Accueil | Activités | Recherche | Revue du mécanisme de coordination des programmes de transferts monétaires en Haïti

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Revue du mécanisme de coordination des programmes de transferts monétaires en Haïti
février- mars 2012, pour le CaLP

Composantes essentielles de la réponse humanitaire au séisme de janvier 2010, des programmes de transferts monétaires (Argent-Contre-Travail, transferts directs d’argent, coupons) ont été mis en œuvre à grande échelle pour couvrir les besoins immédiats des victimes de la catastrophe. Une coordination inter-agence, initiée par les membres du CaLP, s’est en parallèle organisée très rapidement afin de partager les bonnes pratiques et les expériences.

Deux ans après le séisme, le Groupe URD réalise, à la demande du CaLP, une revue de cette coordination et de ses interactions avec les autres systèmes de coordination afin de tirer des leçons pour de futures urgences. L’enjeu de cette étude est aussi de soutenir les efforts et les actions de plaidoyer du CaLP pour améliorer les connaissances, la préparation des acteurs et la coordination dans la mise en œuvre des programmes de transferts monétaires.

Suite au séisme de janvier 2010 en Haïti, les agences humanitaires ont rapidement mis en place une réponse humanitaire de grande ampleur. Les évaluations préliminaires sur les marchés, ainsi que l’analyse et cartographie du marché en situation d’urgence (EMMA) ont montré que, bien que les marchés aient été durement touchés par le tremblement de terre, ils avaient le potentiel pour répondre aux besoins des communautés touchées par la catastrophe. En conséquence, les agences humanitaires ont mis en œuvre des programmes de transferts monétaires (Cash Transfer Programme, CTP) pour répondre aux besoins immédiats des victimes, selon différentes modalités (en premier lieu argent-Contre-Travail, mais aussi coupons alimentaires, transfert direct d’argent) et mécanismes pour délivrer l’argent. Vu l’ampleur de la catastrophe, la nécessité d’une coordination des programmes de transfert monétaires s’est vite fait ressentir.

Le Cash Learning Partnership (CaLP) a joué un rôle de catalyseur dans le lancement de cette discussion entre les organismes humanitaires en Haïti. Grâce aux contributions financières et en ressources humaines de plusieurs organisations, un mécanisme de coordination pour les programmes monétaires en Haïti a été initié début 2010. Plus de deux ans après la catastrophe, ce mécanisme de coordination existe toujours. Il a permis le développement d’une base de données d’informations sur les CTP mis en œuvre par les agences ; le renforcement des capacités du personnel des organisations sur les CTP ; la capitalisation et le partage des bonnes pratiques au sein du groupe de coordination ; la liaison avec les clusters des Nations Unies afin d’assurer une meilleure coordination ; et enfin la facilitation de discussions et de débats sur les CTP dans le pays.

A la demande du CaLP, le Groupe URD a réalisé une étude en février 2012 afin de :

  • Passer en revue et documenter le mécanisme inter-agence de coordination pour les programmes de transferts monétaires en Haïti ;
  • Tirer des leçons pour une meilleure coordination dans ces programmes lors de futures urgences ;
  • Soutenir la construction de la stratégie de plaidoyer du CaLP.