Financé par

Active Learning Network for Accountability and Performance in Humanitarian Action (ALNAP)

Bien qu’elle soit souvent évoquée (notamment dans le Code de Conduite du Mouvement International des Croix-Rouges et des ONG humanitaires), la participation des bénéficiaires dans l’action humanitaire demeure souvent évasive, voire, le plus souvent, extrêmement limitée, pour des raisons qui peuvent être plus ou moins justifiées : manque de temps, lacunes méthodologiques, questions de sécurité des populations ou des acteurs humanitaires, etc. Pourtant, la participation des populations semble permettre une amélioration significative de la qualité des programmes humanitaires.

Les objectifs de cette étude sont les suivants :

  • Identifier et comprendre les pratiques participatives existantes, leurs contraintes et leurs limites dans l’action humanitaire (dans des contextes culturels différents et des profils de crises variables), ainsi que les opportunités qui y sont liées;
  • Repérer les « bonnes » et « mauvaises » pratiques;
  • Comprendre leur champ d’application, en tenant compte des systèmes sociaux et des dynamiques de crise dans les situations où ces pratiques sont utilisées;
  • Promouvoir les pratiques identifiées comme étant positives, notamment en tant qu’outil de qualité et d’accountability, tout en étant conscient des nombreuses contraintes et risques existants.

Cette étude vise aussi à apporter des éclaircissements sur les dimensions politiques, éthiques et déontologiques de la consultation et de la participation.

Des études de cas ont été réalisées au Sri Lanka, en Sierra Leone, en Angola, en Colombie, en République Démocratique du Congo et en Afghanistan. L’enjeu est de couvrir une grande diversité de contextes et types de situations, pour essayer de comprendre les interrelations entre types de situations, types de crises et pratiques des acteurs de l’aide internationale.

Ce travail a permis de développer un Manuel de la participation à l’usage des acteurs humanitaires (disponible en français, anglais et espagnol), outil qui accompagne l’acteur de terrain dans la mise en place d’une stratégie de participation tout au long du cycle de projet et dans divers secteurs d’intervention, en proposant un guide de réflexion et une série d’outils participatifs.

Le Groupe URD a également publié un ouvrage intitulé « Bénéficiaires ou Partenaires », en vente dans la collection Pratiques Humanitaires en question.

Pour commander le manuel et/ou l’ouvrage, merci de contacter le Groupe URD au + 33 (0)4 75 28 29 35

Supervisé par

Véronique
Véronique de Geoffroy

Directrice générale adjointe

Réalisé par

A. Lear
Anna Lear

Coordinatrice du pôle "Formation"

Bonaventure Sokpoh

Chargé de recherche Sécurité alimentaire et référent Sahel (2002-2018)

Charlotte Dufour

Référente Sécurité alimentaire (2002-2005)

Karla Levy

Référent Qualité (2002-2008)