Financé par

Fond des Nations unies pour la population (FNUAP)

L’instabilité grandissante du monde liée aux changements climatiques et à la densité croissante de populations vivant dans des zones « à risque » laissent présager une multiplication des catastrophes naturelles de grandes ampleur.

Les institutions s’impliquant dans la gestion de ce type de situation ont intérêt à développer des mécanismes performants d’apprentissage rapide pour mieux répondre aux crises et à leur multiplication. Parmi ces mécanismes, on compte l’évaluation (en temps réel ou en fin de programme), la revue interne et les exercices de retour d’expérience RETEX ou After Action Review qui peuvent être conduits en interne ou avec l’appui d’un facilitateur externe.

La méthode proposée pour l’exercice de retour d’expérience avec le FNUAP fut participative. Elle s’est appuyée sur une étude des documents produits par les équipes du FNUAP au siège et sur le terrain, et une série d’entretiens à New-York, Haïti et Santo Domingo. Elle prit ensuite la forme d’ateliers organisés autour de trois grands axes :

  • Quel bilan tirer de la réponse à la crise haïtienne ?
  • Quels sont les grands défis à relever tout de suite pour mieux se préparer à répondre aux grandes crises ?
  • Quel processus pour y arriver ?

Réalisé par

François Grünewald

Directeur général et scientifique (depuis 2009)