Auteur

Cécile Le Grix

Gestion de la qualité

Manuels

Core Humanitarian Standard on Quality and Accountability, Groupe URD, HAP International, People In Aid, The Sphere Project, décembre 2014, 24 P.
Ce nouveau référentiel « qualité », la Norme Fondamentale Humanitaire sur la Qualité et la Redevabilité (CHS), place les communautés et les personnes affectées par les crises au cœur de l’action humanitaire. Les neuf critères retenus représentent neuf dimensions différentes et complémentaires de la Qualité de l’aide que s’engagent à suivre les acteurs humanitaires pour améliorer l’efficacité de l’assistance qu’ils délivrent. A chaque principe est associé un critère de qualité, ainsi que des actions clefs complétées par les éléments organisationnels correspondants pour aider à mettre en place ces caractéristiques. Ce guide permet également aux communautés affectées de savoir en quoi sont redevables les humanitaires auprès d’elles. Cette nouvelle Norme Humanitaire est le résultat d’une longue consultation internationale qui s’est inspirée de normes déjà existantes pour les compléter et les améliorer dont, entre autres, celles de HAP, People in Aid, Groupe URD et Sphère.
http://www.corehumanitarianstandard.org/files/files/Core%20Humanitarian%20Standard%20-%20English.pdf

Guide to the 2010 HAP Standard in Accountability and Quality Management, HAP, 2013, 64 P.
Le Guide de la Norme HAP 2010 sur la redevabilité et la gestion de la qualité propose une vision contextualisée de la Norme HAP 2010, dont l’utilisation s’est généralisée. Il permet d’identifier les défis à surmonter et les solutions à disposition des organisations qui souhaitent intégrer des mesures de redevabilité dans leur système de gestion. Ce guide fournit également un grand nombre de ressources et d’études de cas émanant du HAP, de ses membres et d’autres organisations. Ce document est un guide pratique pour la mise en œuvre de la Norme HAP, dont les six critères permettent de s’assurer que l’action humanitaire vise bien à répondre aux besoins des populations affectées par les catastrophes.
http://www.hapinternational.org/pool/files/guide-to-the-2010-hap-standard-printer-friendly-version-new.pdf

La Charte humanitaire et les standards minimums de l’intervention humanitaire, le Projet Sphère, 2011, 454 P.
Le manuel Sphère constitue l’un des ensembles de principes communs et de standards universels minimaux garantissant la qualité de l’intervention humanitaire jouissant de la plus grande notoriété et de la meilleure reconnaissance à l’échelle internationale. Le manuel Sphère bénéficie d’une large acceptation de l’ensemble du secteur humanitaire en sa qualité d’outil indépendant de toute organisation. Le manuel Sphère place au cœur du travail humanitaire le droit des populations affectées par les catastrophes à vivre dans la dignité, à recevoir une protection et une assistance. Il encourage la participation active des populations sinistrées ainsi que des autorités locales/nationales et a coutume de négocier l’espace et les ressources humanitaires avec les pouvoirs publics dans le cadre de leur travail de préparation aux catastrophes. Les standards minimums couvrent quatre domaines essentiels de l’assistance humanitaire destinés à sauver des vies : approvisionnement en eau, assainissement et promotion de l’hygiène ; sécurité alimentaire et nutrition ; abris, établissements humains et articles non alimentaires ; action sanitaire.
http://www.sphereproject.org/handbook/

Manuel du Compas Qualité, Groupe URD, 2005, 59 P.
Ce manuel est une méthode d’Assurance Qualité spécifiquement conçue pour l’aide humanitaire. Il a deux usages, le pilotage du projet et son évaluation, et a pour but d’améliorer en permanence la qualité du service rendu aux populations affectées par les crises.
http://www.compasqualite.org/fr/index/index.php

Code de bonne pratique dans la gestion et le soutien du personnel humanitaire, People In Aid, 2003.
Le Code de Bonne Pratique est un outil de gestion reconnu au niveau international qui aide les agences du secteur humanitaire et de développement à améliorer la qualité de leur gestion des ressources humaines. Le Code offre un cadre de travail global et sectoriel, pertinent pour toutes les organisations quelle que soit leur nature ou leur taille.
http://www.peopleinaid.org/code/online.aspx

Notes de synthèse

Quality in Humanitarian Actions : Thinking Ahead, Messages clés des Universités d’Automne de l’Humanitaire 15-17 septembre 2014, Groupe URD, ALNAP, novembre 2014, 8 P.
A l’invitation du Groupe URD, la neuvième édition des Universités d’Automne de l’Humanitaire (UAH) a été l’occasion de prendre un temps de réflexion pour définir précisément les enjeux de la Qualité et de la Redevabilité dans le secteur, faire le point sur les initiatives en cours, les attentes qu’elles génèrent et leurs limites. Ce document présente une synthèse de l’état des lieux des initiatives ainsi que les points-clé issus des débats entre participants. Il propose ainsi un diagnostic des multiples facettes du problème de qualité dans le secteur.
http://www.urd.org/fr/IMG/pdf/UAH_2014_Messages_cles_Fr.pdf

Rapports

2013 Humanitarian Accountability Report, HAP, juin 2013, 92 P
Ce rapport 2013 du Partenariat International pour la redevabilité humanitaire (HAP) passe en revue les progrès effectués durant la dernière décennie au niveau de la redevabilité et de la qualité dans le secteur humanitaire. Il présente les innovations adoptées afin que l’aide apportée aux personnes affectées soit plus efficace et souligne aussi bien les changements au niveau politique que sur le terrain par des exemples d’actions concrètes. Il note également les obstacles qui restent à éliminer pour continuer les améliorations du secteur.
http://www.hapinternational.org/pool/files/2013-har.pdf

Improving impact: Do accountability mechanism deliver results?, HAP, Christian Aid, Save the Children, juin 2013, 42 P
Ce document évoque le manque de preuves relatives aux mécanismes de redevabilité dans les secteurs de l’action humanitaire et du développement. Au cours des dernières années, la redevabilité des ONG vis-à-vis des populations affectées par les crises a été renforcée de manière significative. Les bonnes pratiques ne sont pour autant pas systématiques et on manque de preuves tangibles attestant de l’influence réelle des mécanismes de redevabilité sur la qualité des projets. Commandité conjointement par Christian Aid, Save the Children UK et le HAP, ce rapport est le premier à fournir des preuves de l’influence des mécanismes de redevabilité sur l’amélioration de la qualité et de l’impact des projets d’aide aux populations. Il démontre ainsi l’intérêt de les intégrer dans de tels projets.
http://www.hapinternational.org/pool/files/improving-impact-do-accountability-mechanisms-deliver-results.pdf

Revue

Humanitarian accountability, Humanitarian Exchange magazine N° 52, Humanitarian Practice Network, Octobre 2011, 48 P.
Ce numéro est entièrement consacré à la redevabilité dans l’action humanitaire. Les nombreux articles traitent par exemple de l’évolution de cette notion durant la dernière décennie, du rôle des donneurs et aussi des évaluations en temps réel qui contribuent à améliorer la redevabilité. Des exemples de cas en Haïti et au Soudan sont présentés.
http://www.odihpn.org/humanitarian-exchange-magazine/issue-52

 

Management et organisation

Rapports

Entre ordre et chaos: Repenser le leadership opérationnel, Paul Knox Clarke, ALNAP, juillet 2014, 120 P.
Ce rapport vise à fournir des preuves de « ce qui fonctionne » en termes de leadership opérationnel, c’est à dire en termes de formulation de la vision, de l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie. En examinant ce qui contribue à l’efficacité du leadership opérationnel, ce rapport examine explicitement les rôles du leader individuel, de l’équipe de direction (les cadres supérieurs à travers le chef de file), les structures et procédures organisationnelles.
http://www.alnap.org/resource/12980

Who’s in charge here? A literature review on approaches to leadership in humanitarian operations, Paul Knox Clarke, ALNAP, ODI, 2013, 88 P.
Ce rapport d’ALNAP analyse les défis liés à la direction des opérations dans le secteur humanitaire. Il identifie les caractéristiques d’une direction efficace, décrit la direction « individuelle » ainsi que les approches de direction partagée en équipe. L’auteur se pose la question de l’efficacité de ces différentes approches et de leur mise en pratique lors des opérations humanitaires. Sur cette base-là, ALNAP devrait apporter des pistes pour améliorer les recrutements, les formations, la gestion de la direction des opérations et réduire ainsi la pression qui pèse sur les personnes en charge de cette direction.
http://www.alnap.org/resource/8640

The State of HR in international humanitarian and development organisations, People In Aid, janvier 2013, 29 P.
Ce rapport analyse les enjeux liés aux ressources humaines au sein des organisations humanitaires et de développement à une période de récession économique et donc de coupes budgétaires. Il s’interroge sur les défis qu’engendrent les différents contextes de travail, la gestion du personnel sur le terrain et au siège, du personnel expatrié et personnel local.
http://www.peopleinaid.org/pool/files/pubs/StateofHR2013.pdf

 

Certification

Actes de Conférence

Labellisation, certification: menaces ou opportunités pour les ONG?, Actes des troisièmes Universités d’Automne de l’Humanitaire, Groupe URD, 2005, 82 P.
Ces Actes retranscrivent les débats qui ont eu lieu au cours des Universités d’Automne du Groupe URD en 2005, où une cinquantaine de participants venant d’une vingtaine d’organisations se sont retrouvés autour du thème de la certification et de la qualité des programmes. Cette question de la certification, de plus en plus présente dans le monde de la solidarité, soulève des interrogations, et présente un certain nombre de risques et d’opportunités qui sont développés dans ce document.
http://www.urd.org/fr/IMG/pdf/UAH2005_actes_FR.pdf

Rapports

Certification Review Project – Summary of key findings and recommendations, Philip Tamminga, SCHR, octobre 2014, 9 P.
Entre février et juin 2014, le Steering Committee for Humanitarian Response (SCHR) a testé sur le terrain les principales hypothèses du modèle de certification dans quatre pays (Éthiopie, Pakistan, RDC, Philippines), dans le but d’identifier si la certification peut avoir une valeur ajoutée au travail de l’organisation et si elle peut être durable. Ce document présente les éléments clés qui ressortent de ce Projet et émet des recommandations sur le modèle.
http://schr.info/assets/uploads/docs/Summary_of_FINAL_Findings_and_Recommendations.pdf

Études de cas

Reviewing the Draft Certification Model: A Case Study in Ethiopia, P. Tamminga, R. Evans, SCHR, mars 2014, 38 P.
Mi-février, une équipe de deux personnes s’est rendue en Éthiopie pour passer quelques jours avec la première des organisations d’accueil du projet pilote de certification, le « Development and Inter Church Aid Commission (DICAC) » of the Ethiopian Orthodox Church. La recherche sur le terrain a été conçue dans le but d’aider à mieux comprendre les implications pratiques de la certification pour les organisations. Comment cela pourrait renforcer leurs propres systèmes de qualité et de redevabilité, et générer plus d’informations sur la façon dont la certification peut contribuer (ou non) à l’amélioration de l’action humanitaire.
http://schr.info/assets/uploads/docs/Reviewing_the_Draft_Certification_Model_-_A_Case_Study_of_Ethiopia.pdf

Lire les trois autres études de cas se rapportant au projet du SCHR :

Pakistan, DRC (Goma), et Philippines : http://schr.info/assets/uploads/docs/Pakistan_case_study_Revised_FinalwAnnex.pdf
http://schr.info/assets/uploads/docs/DRC_Certification_Case_study_report.pdf
http://schr.info/assets/uploads/docs/Philippines_Certification_Case_study_report.pdf

Document de travail

Professionnaliser le secteur : proposition d’un modèle de certification pour les organisations humanitaires (Version révisée), SCHR, janvier 2014, 16 P.
Ce document présente les principales caractéristiques de la version révisée du projet de modèle de certification qui tient compte des remarques faites par les acteurs.
http://schr.info/assets/uploads/docs/FR_Revised_draft_certification_model_V2_0_21_01_14.pdf

 

Approche participative et collaborative

Manuels

Communicating with communities : A case study and guide from Pakistan and elsewhere, B. Kelly, A. Quentier, HAP, IOM, octobre 2014, 134 P.
Ce manuel s’intéresse à l’information et la communication apportées aux populations affectées lors de situations d’urgence et de phases de recouvrement. Il s’interroge sur les manières de combler le manque d’information entre ceux, toujours plus nombreux, qui délivrent l’aide, et les receveurs de cette aide. En effet, selon l’auteur, en période de crise, les communautés ont non seulement besoin d’assistance matérielle, mais aussi d’informations adéquates qui leur permettent de prendre les bonnes décisions pour assurer leur sécurité. Devant la diversité des mandats humanitaires, et malgré les efforts qui ont été fait, une communication et une information efficaces ciblant les populations affectées restent largement insuffisante en période de crise. Le guide se base principalement sur une étude de cas au Pakistan, mais aussi sur les leçons tirées des crises en Haïti et aux Philippines.
http://publications.iom.int/bookstore/free/Communicating_with_Communities_final.pdf

Manuel de la participation à l’usage des acteurs humanitaires : pour une meilleure implication des populations affectées par une crise dans la réponse humanitaire, Groupe URD, ALNAP, 2009, 297 P.
Ce manuel donne les conseils les plus détaillés sur ce qu’implique concrètement la participation des populations dans l’action humanitaire. Il se divise en trois parties : la définition d’une stratégie de participation, la mise en œuvre de sa stratégie de participation tout au long du cycle de projet, et une liste d’outils et de ressources complémentaires.
http://www.urd.org/fr/article/le-manuel-de-la-participation

Rapports

Rhétorique ou réalité ? Placer les populations affectées au cœur de l’action humanitaire, Dayna Brown, Antonio Donini, ALNAP Study, ALNAP/ODI, décembre 2014, 88 P.
Cette étude reprend les discussions ayant eu lieu à la 29ème réunion annuelle d’ALNAP qui avait pour thème l’intégration des populations affectées par les crises à l’action humanitaire. Les participants ont abordé les questions autour de l’engagement, de la redevabilité et de la participation des personnes affectées. Tous s’accordent à dire que le « comment » les intégrer à l’action humanitaire est souvent abordé mais pas assez le « pourquoi » de leur intégration. Cette réunion a également insisté sur l’importance à être plus attentif aux différents acteurs concernés localement comme les organisations locales, la société civile ou les États.
http://www.alnap.org/resource/19249

Typhoon Haiyan Learning Review: a review of communicating with communities initiatives and coordination in the Response to Typhoon Haiyan in the Philippines, the CDAC Network, novembre 2014, 56 P.
Ce rapport analyse les initiatives qui ont été mises en place lors de la réponse à l’Ouragan Haiyan aux Philippines en novembre 2003, et qui avaient comme objectif d’améliorer la communication avec les communautés. Il s’intéresse également à la coordination de ces actions. Le document remarque que cet aspect de la communication et de l’information a mieux été pris en compte par els ONG au moment de cet ouragan que lors de précédentes catastrophes. Toutefois, des efforts sont encore à mener afin que les besoins de communication et d’information des populations affectées soient considérés comme une priorité. Des études de cas présentant des actions collaboratives entre radios locales et humanitaires sont également disponibles sur ce même lien :
http://www.cdacnetwork.org/tools-and-resources/i/20141124131123-z7io0

Missed again: Making space for partnership in the Typhoon Haiyan response, A Featherstone, Actionaid, CAFOD, Christian Aid, Oxfam, Tearfund, septembre 2014, 44 P.
L’importance de travailler ensemble dans l’action humanitaire est maintenant reconnue et mis en avant dans tous les manuels et guides du secteur. Sa mise en pratique sur le terrain est beaucoup plus difficile. Cette étude revient sur l’épineuse question du partenariat humanitaire, en prenant pour exemple la réponse à l’ouragan Haiyan aux Philippines. Après avoir présenté le contexte de la réponse humanitaire (le rôle du gouvernement, de la société civile, des ONG, des réseaux humanitaires), le rapport analyse l’efficacité des partenariats et le rôle des acteurs nationaux dans la coordination et le financement de cette réponse. En conclusion, il revient sur l’importance du partenariat comme pilier central, les échecs des leçons apprises et les défis pour l’avenir.
http://www.alnap.org/resource/12912

Missed Opportunities : The Case for Strengthening National and Local Partnership-Based Humanitarian Responses, ActionAid, CAFOD, Christian Aid, Oxfam GB et Tearfund, octobre 2013, 28P
Les partenariats avec les acteurs nationaux et locaux ont longtemps été considérés comme problématiques dans l’aide humanitaire internationale. La réalité est que les efforts pour travailler avec les acteurs nationaux et locaux ne jouent pas un rôle central dans la majorité du travail international humanitaire. Cette difficulté a perduré malgré les efforts déployés par les organismes à investir du temps et des efforts dans ce domaine. Cette étude est la première sortie d’un projet de recherche commandé par cinq ONG au Royaume-Uni – ActionAid, CAFOD, Christian Aid, Oxfam GB et Tearfund . L’objectif principal est d’examiner le potentiel actuel et futur de partenariats avec des organisations non gouvernementales nationales (ONGN) dans la réponse humanitaire.
http://www.actionaid.org/sites/files/actionaid/partnering_in_emergencies_report_-_interagency_released_oct_13.pdf

Time to listen : Hearing people on the receiving end of international aid, Mary B. Anderson, Dayna Brown, Isabella Jean, CDA Collaborative Learning Projects, novembre 2012, 172 P.
Ce rapport résume les expériences et les analyses de près de 6 000 personnes dans 20 pays recevant de l’aide, ainsi que les réflexions des travailleurs humanitaires, sur l’efficacité de l’aide internationale. Il met en évidence le fait que les personnes bénéficiaires de cette aide ne veulent pas nécessairement recevoir plus d’aide, mais une aide plus efficace, qui prennent mieux en compte leur avis dans les décisions et la mise en place de l’aide. Ils pensent en général que le système de l’aide internationale apporte des solutions développées dans les pays bailleurs sans une compréhension approfondie du contexte local et sans consultation des populations concernées. Il ressort de cette enquête que ces dernières souhaitent une aide internationale plus collaborative.
http://cdacollaborative.org/media/60478/Time-to-Listen-Book.pdf

Document de travail

Communicating with communities and accountability: a current debate, Working Paper, CDAC Network, octobre 2014, 10 P.
Ce document met en parallèle les deux concepts que sont “la communication avec les communautés” et “la redevabilité”. Il analyse les synergies et les différences, et comment concilier ces deux concepts afin de renforcer et améliorer l’action humanitaire.
http://www.cdacnetwork.org/tools-and-resources/i/20141030181037-2e0qs

 

Évaluation & apprentissage

Manuels

Humanitarian Needs Assessment, The Good Enough Guide, The Assessment Capacities Project (ACAPS), The Emergency Capacity Building Project (ECB), décembre 2014, 121 P.
Ce guide a pour objectif d’aider le personnel humanitaire à mettre en place des évaluations des besoins en situation d’urgence. Il a particulièrement été pensé pour les managers locaux et leurs équipes. Il présente des outils qui peuvent être utilisés pour des évaluations à faire rapidement dès les premières semaines d’une situation d’urgence, mais les principes et les mises en pratique peuvent s’appliquer à toutes les étapes de la réponse. Le guide est construit autour de trois sections : les différentes étapes du cycle de l’évaluation, les outils reliés à des activités spécifiques et les ressources bibliographiques.
http://www.acaps.org/img/documents/h-humanitarian-needs-assessment-the-good-enough-guide.pdf

A toolkit for monitoring and evaluating children’s participation. Booklet 4: A 10-step guide to monitoring and evaluating children’s participation, Gerison Lansdown, Claire O’Kane, Plan International, Save The Children UNICEF, World Vision, 2014, 49 P.
Ce guide a pour objectif d’aider au suivi et évaluation d’un processus participatif avec des enfants et autres intervenants clés. A travers 10 étapes, il offre des conseils pour aider les enfants, les jeunes et les autres parties prenantes à identifier les objectifs et les indicateurs permettant de mesurer les progrès pertinents. Il fournit également des conseils pour appuyer la collecte systématique de données, la documentation et l’analyse des résultats de suivi et évaluation.
http://www.alnap.org/resource/11639

Évaluation de l’action humanitaire, ALNAP, avril 2014, 238 P.
Parce ce que la pratique de l’évaluation humanitaire devient de plus en plus cruciale dans un système toujours plus protéiforme et complexe, ce guide fournit une aide utile aux spécialistes et non-spécialistes de l’évaluation. La pratique de l’évaluation a considérablement évolué et de nombreux conseils techniques existent déjà. Toutefois, ce guide pilote d’ALNAP, consolide de façon unique la plupart des connaissances actuelles sur l’ensemble des phases d’une évaluation humanitaire : depuis la décision initiale jusqu’à la diffusion finale.
Retrouvez le guide en anglais, en français et en espagnol : http://www.alnap.org/eah-fr

Participatory Impact Assessment : A Design Guide, Feinstein International Center, version 2014, mars 2014, 65 P.
Le Centre international Feinstein développe et adapte des approches participatives visant à mesurer l’impact des interventions relatives aux moyens de subsistances depuis le début des années 90. Initialement publiée en 2009, cette version mise à jour de ce guide d’évaluation d’impact participative tient compte de la nécessité de continuer à inclure les populations locales dans la définition et la mesure de l’impact, tout en utilisant une approche systématique de la collecte de données. Le guide a été étendu pour couvrir à la fois les projets humanitaires et de développement, et pour tenir compte de l’intérêt croissant pour la participation.
http://fic.tufts.edu/assets/PIA-guide_revised-2014-3.pdf
Version de 2009 en français : http://fic.tufts.edu/assets/Impact-Guide-French.pdf

Fermer la boucle : pour un retour d’information efficace dans les contextes humanitaires, Francesca Bonino, Isabella Jean, Paul Knox Clarke, ALNAP, mars 2014, 36 P.
Le présent document d’orientation s’adresse aux personnes qui conçoivent ou mettent en œuvre des mécanismes de retour d’information au sein d’un programme humanitaire, et notamment dans le cas où de tels mécanismes sont établis pour :

  • Fonctionner au niveau du programme ou projet individuel ;
  • Fonctionner dans le cadre d’opérations humanitaires ou d’une programmation humanitaire qui durent (mais pas forcément dans les phases immédiates de secours et d’intervention à la suite d’une crise au déclenchement soudain) ;
  • Fournir des informations utiles afin de corriger et d’améliorer certains éléments des actions menées et des services fournis ;
  • Traiter un large éventail de dossiers portant sur les questions non sensibles (retour d’information), mais aussi sur les points sensibles (doléances). Les mécanismes conçus exclusivement pour aborder l’exploitation sexuelle et les allégations d’abus ont été exclus de la présente étude et des orientations connexes, exclusion basée sur l’hypothèse qu’ils nécessitent peut-être des caractéristiques spéciales de conception (par exemple des mécanismes permettant de recueillir des données probantes susceptibles d’être utilisées dans des procédures judiciaires) et pourraient aborder les questions de reconnaissance du retour d’information, de validation et d’anonymat / confidentialité de manière très spécifique.

Lire le document en français : http://www.alnap.org/resource/12226.aspx
Lire le document en anglais : http://www.alnap.org/resource/10676.aspx

Humanitarian action in drought-related emergencies, ALNAP, Octobre 2011, 31 P.
Ce document répertorie dix-sept conseils clés à destination des ONG humanitaires travaillant dans des zones affectées par les sécheresses, particulièrement lors d’opérations de secours ou de réhabilitation. Ces conseils concernent aussi bien l’aide alimentaire, les interventions autour de l’eau et de la nutrition, les relations avec les gouvernements, les systèmes d’alertes précoces, les ciblages. Un document également à destination des personnes menant des évaluations ou un travail de plaidoyer.
http://www.alnap.org/pool/files/alnap-lessons-drought.pdf

Documents de travail

What methods may be used in impact evaluations of humanitarian assistance?, J. Puri, A. Aladysheva, V. Iversen, Y. Ghorpade, T. Brück, Working Paper 22, International Initiative for Impact Evaluation (3IE), décembre 2014, 91 P.
Ce document de travail montre comment les méthodes d’évaluation d’impact peuvent aider à améliorer l’efficacité de l’action humanitaire. Il définit d’abord les différents types d’urgences humanitaires et leurs réponses, puis les différentes évaluations, et plus spécifiquement les évaluations d’impact. Le document propose des techniques méthodologiques pour mener ces évaluations tout en prenant en compte les circonstances et les contraintes liées à l’aide humanitaire en situation d’urgence ou pas. Il présente un cadre conceptuel, une revue de littérature sur le sujet, et plusieurs études de cas, ainsi que des leçons apprises.
http://www.alnap.org/resource/19288

Evaluating protection in humanitarian action: Issues and challenges, Francesca Bonino, ALNAP Working Paper, ALNAP, ODI, décembre 2014, 60 P.
Ce document de travail analyse les défis et les enjeux relatifs à l’évaluation du travail de protection menée par des acteurs humanitaires, ayant un mandat de protection spécifique ou pas. Après avoir défini ce qu’est la protection dans l’action humanitaire, il montre comment mesurer les résultats d’un programme en termes de protection. Puis, il s’intéresse à la question de la collecte et de l’analyse de données dans des contextes où l’information est souvent sensible, et enfin à la problématique des causes-à-effets dans le domaine humanitaire de la protection.
http://www.alnap.org/resource/19237.aspx

Rapports

Insufficient Evidence? The quality and use of evidence in humanitarian action, Paul Knox Clarke, James Darcy, ALNAP, février 2014, 92 P.
Le manque de données probantes rend l’action humanitaire moins efficace, moins éthique et moins redevable. Et pourtant le débat sur les données probantes dans le secteur humanitaire ne fait que commencer. Qu’est-ce qui constitue une donnée probante et pourquoi en avons-nous besoin ? Quelle est la qualité des données dont nous disposons actuellement ? Comment pouvons-nous améliorer la qualité et l’utilisation de données ? Est-ce que les données probantes sont utilisées par les décisionnaires ? Dans ce rapport, ALNAP s’est penché sur ces questions et a identifié six critères pour juger de la qualité des données qui sont générées et utilisées dans l’action humanitaire.
http://www.alnap.org/resource/10441.aspx

Humanitarian feedback mechanisms : research, evidence and guidance, ALNAP, CDA, mars 2014, 124 P.
En 2012, ALNAP et CDA (Collaborative Learning Project) ont commencé à collaborer sur la recherche-action en regardant les mécanismes de remontée de l’information (rétroaction) dans les contextes humanitaires, dans le but d’établir des dispositifs qui permettront aux acteurs humanitaires de travailler efficacement et de mettre l’accent sur l’apport des points de vue des différentes parties prenantes, en particulier ceux des personnes touchées par la crise.
http://www.cdacollaborative.org/media/153019/Humanitarian-Feedback-Mechanisms-Research-Evidence-and-Guidance.pdf

Notes de synthèse

Ensuring quality of evidence generated through participatory evaluation in humanitarian contexts, Method note 3, Alnap discussion Series: Improving the quality of EHA evidence, Jessica Alexander, Francesca Bonino, ALNAP, octobre 2014, 9 P.
Cette note reprend les discussions qui ont eu lieu au sein du groupe d’évaluation humanitaire d’ALNAP au sujet des évaluations participatives. Elle analyse les avantages de cette méthode, les différentes approches et les réflexions soulevées par le groupe notamment sur la crédibilité des preuves, des informations obtenues par ce type d’évaluation. La conclusion montre que les évaluations participatives contribuent à plus de transparence et à une meilleure qualité des évaluations.
http://www.alnap.org/resource/19163

 

La qualité du point de vue des bailleurs

Rapports

Imagining more effective humanitarian aid: A donor perspective, Rachel Scott, OECD Development Co-operation Directorate, Working Paper 18, octobre 2014, 34 P.
Le système humanitaire a tous les atouts pour apporter des réponses efficaces, pourtant les résultats ne sont pas encore optimaux. Cette étude, menée dans la perspective du Sommet Mondial Humanitaire de 2016, a pour objectif de provoquer débats et réflexions sur l’efficacité de l’aide humanitaire, du point de vue des bailleurs. Les onze bailleurs interviewés se rejoignent sur les grands principes qui font l’efficacité de l’aide humanitaire mais aussi sur ce qui est nécessaire pour en améliorer la qualité. La recommandation principale de cette étude est de saisir l’opportunité du Sommet de 2016 pour établir ensemble un cadre commun de l’efficacité humanitaire.
http://www.oecd.org/dac/Imagining%20More%20Effective%20Humanitarian%20Aid_October%202014.pdf

Vers de meilleures pratiques pour l’aide humanitaire : douze leçons tirées des examens par les pairs réalisés par le CAD, Scott, R., OCDE, mars 2012, 54 P.
Plus de 11.2 milliards USD de fonds publics ont été dépensés au titre de l’aide humanitaire en 2009 par les 24 membres du Comité d’aide au développement de l’OCDE (CAD), soit près de 9 % du montant total des crédits affectés à l’aide publique au développement. Les volumes en cause sont certes considérables, mais c’est la qualité et l’efficacité de l’aide au développement que le CAD cherche à évaluer et à améliorer grâce aux examens par les pairs qu’il conduit. Cette brochure a pour objet de dégager de ces examens douze leçons fondamentales pour l’aide humanitaire, de présenter des exemples de bonnes pratiques des donneurs mises en lumière grâce à ces examens et de décrire les défis que les donneurs auront encore à relever pour améliorer leurs pratiques dans le domaine de l’action humanitaire. Ces leçons sont regroupées en plusieurs chapitres : le cadre stratégique ; l’acheminement de financements efficaces ; une organisation adaptée à l’objectif visé ; et l’apprentissage et la redevabilité.
http://www.oecd.org/fr/cad/examens-pairs/50045344.pdf

 

Sitographie

ALNAP – The Active Learning Network for Accountability and Performance in Humanitarian Action
ALNAP est un réseau qui a pour objet d’améliorer la redevabilité et la performance de l’action humanitaire par la mise en commun des enseignements, de l’idntification des questions clés et, le cas échéant, en apportant son leardership afin de trouver des demarches et des solutions collectives.
www.alnap.org

ACAPS – The Assessment Capacities Project
Ce consortium d’ONG travaille à l’amélioration des évaluations des besoins humanitaires en situations d’urgence et de crises
www.acaps.org

CHS – Core Humanitarian Standard
Ce site est le site de la nouvelle Norme Humanitaire Standard sur la qualité et la redevabilité.
www.corehumanitarianstandard.org

Le COMPAS Qualité
Issu des travaux de recherche et de réflexion réalisés par le Groupe URD sur la qualité dans l’action humanitaire depuis 1999, le COMPAS Qualité est une méthode d’Assurance Qualité, associée à un ensemble d’ outils, de formations et de services spécialement conçus pour les acteurs humanitaires, dans le but d’améliorer le service rendu aux populations affectées par des crises.
http://www.compasqualite.org/fr/index/index.php

The CDAC Network: communicating with disaster affected communities
Ce réseau travaille sur les questions de communication et d’information des communautés affectées par des crises, notamment comment les ONG peuvent améliorer la communication et le partenariat lors des réponses humanitaires, afin que les populations soient mieux intégrées aux prises de décision les concernant.
www.cdacnetwork.org

HAP – Humanitarian Accountability Partnership
Le Partenariat international pour la redevabilité humanitaire (en anglais HAP International), est une initiative de plusieurs organisations humanitaires et de développement visant à améliorer la redevabilité vis-à-vis des populations affectées par les crises, à travers la promotion d’une Norme sur la qualité et la redevabilité. Il certifie également les organisations qui se conforment à cette Norme. HAP est convaincu que les organisations qui sont redevables répondent mieux aux besoins des populations et qu’elles réduisent les risques d’erreurs, d’abus et de corruption.
http://fr.hapinternational.org

Horn of Africa Learning and Accountability Portal
Ce site, plateforme pour les ONG impliquées dans la crise de la Corne de l’Afrique, permet d’échanger de l’information et vise ainsi à améliorer la qualité des réponses apportées en encourageant la complémentarité entre les ONG, spécialement en ce qui concerne les évaluations et la redevabilité. Ce site est coordonné par The Sphere Project, HAP, People In Aid and ALNAP.
http://www.hornofafricaportal.org/

The Sphere Project
Le Projet Sphère est une initiative rassemblant un vaste panorama d’agences humanitaires autour d’un objectif commun: améliorer la qualité de l’aide humanitaire ainsi que la redevabilité des acteurs humanitaires vis-à-vis de leurs mandants, de leurs bailleurs de fonds et des populations sinistrées.
www.sphereproject.org

People in Aid
People In Aid améliore l’efficacité des organisations du secteur humanitaire et de développement du monde entier en défendant, soutenant et reconnaissant les bonnes pratiques de gestion du personnel.
www.peopleinaid.org

SCHR- Steering Committee for Humanitarian Response
Le SCHR est une alliance volontaire de neuf organisations humanitaires. Ils partagent un objectif commun et travaillent ensemble dans le but d’améliorer la qualité, l’efficacité, la redevabilité et l’impact des efforts d’aide aux personnes touchées par des crises.
http://schr.info/

Pagination

p. 34-37