Financé par

Programme des Nations unies pour l'environnement & Agence flamande de la Coopération internationale

Kit de formation : intégrer l’environnement dans l’action humanitaire et le relèvement précoce

Les impacts environnementaux des crises

Que ce soit via des dégâts directs aux sols, à l’eau ou à l’air ou via des stratégies d’adaptation qui aggravent plus encore la rareté de certaines ressources naturelles, les impacts environnementaux au lendemain des désastres ou des conflits peuvent dégrader la base de ressources naturelles dont bénéficient les populations et accroître leur vulnérabilité à des événements futurs. De même, les opérations de secours et de relèvement peuvent parfois créer autant de dégâts environnementaux que les crises auxquelles elles essayent de répondre. Des techniques non durables utilisées pendant la phase humanitaire, combinées à une planification à court terme et à des mécanismes de réponse ad hoc, peuvent laisser des régions sujettes à des conflits et à des désastres sur des trajectoires qui continuent de surexploiter les ressources naturelles, menant à une dégradation des écosystèmes nécessaires au relèvement et à la réhabilitation des moyens d’existences des populations affectées.

 

Un outil flexible, intégrant ces considérations dans les programmes et activités humanitaires

En réponse à ce problème, le PNUE et le Groupe URD ont développé un kit de formation qui aide les acteurs humanitaires à intégrer des considérations environnementales dans le développement de leurs programmes ainsi que dans la planification, la conception et la mise en œuvre de leurs activités. Ce kit de formation se décline en 11 modules, tous constitués d’un résumé exécutif, d’une présentation PowerPoint, d’un guide du formateur, de matériel de formation et d’une bibliothèque de documents clés.

Les modules sont conçus de façon à pouvoir être ajustés au contexte local et utilisés selon les besoins spécifiques de formation et les délais requis. Un formateur peut, par exemple, décider de présenter un nombre plus limité de modules lorsqu’il dispose de moins de temps de formation. De plus, les cas d’études et les illustrations qui composent les PowerPoints peuvent – et doivent – être adaptés pour refléter le contexte local et les difficultés qui lui sont liées.

Ces modules ont été développés à l’aide d’expériences pratiques ainsi que grâce à des commentaires et à des suggestions de formateurs et de participants aux formations. Étant donné que ce kit de formation a été conçu pour être un outil vivant qui évolue continuellement, le PNUE et le Groupe URD accueillent avec plaisir les commentaires et les conseils pouvant permettre d’améliorer les modules existant ou d’en créer de nouveaux.

Les modules 1 à 4, 6 et 7 puis de 9 à 11 ont tous été développés et traduits par le Groupe URD.
Les personnes en charge du développement de ces modules sont tou(te)s chargé(e)s de recherche, d’évaluation et de formation au sein du Groupe URD. Il s’agit de : Julie Patinet (référente eau et éco-assainissement), Blanche Renaudin et Florence Gibert (référentes environnement), Bonaventure Sokpoh (référent sécurité alimentaire), ainsi que de Eve Schneider, stagiaire en communication et environnement. Par ailleurs ces modules ont tous été relus et traduits par Etienne Sutherland (anglais) et Pierre Brunet (français).

Le module 5 « Gestion des déchets » a été développé par une consultante extérieure, Eva Roben. Le module 8 « La logistique humanitaire et l’environnement » a été développé par un consultant extérieur, Rob Mac Connell.

Ce kit de formation a été développé avec le soutien de l’Agence flamande de la Coopération internationale.

Réalisé par

Blanche Renaudin

Référente Environnement (2010-2015)