Financé par

Association Internationale des Maires Francophones (AIMF)

Cette sollicitation d’appui méthodologique de l’AIMF fait suite à la demande de la Fondation Gates pour l’ajout d’un volet urgence à un projet déjà existant, lequel visait à aider les maires à la préparation à la crise. Les acteurs de la ville, tels que le réseau AIMF, doivent en effet repenser leur stratégie de coopération face aux crises politiques, climatiques, etc. où les municipalités ont une responsabilité et des compétences importantes à côté de celles des structures gouvernementales.

Ce travail confirme que le dialogue doit être au cœur de l’aménagement de l’espace urbain. Or des extensions urbaines, sous forme de grandes opérations urbanistiques comme Ouagadougou 2000, se font parfois sans concertation. Elles sont autant de corps étrangers aux cultures locales, dont l’appropriation est particulièrement difficile. Ces quartiers nouveaux, villes dans la ville, sont le résultat de gouvernements disposant de faibles ressources et, par là, dans l’incapacité de construire des projets de société.

Réalisé par

Anne Burlat

Référente Questions urbaines