L’objet de l’étude fut d’analyser l’ensemble des stratégies mises en œuvre depuis une décennie pour lutter contre la filière afghane des opiacés. Ces stratégies ont été définies autour du cycle de production, de commercialisation et d’utilisation des dérivés opiacés, et regroupent à la fois des approches de sensibilisation, de répression (éradication des cultures, saisie, action en justice contre telle ou telle catégorie d’acteurs, etc.) et de mise en place de programmes alternatifs (agricoles certes, mais également et plus généralement, de développement rural).

Il s’agissait alors de:

  • Caractériser les différentes approches mises en œuvre dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la drogue (NDCS) sur la dernière décennie : objectifs, acteurs impliqués, principaux résultats obtenus ;
  • Identifier dans la littérature et l’expérience des experts (afghans et internationaux) qui ont été consultés les différents éléments de succès et d’échec des stratégies, en essayant de comprendre les facteurs-clés (géographiques, politiques, économiques, etc.) qui ont pu contribuer à ces succès ou à ces échecs ;
  • Réfléchir aux enjeux de concertation/coordination inter-acteurs face à cette diversité d’approches et de stratégies.

Cette étude propose des recommandations à la fois stratégiques et opérationnelles pour alimenter la réflexion sur les politiques et les programmes.

Elle a été commanditée par l’Agence Française de Développement (AFD).

Réalisé par

Domitille Kauffmann

Référente Nutrition et Sécurité alimentaire (2005-2012)

Charlotte Dufour

Référente Sécurité alimentaire (2002-2005)