Auteur

Cécile Le Grix

Théorie, définitions

The Agile Manifesto, Agile Alliance, 2001.
Ce Manifeste agile a été rédigé en 2001 par l’Alliance Agile sur la base de 12 principes qui souhaitent privilégier les individus et les interactions plutôt que les processus et les outils, les logiciels de travail plutôt qu’une documentation exhaustive, la collaboration plutôt que la négociation d’un contrat, et la réponse au changement plutôt qu’un programme suivi à la lettre.
https://www.alnap.org/system/files/content/resource/files/main/Agile-Manifesto-Color.pdf

Building a global learning alliance on adaptive management, L. Wild, B. Ramalingam, ODI, septembre 2018.
Face aux enjeux de plus en plus complexes rencontrés par les organisations humanitaires et de développement, DFID et USAID se sont récemment associés pour créer la Global Learning for Adaptive Management (GLAM). Leur objectif est de promouvoir et soutenir un réseau mondial autour des questions de gestion adaptative – ou d’agilité – en identifiant des outils, des compétences et des pratiques qui permettent d’utiliser au mieux les approches de suivi, évaluation et apprentissage dans les programmes. Ce document présente cette initiative et ces projets pour les quatre années à venir.
https://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/resource-documents/12327.pdf

Adaptive management: What it means for CSOs, M. O’Donnell, BOND, 2016.
La gestion agile se caractérise par une approche flexible qui implique des essais, un suivi, un retour d’information et des ajustements si nécessaire. C’est une alternative aux approches plus linéaires et mécaniques. Ce document d’introduction s’adresse aux gestionnaires et aux dirigeants des organisations de la société civile et aux bailleurs de fonds qui ne sont pas déjà spécialistes du sujet. Il donne un aperçu de ce qu’est la gestion adaptative, quand et pourquoi elle peut être appropriée, et ce qui peut être nécessaire pour que les organisations adoptent des approches adaptatives.
https://www.alnap.org/help-library/adaptive-management-what-it-means-for-csos

Making humanitarian response more flexible: challenges and questions, A. Obrecht, S. Bourne, ALNAP Background Paper, ALNAP, ODI, 2018.
Parce que les acteurs humanitaires répondent à des situations dynamiques et instables depuis des décennies, ils devraient être bien placés pour s’adapter aux changements sur le terrain. Alors pourquoi cela est-il si difficile ? Pour répondre à cette question, ce document d’information expose les situations qui amènent les organisations humanitaires à tenter de changer leurs modes de fonctionnement et les enjeux qu’ils rencontrent alors. Les auteurs présentent des travaux réalisés en dehors du secteur humanitaire sur la flexibilité et les capacités d’adaptation pour aider les organisations humanitaires à améliorer leur capacité à répondre aux dynamiques et aux incertitudes. Ils concluent par un résumé de l’état des données probantes sur l’adaptation.
https://www.alnap.org/system/files/content/resource/files/main/ALNAPpaper%20Making%20humanitarian%20response%20more%20flexible_1.pdf

Managing to Adapt: Analysing adaptive management for planning, monitoring, evaluation, and learning, H. Desai & al., Oxfam Research Reports, The London School of Economics and Political Science, Oxfam International, mars 2018.
Ce rapport a été produit par un groupe d’étudiants de l’École d’économie de Londres, en partenariat avec Oxfam, dans le cadre de leur master. Il présente une série d’études de cas qui illustrent la manière dont les programmes adoptent des pratiques agiles aux différentes étapes du cycle de projet. Il propose également des suggestions pratiques aux acteurs du développement. Ce document soutient que la planification, le suivi, l’évaluation et l’apprentissage pour la gestion agile impliquent des mécanismes de financement souples, des processus de conception itératifs, l’élaboration d’approches locales et la création d’un environnement propice à l’apprentissage.
https://oxfamilibrary.openrepository.com/bitstream/handle/10546/620446/rr-managing-to-adapt-pmel-220318-en.pdf?sequence=1

Transforming change: How change really happens and what we can do about it, Knox-Clarke, P., ALNAP Study, ODI, ALNAP, 2017.
Cette étude part du postulat que, malgré le temps, l’argent et l’énergie consacrés aux initiatives de changement dans le secteur humanitaire, très peu d’attention a été accordée aux processus qui entraînent le changement dans le système humanitaire. C’est pourquoi l’auteur analyse ici comment le changement peut être réalisé efficacement et présente les idées et points de vue sur les processus de changement exprimés lors des discussions et présentations de la réunion annuelle d’ALNAP de 2017.
https://www.alnap.org/system/files/content/resource/files/main/alnj5622-transforming-change-report-web.pdf

Doing Iterative and Adaptive Work, M. Andrews, L. Pritchett, M. Woolcock, CID Working Paper n°313, Harvard Kennedy School, Harvard University, 2016.
Ce rapport présente une approche agile développée par les auteurs : le “Problem Driven Iterative Adaptation (PDIA)” et se concentre sur un élément clé de cette approche que l’on adopte une fois un problème identifié, en effectuant des évaluations itératives en temps réel. Il s’agit d’un document pratique qui s’appuie sur l’expérience et intègre des exercices pour les lecteurs qui sont réellement impliqués dans ce type de travail.
http://bsc.cid.harvard.edu/files/bsc/files/adaptive_work_cd_wp_313.pdf

From political economy analysis to doing development differently: a learning experience, Booth, D., Harris, D. and Wild, L., ODI, 2016.
Dans quelles conditions la compréhension de l’économie politique renforce-t-elle les efforts de développement soutenus par l’aide ? Le présent document jette un éclairage sur cette question en réfléchissant à l’expérience et aux engagements d’une petite équipe de chercheurs sur les politiques dans le cadre du programme Politics and Governance Programme (PoGo) de l’Overseas Development Institute (ODI). Depuis 2009 environ, les travaux de ce groupe se sont largement concentrés sur le soutien à une aide au développement politiquement plus intelligente. Trois domaines de travail particuliers sont examinés dans le présent document : les études d’économie politique axées sur les problèmes ; la formation en analyse appliquée de l’économie politique (AEP) pour le personnel des organismes de développement ; et l’engagement direct dans les opérations des bailleurs de fonds. Ce document suggère de mettre davantage l’accent sur les faiblesses de l’AEP en tant que point d’entrée pour transformer le travail de développement et la faisabilité d’aborder les mêmes défis sous un angle différent, avec de nouvelles méthodes de travail.
https://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/odi-assets/publications-opinion-files/10205.pdf

Putting learning at the centre: Adaptive development programming in practice, C. Valters, C. Cummings, H. Nixon, ODI, 2016.
Les appels en faveur de programmes agiles exigent de se concentrer sur la manière dont l’information et les connaissances peuvent éclairer les changements dans la programmation. Ce rapport commence par clarifier pourquoi et comment l’apprentissage doit être au cœur d’un projet agile. Il montre que les stratégies et les approches appliquées tout au long d’un processus, de la conception à la gestion jusqu’au suivi et évaluation d’un programme peuvent permettre d’apprendre et de s’adapter en permanence. De cette réflexion, les auteurs tirent des implications pour la pratique.
https://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/resource-documents/10401.pdf

Managing Complexity: Adaptive management at Mercy Corps, Mercy Corps, 2015.
Pour les acteurs humanitaires et du développement, dans les contextes changeants et complexes actuels, s’adapter exige un apprentissage, une mesure et une innovation constants. Ce document développe les quatre éléments les plus importants qui renforcent la gestion agile selon Mercy Corps : la culture organisationnelle, les individus et les compétences, les outils et les systèmes ainsi que l’environnement propice.
https://www.mercycorps.org/sites/default/files/Adaptive%20management%20paper_external.pdf

 

Études de cas

Learning to make a difference: Christian Aid Ireland’s adaptive programme management in governance, gender, peace building and human rights, David Booth & al., Christian Aid Ireland, ODI, Irish Aid, septembre 2018.
Ce document est le fruit d’une collaboration de plusieurs années entre ODI et Christian Aid Ireland pour évaluer la pertinence des approches adaptatives dans le domaine de la gouvernance, de la consolidation de la paix et des droits humains. Les auteurs s’appuient ici sur le programme en cours de l’ONG dans sept pays affectés par un conflit, la violence ou l’instabilité politique : l’Angola, la Colombie, le Salvador, le Guatemala, Israël et les Territoires Occupés palestiniens, la Sierra Leone et le Zimbabwe. Il s’agit d’un programme de cinq ans qui repose sur des partenariats avec des organisations locales travaillant avec les populations marginalisées sur les questions liées au genre afin de les aider à améliorer leurs droits et leur protection. Le rapport explique en quoi consiste l’évolution vers une gestion adaptative des programmes, décrit les enseignements tirés de la première année d’expérience et tente d’en tirer des enseignements en examinant les implications possibles pour la mise en œuvre au cours des années à venir. Les auteurs constatent que, pour tirer pleinement parti de la transition vers une gestion adaptative, les nouvelles méthodes de travail et leurs principes sous-jacents devront être davantage ancrés dans les pratiques et les cultures organisationnelles.
https://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/resource-documents/12387.pdf

Dynamic gridlock: Adaptive Humanitarian Action in the Democratic Republic of Congo, Alice Obrecht, Étude pays ALNAP, ALNAP, ODI, 2018.
Théâtre d’une crise humanitaire qui dure depuis plus de 20 ans, la RDC incarne à la fois les raisons pour lesquelles souplesse et capacité d’adaptation sont si importantes pour l’avenir de l’action humanitaire et celles pour lesquelles ces deux qualités sont si difficiles à obtenir. Les humanitaires y travaillent en effet dans un environnement en constante évolution où de nombreuses crises complexes et de petite à moyenne envergure surviennent chaque semaine dans différentes parties de ce vaste pays. Cette étude pays examine des exemples de programmation humanitaire souple dans un milieu de crise prolongée tout en analysant les obstacles à la souplesse et les principaux déclencheurs du besoin de changement.
https://www.alnap.org/system/files/content/resource/files/main/alnap-2018-adaptiveness-DRC-case-study_1.pdf

Systems change in practice: Learning from the Start Network’s drought financing facility, Humanitarian Innovation Fund, 2018.
Le projet Start Network’s Drought Financing Facility visait à révolutionner la manière dont le système humanitaire réagit aux grandes sécheresses. Cet entretien, avec la responsable du projet, montre les défis qui ont dû être relevés pour tenter de changer le système humanitaire, et les leçons apprises au cours de ce processus.
http://www.elrha.org/news/the-start-networks-drought-financing-facility/

Crisis modifiers: A solution for a more flexible development-humanitarian system? Katie Peters, Florence Pichon, BRACED, ODI, novembre 2017.
Le programme BRACED de résilience face aux catastrophes a intégré un fonds humanitaire fournissant une assistance humanitaire pour les urgences au Sahel (PHASE) permettant d’être plus flexible face aux risques. Ce rapport présente les résultats de l’utilisation de ce fonds modificateur de crise et montre que les modificateurs de crise peuvent être une solution potentielle pour un système d’aide plus souple s’ils s’accompagnent d’un changement fondamental dans la manière dont les acteurs du développement conçoivent leurs programmes et réagissent aux risques prévisibles.
https://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/resource-documents/11861.pdf

Adapting Aid Lessons from six case studies, Mercy Corps, IRC, 2016.
En 2015, IRC et Mercy Corps se sont associés pour lancer le programme ADAPT (Analysis Driven Agile Programming Techniques) dont l’objectif était de travailler conjointement sur les questions de gestion agile dans le secteur humanitaire. Trois questions principales ont dominé les travaux : à quoi ressemble la gestion agile en pratique ? Quel impact peut-elle avoir ? Comment peut-elle être entretenue au mieux ? Des études de cas ont été menées dans différents contextes (Ouganda, Syrie, Niger, Sierra Leone, Liberia, Myanmar) et ont permis de partager les réflexions sur la façon dont la gestion agile peut améliorer l’efficacité et l’impact de l’aide. Ce rapport synthétise les résultats des études. Le partenariat ADAPT souhaite désormais institutionnaliser la gestion adaptative au sein d’IRC et de Mercy Corps et influencer davantage le secteur grâce aux résultats de ce travail.
https://www.mercycorps.org.uk/sites/default/files/Mercy_Corps_ADAPT_Adapting_aid_report_with_case_studies.7.21.16.pdf
Pour accéder aux différentes études de cas :
https://www.mercycorps.org.uk/research/adaptive-management-case-studies

Development in a volatile environment: Adaptive management for resilient communities, Sugden, J., Resilience in Practice Briefing 3, Practical Action UK, 2016.
Les projets à court terme et les approches de gestion linéaire sont souvent inadaptés pour parvenir à un développement résilient face à une complexité volatile. Une gestion adaptative combinée à un financement de projet à plus long terme permet d’obtenir des résultats de développement plus appropriés. Pour ce faire, les praticiens du développement devront faire face à la complexité d’une manière participative et transparente, au moyen d’une analyse participative régulière du contexte, de théories modifiables du changement et de périodes d’examen fondées sur des preuves. Ce document recommande aux organisations non gouvernementales d’élaborer et de mettre à l’essai des cadres de responsabilisation qui appuient l’apprentissage et l’adaptation. Ils doivent prouver aux bailleurs de fonds la valeur du suivi de l’apprentissage et de l’adaptation pour mieux atteindre les objectifs de développement résilients.
https://www.alnap.org/system/files/content/resource/files/main/9781780447094.pdf

Prospects Practice Paper N° 1: Adaptive Management in Practice. A case study on the Prospects program, Chris Maclay, Mercy Corps, 2016.
Mercy Corps cherche de plus en plus à comprendre comment gérer au mieux les programmes qui s’adaptent et répondent aux contextes en constante évolution dans lesquels l’organisation travaille. Ce document donne quelques exemples de pratiques de gestion agile dans le cadre du programme Prospects pour l’emploi des jeunes au Liberia. Il montre comment fonctionne un programme régi par les principes de la gestion adaptative. Même si ce programme n’est pas un programme agile parfait, ses réussites et ses défis fournissent des leçons pour d’autres programmes qui cherchent à élaborer des approches adaptatives en matière de gestion.
https://www.alnap.org/system/files/content/resource/files/main/prospects-practice-paper-no-1-adaptive-management-in-practice.pdf

Document bibliographique

Making humanitarian response more flexible: Bibliography, Alice Obrecht, ALNAP Background Paper, ALNAP, ODI, 2018.
https://www.alnap.org/system/files/content/resource/files/main/ALNAP%20Making%20humanitarian%20response%20more%20flexible%20biblio.pdf

Pagination

p. 32-35