Financé par

Humanitarian Policy Group (ODI)

Ces visites terrain ont consisté en des entretiens avec des membres des gouvernements centraux et locaux, des agents de la fonction publique, des représentants de la coordination des Nations unies, des agences humanitaires et agences onusiennes impliquées dans la réponse. Des personnes de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH) ont également été consultées, sans oublier les populations dans les camps, celles de retour dans leur quartiers comme d’autres n’ayant jamais été déplacées, ainsi que des avocats et autres informateurs clés, en Haïti et ailleurs.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans un numéro de HPG Working paper d’ODI intitulé « Faire fi des réalités ! Problématiques foncières, institutions locales et action humanitaire après le tremblement de terre en Haïti ».

Réalisé par

Béatrice Boyer

Référente Questions urbaines (2005-2015)