Financé par

USAID, Irish Aid & UKAID

La reconstruction post-séisme en Haïti : un cas d’école à bien des égards

La réponse humanitaire post-séisme a créé un précédent dans le secteur

L’ampleur de la réponse humanitaire suite au séisme de 2010, avec un nombre très important de projets mis en œuvre et de parties prenantes impliquées, a catalysé un certain nombre de points à améliorer ou de défaillances dans le système de l’aide. La reconstruction urbaine post-séisme en Haïti est souvent considérée comme un cas d’école et a créé un précédent pour les professionnels. Le Groupe URD a contribué à cet effort de capitalisation et d’analyse par ses travaux, notamment sur les questions urbaines, environnementales, sur les problèmes de coordination entre acteurs, etc.

L’évaluation comme mécanisme d’apprentissage…

L‘évaluation a été le principal pilier du processus d’apprentissage mis en place en Haïti. De ce fait, le renforcement des capacités nationales dans le domaine de l’évaluation de projets, le partages des leçons apprises et des bonnes pratiques, et la mise en réseaux des parties prenantes concernées ont eu une place centrale dans le travail du Groupe URD durant ces trois années.

Cela s’est structuré autour d’accompagnements individualisés pour les équipes réalisant ou encadrant des processus évaluatifs, de formations à l’évaluation ou de la constitution d’une base de données d’évaluateurs haïtiens. Selon les besoins, cet accompagnement consiste par exemple en des briefings et débriefings réguliers, l’organisation d’ateliers de travail sur des sujets spécifiques (comme la méthodologie de la collecte de données) ou encore des conseils pour la rédaction des documents de l’évaluation (Termes de Référence, rapport de démarrage, rapport d’évaluation, etc.).

Alimenté par des activités complémentaires

En cohérence avec le processus d’apprentissage collectif qui fonde l’approche du Groupe URD, des activités plurielles et complémentaires ont également été mises en œuvre en Haïti via l’Observatoire :

  • Des évaluations de projets, pour des ONG nationales, internationales, des agences des Nations unies, bailleurs de fonds, etc.
  • Des études et recherches opérationnelles pour approfondir certains sujets et donner des pistes aux acteurs pour adapter leurs programmes.
  • Des formations « sur mesure » et liées aux domaines d‘expertise du Groupe URD. Le module de formation à l’évaluation a quant à lui été revu pour s’adapter au contexte en Haïti, intégrer les leçons apprises et les bonnes pratiques, avec un accent particulier sur les questions de relèvement et de développement.
  • Des ateliers pour stimuler le débat, diffuser et débattre des leçons apprises (notamment sur les nouveaux métiers en contexte post-séisme, sur l’insécurité et l’aide humanitaire, et sur les résultats de l’étude Environnement & Reconstruction).

La création d’un Observatoire en Haïti a été le fruit de réflexions conjointes avec le réseau des évaluations du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, le réseau des évaluations des Nations unies (UNEG) et ALNAP. Les activités ont été soutenues par USAID, Irish Aid et UKAID.

Réalisé par

Isabelle Fortin

Coordinatrice Pays Haïti (2014-2015)

Caroline Broudic 

Coordinatrice Pays Haïti (2012-2013)

Richener Noel

Assistant chercheur