Financé par

Ambassade de France en RCA et OCHA

Cette mission, en partenariat avec l’ambassade de France en RCA et OCHA, visait également à permettre aux différents acteurs œuvrant sur des thèmes et dans des zones spécifiques, d’obtenir davantage de responsabilités. Cette stratégie devrait in fine permettre aux acteurs humanitaires d’améliorer l’allocation des ressources aux populations affectées par les conflits, et à celles vivant dans des zones ne bénéficiant pas des services fondamentaux.

Pour ce faire, différentes actions ont été mises en place : le recensement des mécanismes de coordination existants et des initiatives se concentrant sur la transition entre urgence et développement, la cartographie de la nature des aides apportées, l’intégration des programmes de retour dans les programmes d’appui institutionnel. L’ensemble des conclusions de cette mission a par la suite été présenté lors d’un atelier organisé le 17 mars 2016 à Bangui.

Suite à cela, le Groupe URD a supervisé l’animation de l’atelier de planification et d’apprentissage du « Fonds Bêkou » qui s’est tenu les 29 et 30 juin  2016. Ce fonds est le premier né des nouveaux instruments de financement des transitions urgence-développement développés par la Commission européenne et certains des États membres. Cet atelier prend place à un moment stratégique : le nouveau gouvernement est entré en fonction et les enjeux du financement des sorties de crise ont été longuement discutés lors du Sommet humanitaire mondial. La République centrafricaine souhaite sortir de sa situation d’orpheline de l’aide, expliquant que ses seuls financements sont ceux de l’aide humanitaire.

Réalisé par

Anne Burlat

Référente Questions urbaines