Financé par

Commission européenne (DG ECHO)

Afin d’améliorer la qualité du service rendu aux populations, le projet LRRD chercha à comprendre comment les ONG – et plus largement la Coopération internationale – se positionnent dans cette période de transition entre l’urgence (visibilité/impacts rapides) et le développement où des approches à plus long terme sont favorisées.

Ce projet a suscité l’ouverture d’un bureau à Kaboul en janvier 2005 et la mise en place d’une équipe de chercheurs, expérimentés et juniors, pour réaliser ces travaux.

  • En ce qui concerne la recherche, cinq études de systèmes agraires, représentatifs de la diversité agro-écologique du pays, ont été menées. Trois villes – Kaboul, Jalalabad et Bamyan – ont été étudiées dans le détail. Des diagnostics institutionnels ont été réalisés pour chacun des 6 secteurs précités.
  • En ce qui concerne l’évaluation, plusieurs missions ont été menées, aboutissant à des rapports sectoriels et multisectoriels sur les impacts de la reconstruction en Afghanistan.
    Le rapport de l’évaluation multidisciplinaire, comportant deux tomes (l’un concernant chaque secteur et l’autre les enjeux transversaux), complète une série de monographies portant sur les évolutions institutionnelles dans les différents secteurs.
  • Chaque année, plusieurs conférences, restitutions et sessions de formation ont été réalisées par notre équipe en Afghanistan, auprès des ONG afghanes et internationales, de ministères afghans et de bailleurs.

Le projet LRRD a pris fin en janvier 2007 par une grande conférence de conclusion. Le projet de recherche nommé « Kaïfiat » (signifiant Qualité en Dari) est la continuation du LRRD.

Supervisé par

Amélie Banzet

Directrice Pays Afghanistan (2005-2006)

Réalisé par

Peggy Pascal

Coordinatrice Afghanistan & agronome (2004-2008)

Véronique
Véronique de Geoffroy

Directrice générale adjointe

François Grünewald

Directeur général et scientifique

Hugues Maury
Hugues Maury

Expert senior (santé)