, Shordt K. It does last ! Some findings from a multi-country study of hygiene sustainability. Waterlines. 2004.

[5] Peal et al, Hygiene and Sanitation Software, An Overview of Approaches. Water Supply & Sanitation Collaborative Council, Geneva, Switzerland, 2010.

[6] Peal et al, Hygiene and Sanitation Software, An Overview of Approaches. Water Supply & Sanitation Collaborative Council, Geneva, Switzerland, 2010.
Dreibelbis Robert et al., « The Integrated Behavioural Model for Water, Sanitation, and Hygiene : a systematic review of behavioural models and a framework for designing and evaluating behaviour change interventions in infrastructure-restricted settings », BMC Public Health, 13 (1), déc. 2013, pp. 1 13.

[7] London School of Hygiene and Tropical Medicine. Cf Aunger R, Curtis V. The Evo - Eco Approach to Behaviour Change. Applied Evolutionary Anthropology. Springer Verlag. In press.

[8] Swiss Federal Institute of Aquatic Science and Technology. Cf Mosler HJ. A systematic approach to behavior change, interventions for the water and sanitation sector in developing countries : a conceptual model, a review, and a guideline, International Journal of Environmental Health Research, 2012.

[9] Peal et al, Hygiene and Sanitation Software, An Overview of Approaches. Water Supply & Sanitation Collaborative Council, Geneva, Switzerland, 2010.