Financé par

Commission européenne (DG ECHO)

Un contexte reflétant les complexités du système et des pratiques humanitaires

Crise durable, contexte complexe et sensible, l’Afghanistan est un pays où, selon les zones et les périodes, se mêlent des situations d’urgence, de reconstruction et de développement. Des acteurs aux mandats et fonctionnements différents se côtoient (humanitaires, politiques, militaires, compagnies privées, sociétés de sécurité privées, etc.), mettant en exergue les difficultés et enjeux opérationnels, éthiques et structurels du système international de l’aide.

Pour faire fonctionner l’Observatoire, le Groupe URD a mis en place un bureau et une équipe à Kaboul complétée par des experts spécialisés qui ont réalisé des missions de courte durée.

Trois gros projets ont été menés durant l’existence de l’Observatoire en Afghanistan, mêlant des activités et thématiques diverses :

  • Le projet LRRD (Linking relief, rehabilitation and development), 2005 – 2007 : mêlant recherche, évaluation et formation, ce projet permet d’englober les différents aspects de l’aide dans les principaux secteurs d’interventions et d’aboutir à une analyse croisée des pratiques des acteurs et de leurs impacts sur les populations.
  • Le projet KAIFIAT, mars 2007 – mars 2008 : Kaifiat, signifiant « qualité » en dari, s’inscrit dans la continuité du projet LRRD. Il vise une amélioration de la qualité des interventions des acteurs internationaux et nationaux, afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations.
  • Le projet PMIS (Participative Management of Irrigated Systems), 2005-2008 : projet de recherche réalisé en partenariat avec Agha Khan Foundation for Afghanistan (AKF), dont l’objectif global du projet est d’améliorer les processus de gestion sociale de l’eau.

Suite à la fermeture du bureau, le Groupe URD a poursuivi un certain nombre de travaux dans ce pays.
A la demande de l’Agence Française de Développement (AFD), il a par exemple réalisé une analyse critique des stratégies de lutte contre la filière afghane des opiacés, afin de comprendre l’ensemble des stratégies concernées, leurs résultats et d’en tirer des leçons.

De 2010 à 2013, un programme de formation a été mis en œuvre par le Groupe URD à destination des ONG afghanes. Il a été réalisé en partenariat avec ACBAR – l’agence de coordination des ONG en Afghanistan – afin d’assurer la pérennité de ce travail sur le long terme. Ces modules de formation ont été développés avec le soutien financier du ministère français des Affaires étrangères via l’Ambassade de France en Afghanistan. Ils sont le fruit d’un diagnostic visant à mieux comprendre les besoins spécifiques liés au contexte afghan et à développer des formations « sur mesure »pour les acteurs locaux.

Réalisé par

Claire Mariani

Directrice Pays Afghanistan (2007-2008)

Amélie Banzet

Directrice Pays Afghanistan (2005-2006)

Peggy Pascal

Coordinatrice Afghanistan & agronome (2004-2008)