Accueil | Activités | Méthode | Accompagnement de la stratégie de l’AFD au regard des travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Accompagnement de la stratégie de l’AFD au regard des travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre (HIMO)
De septembre 2015 à septembre 2016 - pour l’AFD et le BIT

Dans un soucis de redéfinir sa stratégie à l’égard des travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre, l’Agence française de développement (AFD) a chargé le Groupe URD de réaliser une étude lui permettant de bénéficier d’une meilleure visibilité et d’une compréhension plus en profondeur des projets HIMO existant déjà ou ayant déjà été mis en œuvre.

L’approche HIMO consiste à utiliser les ressources locales pour optimiser l’impact des programmes en termes de qualité des constructions et d’emploi. Elle implique le recours à une main-d’œuvre plus nombreuse, assistée de matériel léger plutôt que de plus imposantes machines et permet ainsi de stimuler l’économie locale à travers l’emploi de PME, d’artisans, de personnels qualifiés et non-qualifiés, etc. Ce faisant, elle assure le développement économique des régions concernées, le renforcement des compétences locales et la construction/réhabilitation des infrastructures.

Cette approche remplit une double utilité permettant dans le même temps :

  • de créer des synergies entre différentes initiatives de développement local. Elle est de fait de plus en plus mise en œuvre par certaines institutions comme l’AFD ou le Bureau international du travail (BIT) dans son nouveau programme « Emplois pour la paix et la résilience » à destination des pays et régions sortant de situations de crise ou de post-crise, ainsi que dans les stratégies de transition entre urgence et développement.
  • de répondre au besoin urgent de procurer des sources de revenus aux populations affectées tout en favorisant la création d’infrastructures socio-économiques, d’emplois et le renforcement de la cohésion sociale et des capacités institutionnelles.

Cependant, l’AFD constate qu’en dépit des taux de croissance positifs enregistrés dans de nombreux pays, notamment en développement, durant ces dix dernières années, nombre d’inégalités perdurent, voire s’accentuent. C’est pourquoi les projets HIMO lui apparaissent comme une solution particulièrement pertinente afin de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité des populations, ainsi que pour accentuer la participation au développement et au tissu économique des pays concernés et d’en améliorer les conditions de vie.

C’est pourquoi l’AFD a missionné le Groupe URD pour mener à bien deux tâches principales :

  • offrir à l’AFD une plus large vision et une meilleure compréhension de l’évolution, des cadres de mises en œuvre, et des initiatives existant chez d’autres bailleurs de fonds en termes de HIMO, notamment en dehors du secteur des activités de construction ;
  • participer à l’affinement de la stratégie de l’AFD à travers la formulation de recommandations pratiques et l’élaboration d’une boite à outils à destination des équipes opérationnelles.