Auteur

Cécile Le Grix

Généralités

Is Cash Transfer Programming ‘Fit for the Future’? – Final Report, CaLP, Humanitarian Futures Programme, King’s College London, janvier 2014, 69 P
Cette recherche a été commandée par le Cash Learning Partnership (CaLP) et menée par le Humanitarian Futures Programme (HFP), du King’s College à Londres. Ce projet vise à comprendre comment les changements qui surviennent dans le paysage mondial et la sphère humanitaire pourraient évoluer d’ici 2025. Il étudie également dans quelles mesures ces tendances à venir façonneront les programmes de transfert monétaire. L’analyse s’inscrit dans le cadre des dialogues actuels sur l’avenir de l’humanitaire, en particulier les processus liés aux objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) post-2015, le prochain Cadre d’action de Hyogo (HFA2) et le Sommet humanitaire mondial de 2016.
Lire le document en anglais : http://www.cashlearning.org/resources/library/403-is-cash-transfer-programming-fit-for-the-future—final-report
Lire le résumé du rapport final en français :
http://www.cashlearning.org/ressources/bibliotheque/433-les-programmes-de-transfert-montaire-sont-ils-prts-pour-lavenir–rsum-du-rapport-final

Transferts monétaires en situation d’urgence : les acteurs humanitaires sont-ils prêts pour une mise à l’échelle ?, L. Austin, J. Frize, CaLP, octobre 2011, 84 P
Alors que les expériences de mise en œuvre de programmes de transferts monétaires en situation d’urgence abondent, ils ont rarement été mis en œuvre à large échelle, contrairement aux réponses en nature. Cette étude identifie un certain nombre de lacunes et de blocages freinant la mise à l’échelle des programmes après une catastrophe et propose un certain nombre de recommandations opérationnelles.
Lire le document en français :
http://www.cashlearning.org/ressources/bibliotheque/445-transferts-montaires-en-situation-durgence-les-acteurs-humanitaires-sont-ils-prts-pour-une-mise–lchelle

New learning in cash transfer programming, issue 54, Humanitarian Exchange Magazine, Humanitarian Practice Network, ODI, mai 2012, 40 P
Ce numéro de Humanitarian Exchange Magazine, coédité par Sarah Bailey et Breanna Ridsdel, expose les nouvelles connaissances au sujet de la programmation des transferts monétaires. Les programmes de transferts monétaires sont aujourd’hui un outil reconnu et de plus en plus utilisé dans la réponse humanitaire. Cependant, la plupart des programmes restent de petite taille, et les lacunes dans l’analyse et la pratique demeurent. Dans l’article principal, Breanna Ridsdel identifie trois domaines pour lesquels des améliorations seront nécessaires pour les utiliser de manière plus efficace, à savoir : l’évaluation du marché, l’analyse de la réponse et de la coordination.
Lire le document en anglais : http://www.odihpn.org/humanitarian-exchange-magazine/issue-54

Cash transfer programming in emergencies, P. Harvey, S. Bailey, Humanitarian Practice Network, Good Practice Review, ODI, CaLP, 2011, 143 P
Une des innovations les plus intéressantes dans la réponse aux crises humanitaires de ces dernières années a été l’utilisation du transfert monétaire. Dans le secteur humanitaire, il existe une reconnaissance croissante du fait que les transferts monétaires et la remise de coupons peuvent aider les personnes touchées par les catastrophes, de manière à maintenir leur dignité, l’accès à la nourriture, à un abri et aider à la reconstruction ou à protéger les moyens de subsistance. La question n’est plus de savoir si l’argent est un moyen approprié pour répondre aux besoins des personnes affectées par les crises, mais la façon dont les organisations, les donateurs et les gouvernements peuvent utiliser les transferts monétaires au mieux. Cette édition de Good Practice Review synthétise les directives de transferts monétaires, souligne les enseignements tirés des évaluations et ajoute des exemples pratiques tirés des expériences dans ce domaine.
Lire le document en anglais :
http://www.odihpn.org/index.php?option=com_k2&view=item&layout=item&id=3218

DFID Cash Transfers Literature Review, C. Arnold, T. Conway, M. Greenslade, DFID, UKAid, avril 2011, 134 P
Ce document présente une synthèse actuelle des impacts des transferts monétaires dans les pays en développement. Les transferts de fonds sont des paiements en espèces qui aident les ménages pauvres et vulnérables à améliorer leurs revenus. Ils englobent une gamme d’instruments (par exemple pensions sociales, subventions, etc.), un éventail d’options de conception, de mise en œuvre et de financement. Alors que le but principal des transferts monétaires est de réduire la pauvreté et la vulnérabilité, il est ainsi démontré qu’ils ont des effets, direct ou indirect, beaucoup plus large en matière de développement.
Lire le document en anglais :
http://www.cashlearning.org/ressources/bibliotheque/431-dfid-cash-transfers-literature-review-

 

Transferts monétaires dans différents contextes de crise

Final evaluation of the unconditional cash and voucher response to the 2011-12 crisis in southern and central Somalia, K. Hedlund, N. Majid, D. Maxwell, N. Nicholson, UNICEF, 2013, 32 P
Cette évaluation fournit une analyse de l’impact d’une réponse humanitaire par le biais de transferts monétaires. L’accent est mis sur les enseignements tirés afin d’améliorer les futures interventions humanitaires dans le monde et particulièrement dans le contexte somalien. L’analyse se fonde sur l’un des environnements humanitaires les plus ardus où le personnel et les organisations ont pris des risques considérables pour répondre à une crise alimentaire d’envergure. Comme pour toute intervention humanitaire, de nombreux aspects auraient pu être améliorés. Ainsi, les résultats de l’évaluation sont mesurés quant aux solutions apportées dans un contexte de grande famine.
Lire le document en anglais :
http://www.unicef.org/somalia/SOM_resources_cashevalsum.pdf

Revue des mécanismes de coordination des programmes monétaires en urgence : étude de cas dans la Corne de l’Afrique et synthèse globale, O. Collins, Groupe URD pour le CaLP, mai 2012, 52 P
Alors que la réponse d’urgence à la crise dans la Corne de l’Afrique a été l’une des plus grandes opérations de transferts monétaires dans cette région, la communauté humanitaire dans son ensemble a renforcé ses mécanismes de coordination autour des transferts monétaires. Le CaLP a joué un rôle catalyseur dans le lancement de cette discussion entre les agences humanitaires, à la fois pour le Kenya et la Somalie, avec le soutien de nombreuses ONG, des clusters et des bailleurs de fonds. L’étude inclut la revue des 6 mécanismes de coordination existant autour des programmes monétaires dans la Corne de l’Afrique (Kenya et Somalie).
Lire le document en anglais : http://www.urd.org/fr/Revue-des-mecanismes-de

Cash relief in a contested area: lessons from Somalia, D. Ali, F. Touré, T. Kiewied, HPN, Network Paper, ODI, mars 2005, 24 P
La distribution de produits de base, plutôt que de l’argent, reste la principale forme d’aide d’urgence. Les partisans du transfert monétaire dans les situations d’urgence font valoir qu’il peut être plus rentable que la distribution de produits. Il permet plus de choix et de dignité aux destinataires et profite à l’économie locale. Les sceptiques affirment que les transferts monétaires sont souvent compliqués à mettre en œuvre, tout particulièrement dans les situations d’urgence complexes, où les risques de sécurité et de corruption sont particulièrement élevés. Même lorsque les transferts sont réalisables, il est à craindre que les femmes en soient exclues ou que l’argent ne soit pas dépensé selon les buts visés. Une injection soudaine de liquidités peut générer de l’inflation, affaiblir les marchés locaux et encourager les conflits dans des zones déjà instables. Ce document décrit et analyse le cas d’une réponse d’urgence, en matière de transferts monétaires en Somalie.
Lire le document en anglais :
http://www.odihpn.org/index.php?option=com_k2&view=item&layout=item&id=2627

Guidelines for cash interventions in Somalia, Horn relief, 2010, 58 P
Ce nouveau guide pour les interventions de transferts monétaires en Somalie a été conçu comme un moyen d’harmoniser les manuels existants, ainsi que les expériences des organisations travaillant en Somalie. Il tient compte des normes internationales en matière d’interventions humanitaires. Il vise à fournir une norme minimale, à favoriser l’uniformité et à guider les attentes des réponses basées sur le transfert monétaire en Somalie. Dans le contexte somalien caractérisé par des cycles réguliers de sécheresses, d’inondations et un conflit permanent, ce guide décrit tous les aspects clés à considérer lors de la planification.
Lire le document en anglais :
http://adesoafrica.org/wp-content/uploads/2012/01/horn-relief-guidelines-for-cash-interventions-in-somalia-september-2010.pdf

Subventions monétaires sans conditions pour l’aide humanitaire et le relèvement dans les provinces de Rizal et de laguna aux Philippines (suite au typhon Ketsana), K. Hughbanks, Oxfam GB, CaLP, 2014, 12 P
Afin de répondre aux inondations soudaines survenues dans les provinces de Laguna et de Rizal aux Philippines, Oxfam International a mis en œuvre un programme de transfert monétaire en trois phases : 1) Des transferts monétaires inconditionnels pour la population afin de répondre aux besoins essentiels ; 2) Des transferts monétaires conditionnels pour la population reprenant des activités génératrices de revenus ; et 3) des transferts monétaires à des groupements afin qu’ils poursuivent leurs activités conjointes et contribuent ainsi aux moyens de subsistance de leur communauté.
Lire le document en anglais :
http://www.cashlearning.org/resources/library/438-tude-de-cas-du-calp—subventions-monetaires-sans-conditions-pour-laide-humanitaire-et-le-relevement-dans-les-provinces-de-rizal-et-de-laguna-aux-philippines-suite-au-typhon-ketsana

Review of cash transfer coordination in Haïti following the earthquake of January 2010, D. Kauffmann, Groupe URD, CaLP, mars 2012, 46 P
Composantes essentielles de la réponse humanitaire au séisme de janvier 2010, des programmes de transfert monétaire (Argent-Contre-Travail, versement d’argent, coupons) ont été mis en œuvre à grande échelle pour couvrir les besoins immédiats des victimes de la catastrophe. Une coordination inter-agence, initiée par les membres du CaLP, s’est organisée en parallèle très rapidement afin de partager les bonnes pratiques et les expériences. Deux ans après le séisme, le Groupe URD réalisait, à la demande du CaLP, une revue de cette coordination et de ses interactions avec les autres systèmes de coordination. L’étude vise à soutenir les efforts et les actions de plaidoyer du CaLP pour améliorer les connaissances, la préparation des acteurs et la coordination dans la mise en œuvre des programmes de transfert monétaire.
Lire le document en anglais : http://www.urd.org/fr/Revue-du-mecanisme-de-coordination

Haïti: Unconditional cash transfers – Lessons learnt, Humanitarian Briefing Paper, Christian Aid, janvier 2012, 6 P
Les défis dans la réponse au tremblement de terre en janvier 2010 en Haïti étaient immenses et variés, incitant les organisations à penser et à agir de façon créative. Les partenaires opérationnels de Christian Aid étaient en première ligne de la réponse humanitaire en distribuant de l’argent aux personnes touchées par la catastrophe, deux semaines après le tremblement de terre. Ils ont choisi de répondre avec des transferts monétaires plutôt qu’avec des distributions en nature, tout en tenant compte de la diversité des besoins, de la dignité des personnes et de la flexibilité requise, et de l’importance d’un soutien aux marchés locaux.
Lire le document en anglais :
http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/F_R_559.pdf

Cash transfer mechanisms and disaster preparedness in the Philippines, G. Poisson, CaLP, décembre 2011, 104 P
Ce rapport documente les leçons tirées des expériences de transfert monétaire aux Philippines. Il analyse les approches, les contraintes et les opportunités, et identifie les besoins clés pour développer des programmes de transfert monétaire. Il explore les mécanismes de transferts disponibles ainsi que leurs adéquations aux besoins des acteurs humanitaires. Il évalue, par ailleurs, les avantages et les inconvénients des différentes options. Enfin, il étudie la façon dont les organismes peuvent se préparer pour la mise en œuvre de ce type de programmes, notamment via la mise en place de procédures et d’un renforcement de leurs capacités.
Lire le document en anglais :
http://www.cashlearning.org/resources/library/245-cash-transfer-mechanisms-and-disaster-preparedness-in-the-philippines

Learning from cash response to the tsunami, final report, L. Adams, R. Winahyu, ODI, HPG, octobre 2006, 119 P
L’écrasante majorité des commentaires démontre que l’argent est une option de transfert efficace des ressources dans de nombreux contextes. La catastrophe du tsunami a été l’occasion pour les organisations de mettre en œuvre des transferts monétaires pour deux raisons principales : les marges d’innovations créées par des niveaux de financement substantiels et les signes de reprise du marché sans équivoques. Par conséquent, les organisations ont fait du transfert monétaire un élément central de leurs opérations de rétablissement précoce. Ce rapport a pour but de tirer le bilan des expériences passées et de leurs résultats, ceci afin d’élaborer des lignes directrices pour les futures interventions de transfert monétaire d’urgence. Le rapport couvre les interventions après le tsunami de 2004 à Aceh, en Indonésie, au Sri Lanka et en Inde.
Lire le document en anglais :
http://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/odi-assets/publications-opinion-files/4860.pdf

 

Transferts monétaires et filets sociaux

Atelier d’échange régional « Liens entre programmes de transferts monétaires d’urgence et filets sociaux de sécurité dans le Sahel » – Rapport de l’atelier, C. Cherrier, Y. Tuzzolino, CaLP, UNICEF, CE, août 2014, 19 P
Les transferts monétaires sont aujourd’hui largement utilisés dans les réponses aux crises alimentaires et nutritionnelles du Sahel. Au-delà des situations d’urgence, les instruments de type « transferts monétaires » sont également de plus en plus considérés par les gouvernements et les bailleurs de fonds dans les plans nationaux de lutte contre la pauvreté, souvent au sein de stratégies et politiques nationales de protection sociale. Il apparaît opportun de s’interroger sur une possible amélioration des liens entre les programmes de transferts monétaires d’urgence et ceux, nationaux, de transferts sociaux en vue d’un renforcement de la résilience des populations au Sahel.
Lire le document en français :
http://www.cashlearning.org/ressources/bibliotheque/444-atelier-dchange-rgional–liens-entre-programmes-de-transferts-montaires-durgence-et-filets-sociaux-de-scurit-dans-le-sahel—-rapport-de-latelier

Transferts monétaires et résilience : renforcer les liens entre transferts monétaires d’urgence et programmes nationaux de transferts sociaux dans le Sahel – Document de discussion, C. Cherrier, Y. Tuzzolino, CaLP, UNICEF, Commission européenne, juillet 2014, 18 P
Suite à une prise de conscience ces dernières années par les acteurs de la région sahélienne, un nombre croissant d’États ont engagé une dynamique visant à mettre en place des programmes permanents de transferts sociaux afin que l’aide aux plus vulnérables devienne plus prévisible et régulière, et ainsi plus efficace. Parallèlement, les acteurs humanitaires ont été amenés à étendre leur action au-delà des seuls pics de crise, et tendent à harmoniser leurs approches pour les réponses d’urgence et de redressement. La problématique est vaste et cette première initiative vise à enclencher un processus à plus long terme de dialogue et d’échanges entre acteurs humanitaires, acteurs étatiques et autres instances autour de cette question.
Lire le document en français :
http://www.cashlearning.org/resources/library/443-transferts-montaires-et-rsilience–renforcer-les-liens-entre-transferts-montaires-durgence-et-programmes-nationaux-de-transferts-sociaux-dans-le-sahel—document-de-discussion

Réduire la pauvreté et investir dans le capital humain : le nouveau rôle des filets sociaux en Afrique – Études de cas dans 22 pays, V. Monchuk, Banque Mondiale, mars 2014, 185 P
La stratégie de protection sociale de la Banque mondiale pour l’Afrique de 2012 à 2022 met en lumière la nécessité d’établir une base factuelle solide pour étayer la préparation et la mise en œuvre de programmes de protection sociale sur ce continent. Depuis 2009, la Banque mondiale a réalisé des évaluations approfondies sur les filets sociaux dans 22 pays d’Afrique subsaharienne. Les résultats de ces évaluations ainsi que d’autres études font l’objet de cette synthèse régionale qui donne un aperçu de l’état actuel des programmes de protection sociale en Afrique et renseigne sur les moyens de renforcer ces programmes pour lutter plus efficacement contre la pauvreté et la vulnérabilité.
Lire le document en anglais :
https://openknowledge.worldbank.org/bitstream/handle/10986/16256/9781464800948.pdf?sequence=1
Lire le document en français (20 P) :
http://www.cashlearning.org/ressources/bibliotheque/401-rduire-la-pauvret-et-investir-dans-le-capital-humain–le-nouveau-rle-des-filets-sociaux-en-afrique—tudes-de-cas-dans-22-pays?keywords=&country=all&sector=all&modality=all&language=all&payment_method=all&document_type=all&searched=1&x=41&y=16&currentpage=4

Étude des effets des transferts monétaires, Projet TES, Croissant-Rouge Mauritanien, Croix-Rouge française, Institut des régions chaudes, septembre 2013, 59 P
Le projet intitulé Transfert Économiques et Sociaux (TES) s’inscrit dans un objectif d’expérimentation de l’interface entre urgence et aide au développement. D’une durée de 24 mois, il a démarré opérationnellement en août 2011 et pris fin en juillet 2013. Il avait pour objectif général de « renforcer les initiatives visant à constituer un filet de sécurité pour les populations particulièrement vulnérables à travers des transferts économiques en République Islamique de Mauritanie ».
Lire le document en français :
http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/etude-des-effets-des-transferts-monetaires—projet-tes—crfcrmirc.pdf

Dispositifs de filets de sécurité sociaux en Afrique de l’Ouest : soutenir l’émergence de dispositifs nationaux préventifs, IRAM, Note thématique N°7, juin 2013, 4 P
La malnutrition des mères et des enfants est encore très présente en Afrique de l’Ouest et des crises récurrentes affectent la sécurité alimentaire des populations de la région. Les filets de sécurité sociaux, qui visent à protéger les plus pauvres face aux chocs et à renforcer leur capacité de gestion des risques, sont aujourd’hui déployés dans le cadre d’actions d’urgence dans la plupart des pays de la zone. Cette note thématique de l’IRAM propose une réflexion sur l’intérêt et la possibilité de développer des filets de sécurité sociaux préventifs, inscrits dans la durée et dans des schémas nationaux de protection sociale afin de mieux répondre aux problématiques de sécurité alimentaire et de nutrition.
Lire le document en français : http://www.iram-fr.org/pdf-publications/618.pdf

Les transferts sociaux dans la lutte contre la faim, N. Freeland, C. Cherrier, Commission européenne, Europaid, avril 2012, 150 P
Ce document constitue une ressource pour soutenir l’intégration pratique des transferts sociaux dans les programmes s’attaquant au problème de l’insécurité alimentaire dans la coopération au développement. Il a pour but de fournir des connaissances de base — terminologie et éléments fondamentaux, arguments en faveur des transferts sociaux, perspectives du terrain, etc. — pour ceux qui sont peu familiers du sujet. Il est bon de noter que le document a été écrit de façon à ce que chaque chapitre puisse être lu indépendamment des autres, selon les besoins immédiats du lecteur.
Lire le document en français :
http://www.cashlearning.org/ressources/bibliotheque/440-les-transferts-sociaux-pour-la-scurit-alimentaire-nutritionnelle-dans-le-sahel—rapport-complet

 

Transferts monétaires et nouvelles technologies

Directives pour la mise en œuvre de transferts électroniques en situation d’urgence, K. Sossouvi, CaLP, mai 2014, 104 P
Destinée aux praticiens engagés dans des interventions humanitaires intégrant des transferts monétaires par voie numérique ainsi qu’à l’ensemble des équipes de gestion et de soutien des programmes de ces organisations, cette publication vise à fournir une compréhension basique des systèmes de transfert monétaire, un cadre de travail pour l’évaluation des options de transfert électronique, ainsi que des conseils sur l’utilisation de ces différentes modalités d’aide humanitaire.
Lire le document en français :
http://www.cashlearning.org/downloads/calpetransferfrweb.pdf
Lire le document en anglais : http://www.cashlearning.org/resources/library/390-e-transfers-in-emergencies-implementation-support-guidelines

Protecting beneficiary privacy: Principles and operational standards for the secure use of personal data in cash and e-transfer programmes, CaLP, novembre 2013, 28 P
L’utilisation des transferts électroniques (e-transferts) dans les programmes de transfert monétaire a augmenté et est, de plus en plus, reconnue comme une intervention efficace et efficiente dans certains contextes d’urgence. Ce document fait suite aux recommandations formulées par le CaLP sur les e-transferts en 2011 « New Technologies in Cash Transfer Programming and Humanitarian Assistance ». Le CaLP a entrepris un travail de trois recherches, dont celui-ci. Les deux autres comprennent l’élaboration des directives e-transferts et l’étude des facteurs influant sur le rapport coût-efficacité des e-transferts par rapport aux méthodes des transferts manuels.
Lire le document en anglais :
http://www.cashlearning.org/resources/library/389-protecting-beneficiary-privacy-principles-and-operational-standards-for-the-secure-use-of-personal-data-in-cash-and-e-transfer-programmes

Factors Affecting the Cost-efficiency of Electronic Transfers in Humanitarian Programmes, C. O’Brien, F. Hove, G. Smith, CaLP, Oxford Policy Management, Concern Worldwide, décembre 2013, 88 P
Dirigée par Oxford Policy Management (OPM), avec l’appui de Concern Worldwide, cette recherche vise à répondre à une question clé : les transferts électroniques optimisent-ils davantage les coûts, en comparaison aux méthodes traditionnelles de transferts monétaires manuels, et dans quelles conditions ? Cette étude examine les coûts d’utilisation des mécanismes de paiement électronique en situation d’urgence. La recherche s’appuie sur deux études de cas de deux pays (Kenya et Somalie) et analyse le coût et l’efficacité de tels programmes mis en place entre 2009 et 2013.
Lire le document en anglais :
http://www.cashlearning.org/resources/library/416-factors-affecting-the-cost-efficiency-of-electronic-transfers-in-humanitarian-programmes

New technologies in cash transfer programming and humanitarian assistance, CaLP, Concern Worldwide, Oxford Policy Management (OPM), the Partnership for Research in International Affairs and Development (PRIAD), 2011, 122 P
Cette étude, commandée par le CaLP en 2011, examine l’utilisation actuelle des nouvelles technologies dans les programmes de transferts monétaires en coupons ou en espèces, et plus largement les implications dans la pratique humanitaire. La recherche visait à explorer (i) les conditions préalables à l’utilisation des mécanismes technologiques identifiés ; (ii) la facilité d’utilisation pour le bénéficiaire et pour l’organisation ; (iii) les questions relatives à la redevabilité et (iv) le potentiel des répercussions plus larges.
Lire le document en anglais :
http://www.cashlearning.org/resources/library/272-new-technologies-in-cash-transfer-programming-and-humanitarian-assistance

 

Guides et outils pratiques pour les programmes de transferts monétaires

The use of cash and vouchers in humanitarian crises, DG ECHO, mars 2013, 29 P
Ce document est un guide afin d’aider dans le processus de mise en œuvre d’un programme de transferts monétaires et de remise de coupons. L’arbre décisionnel figurant dans le document vise à soutenir le processus d’analyse de la réponse. Une analyse approfondie de la situation, dont une étude préliminaire du marché, et l’évaluation des besoins sont des conditions préalables nécessaires pour l’utilisation de cette modalité d’aide. Les questions de l’arbre décisionnel visent à mettre en avant l’utilisation d’une logique cohérente lors de l’identification de la modalité de transfert la plus appropriée, soit en nature, en espèces, en coupons, ou une combinaison de ceux-ci.
Lire le document en anglais :
http://ec.europa.eu/echo/files/policies/sectoral/ECHO_Cash_Vouchers_Guidelines.pdf

Cash transfer programming in urban emergencies: a toolkit for practitioners, CaLP, 2012
Ce document vise à mieux comprendre l’état de préparation des futures interventions d’urgence en milieu urbain, identifier les meilleures pratiques et les outils concrets dans le but d’aider les organisations à mettre en œuvre leurs programmes de transferts monétaires dans des environnements urbains difficiles. Cette boîte à outils rassemble les connaissances des meilleures pratiques, des questions clés et des adaptations possibles aux modalités d’action. Elle suit l’ordre logique d’un cycle de projet et a pour but de fournir aux utilisateurs des outils et des conseils qui peuvent être rapidement appliqués à différents contextes urbains.
Lire le document en anglais :
http://www.cashlearning.org/resources/library/251-cash-transfer-programming-in-urban-emergencies-a-toolkit-for-practitioners

Cash and vouchers manual, First edition, PAM, décembre 2009, 92 P
Ce manuel définit les processus, les procédures, les garanties et les normes afin de guider l’application des programmes de transferts monétaires et de remise de coupons au sein du PAM. Ce document est divisé en deux principales parties : une première qui couvre les processus de décision et de conception pour l’élaboration de projets utilisant des transferts monétaires par des versements en espèces et/ou des remises de coupons. La deuxième partie rend compte des procédures clés pour la réalisation de ce type de projets.
Lire le document en anglais :
http://www.humanitarianforum.org/data/files/resources/806/en/wfp_cash_and_vouchers_manual.pdf

Cash workbook: a practical user’s guide for the preparation and implementation of cash projects, Swiss Agency For Development and Cooperation, 2007, 134 P
Depuis 1999, le département de l’aide humanitaire de l’Agence Suisse pour le développement et la coopération a mis en œuvre une série de projets de transferts monétaires dans différents contextes humanitaires. Plus de 100 000 personnes ont été soutenues dans la couverture de leurs besoins avec une aide financière en espèces. Ainsi, ce document présente les résultats de l’expérience et du savoir-faire acquis, capitalisés et partagés par les experts, les gestionnaires de projet, les évaluateurs et les responsables des sièges. Son but est d’aider à améliorer et professionnaliser la planification et la mise en œuvre des projets de transferts monétaires en apportant une expérimentation éprouvée.
Lire le document en anglais :
http://library.herrmannconsulting.ch/Rauch%20%282006%29_SDC%20Cash%20Workbook_print%20version.pdf

Guidelines for cash transfer programming, ICRC, 2007, 127 P
La nécessité d’élaborer un guide sur les transferts monétaires pour le Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a été identifiée et approuvée en 2006. Il en est ressorti le besoin particulier de normaliser l’utilisation des transferts monétaires dans la programmation, la planification, la préparation aux catastrophes et le renforcement des capacités en intégrant une approche multisectorielle sur la façon de lancer des programmes de transferts monétaires. S’appuyant sur un large éventail d’expériences au sein du Mouvement et dans le secteur humanitaire, ce guide fournit un soutien pratique, par étape pour la conception et la mise en œuvre des programmes de transferts monétaires.
Lire le document en anglais :
http://library.herrmannconsulting.ch/ICRC%20%282007%29_Guidelines%20for%20cash%20transfer%20programming-eng.pdf
Lire le document en français : Lignes directrices sur les programmes de transferts monétaires

 

Sitographie

Cash Learning Partnership
Le Cash Learning Partnership est un consortium d’organisations humanitaires (Oxfam GB, Croix-Rouge Britannique, Save the Children, Norwegian Refugee Council, ACF International) qui a pour objectif de mieux faire connaître les programmes de transferts monétaires et d’en améliorer la qualité pour l’ensemble du secteur humanitaire.
http://www.cashlearning.org

Cartographie des programmes de transferts monétaires
Le Cash Atlas est un outil de cartographie mondial interactif qui représente visuellement les programmes de transfert monétaire au niveau mondial.
En illustrant leurs utilisations dans différents secteurs et contextes, le Cash Atlas fournit un outil utile lors d’activités de plaidoyer visant à l’utilisation appropriée des programmes de transferts monétaires lors d’interventions humanitaires.
Ce projet a été développé par le CaLP et soutenu par la Croix-Rouge américaine, ECHO et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID/OFDA).
Cet outil vise à :

  • Faciliter l’accès à l’information sur l’utilisation des programmes de transfert monétaire ;
  • Offrir une vision comparative qualitative et quantitative de l’utilisation des programmes de transferts monétaires.

http://www.cashlearning.org/notre-travail/cartographie-des-programmes-de-transferts-monetaires
Vous pouvez vous enregistrer pour devenir membre et avoir accès à toutes les données : https://www.cash-atlas.org/fr/login

The Transfer Project
En partenariat avec les gouvernements nationaux, des partenaires de la recherche et de la société civile, dont l’UNICEF, Save The Children UK et l’Université de Caroline du Nord (Chapel Hill) ont lancé The Transfer Project. Il s’agit d’un projet de recherche innovant et d’une initiative d’apprentissage qui vise à l’amélioration des connaissances et des pratiques en matière de transferts sociaux en Afrique, et ceci pour plusieurs secteurs clés.
http://www.cpc.unc.edu/projects/transfer

Cash Transfer Projects in Humanitarian Aid
Site internet du département de l’aide humanitaire de l’Agence Suisse pour le développement et la coopération (SDC). Il a été créé en 2002 pour rendre compte de la réussite d’une série de projets de transferts monétaires. Ce site n’est plus mis à jour, mais il contient des informations et des outils qui continuent d’être pertinents pour les acteurs des programmes de transferts monétaires.
http://www.sdc-cashprojects.ch/

Pagination

p. 43-45