Accueil | Ressources bibliographiques | Veille bibliographique juillet-août 2018

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Veille bibliographique juillet-août 2018

 Architecture de l’aide

Global humanitarian assistance report 2018, Development Initiatives, juin 2018, 70 p.
On estime que 201 millions de personnes dans 134 pays ont besoin d’une aide humanitaire internationale en 2017, dont un cinquième seulement dans trois pays, Syrie, Yémen et Turquie. Une dynamique complexe entre pauvreté, vulnérabilité environnementale et fragilité continue d’affecter un nombre important de personnes pauvres. L’aide humanitaire internationale demeure une ressource essentielle pour répondre aux besoins de personnes touchées par des crises, et en 2017, un montant de 27,3 milliards de dollars américains a été alloué aux interventions humanitaires. Ce rapport 2018 sur l’aide humanitaire mondiale présente les données complexes du financement de l’aide humanitaire : où les besoins sont-ils nécessaires, d’où viennent les fonds, où vont-ils et comment arrivent-ils aux bénéficiaires ?
http://devinit.org/wp-content/uploads/2018/06/GHA-Report-2018.pdf

 Crises et vulnérabilités

Climate-Fragility Profile : Lake Chad Basin, Chitra Nagarajan & al., Berlin : Adelphi, 2018, 32 p.
Le changement climatique augmente les risques d’instabilité des États et des sociétés. Cette menace est particulièrement virulente dans les situations fragiles et conflictuelles où les gouvernements et les institutions sociales luttent déjà pour parvenir à la sécurité et à un développement équitable. En même temps, les conflits et la fragilité contribuent souvent à la dégradation de l’environnement et sapent la capacité d’adaptation aux changements climatiques, créant ainsi un cercle vicieux de vulnérabilités et de fragilités croissantes. Les risques complexes et systémiques qui découlent de l’interaction entre le changement climatique et d’autres pressions environnementales, économiques, sociales et politiques sont ce que les auteurs appellent les risques de fragilité climatique. Ce rapport est envisagé comme une première composante d’un processus d’évaluation des risques liés au climat et aux fragilités dans la région du lac Tchad. Il résume les principaux défis auxquels est confrontée cette région en raison de l’interaction entre le changement climatique et la fragilité.
https://www.climate-diplomacy.org/publications/climate-fragility-profile-lake-chad-basin

 Gouvernance

Si les victimes deviennent bourreaux : Facteurs contribuant à la vulnérabilité et à la résilience à l’extrémisme violent au Sahel central, International Alert, juin 2018, 56 p.
Les groupes armés s’inspirant du djihadisme qui se sont installés dans les régions du Sahel central ont représenté un choc perturbateur des équilibres fragiles des communautés locales. Face à ce phénomène, ces dernières ont réagi de différentes façons, allant du rejet à l’attraction. Axée sur la jeunesse peule dans les régions de Mopti (Mali), du Sahel (Burkina Faso) et de Tillabéri (Niger), cette étude analyse les facteurs qui permettent d’expliquer la vulnérabilité ou alors la résilience des populations face à la montée de l’extrémisme violent. Cette étude confirme que le facteur le plus décisif est l’expérience (ou la perception) d’abus et d’exactions commis par les autorités gouvernementales. Ceci constitue dès lors le seul véritable clivage entre vulnérabilité et résilience au Sahel central. À l’inverse, elle démontre que l’apaisement des communautés, la reconnaissance sociale du rôle des jeunes hommes et des jeunes femmes et l’atténuation des tensions liées aux rapports sociaux et de genre contribuent à renforcer la résilience des populations. Ces constats obligent à s’interroger sur les stratégies à mettre en place pour endiguer l’extrémisme violent au Sahel central.
https://www.international-alert.org/sites/default/files/Sahel_ViolentExtremismVulnerabilityResilience_FR_2018.pdf